DION CHRYSOSTOME DIO COCCEIANUS dit (40-120)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le rhéteur grec Diôn ho Khrusostomos (Dio Cocceianus), à qui sera donné le surnom de Chrysostome (c'est-à-dire Bouche d'or), est né à Pruse en Bithynie, dans une famille riche. Il reçoit une bonne éducation qui lui permet de débuter comme rhéteur et de connaître le succès. Mais des difficultés l'amènent à quitter sa patrie et à se rendre à Rome, sous le règne de Vespasien. En 82, indirectement impliqué dans le procès d'un haut personnage sous Domitien, il est contraint à l'exil. Commence alors un long vagabondage qui le mènera jusqu'au Danube et à la mer Noire. Il ne revient à Rome que sous Nerva, à qui sans doute il doit son nom de Cocceianus. Il devient plus tard l'ami de Trajan, à qui il dédie ses quatre discours Sur la royauté. Après 102, il retourne définitivement à Pruse, dont il entreprendra l'embellissement et où un procès lui sera intenté par ses concitoyens.

Son œuvre est vaste et se présente comme un ensemble complexe d'écrits et de discours très divers, où se trouvent mêlés des textes d'inspiration sophistique (Un éloge du perroquet) et des textes d'inspiration philosophique. On a longtemps cru pouvoir discerner chez Dion une véritable conversion : sous l'effet de l'exil et des épreuves, il aurait abandonné les jeux brillants et frivoles de la sophistique de sa jeunesse pour se faire l'apôtre de la vertu et se consacrer exclusivement à la philosophie, une philosophie inspirée de Platon, du stoïcisme et du cynisme. Il semble en fait que les deux tendances (sophistique et philosophique) soient toujours restées présentes chez lui et que son évolution soit moins tranchée. Son activité intellectuelle n'est pas sans rapport avec ses conceptions politiques. Environ quatre-vingts ouvrages sont parvenus jusqu'à nous. On connaît surtout ses discours Sur la royauté, l'Eubéenne, les Diogéniques et les Socratiques, les Discours aux cités et les Bithyniques, ain [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Paris-VII

Classification

Pour citer l’article

Marcel BÉNABOU, « DION CHRYSOSTOME DIO COCCEIANUS dit (40-120) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dio-cocceianus-dion-chrysostome/