SACRÉ-CŒUR DÉVOTION AU

Depuis une centaine d'années, dans les pays catholiques, un cœur couronné d'épines, c'est un sacré-cœur ; une statue ou un tableau qui représente Jésus-Christ avec une poitrine rayonnante ou un cœur à la main, c'est encore un sacré-cœur ou une image du Sacré-Cœur. Si l'on affirme que la dévotion au Sacré-Cœur est en honneur dans l'Église catholique, il arrive que des esprits, même religieux, en soient étonnés. Sans accuser leur Église de promouvoir ou de tolérer l'idolâtrie, certains catholiques sont d'ailleurs restés assez longtemps réticents devant cette « dévotion », lui reprochant une littérature larmoyante (cantiques, brochures et prédications), une imagerie d'assez mauvais goût et des pratiques parfois voisines de la superstition. Augustin Gazier a conservé le souvenir de quelques familles jansénisantes à la fin du xixe siècle : elles ne manquent qu'une fois par an la grand-messe et les vêpres, le dimanche de la solennité du Sacré-Cœur.

Quoi qu'il en soit de l'expression « dévotion au Sacré-Cœur », il n'est pas étonnant que la piété chrétienne ait porté son regard sur le cœur de Jésus-Christ. Le « cœur » est un terme fréquemment employé dans la Bible pour désigner l'intérieur de l'homme et même ce qu'il y a de plus secret en lui. L'évangéliste saint Jean raconte ce qu'il advint à Jésus, qui venait d'expirer : un soldat, « de sa lance, lui perça le côté, et aussitôt il sortit du sang et de l'eau ». Par-delà cette blessure, on devine un cœur blessé, ouvert, « navré ». Tout un courant de la pensée antique considère, par ailleurs, le cœur comme le siège de la vie, du courage et de la générosité. Jésus-Christ enfin, pour un croyant, c'est Dieu incarné ; toute sa personne est adorable. Au confluent de ces courants de pensée et de cette croyance, dans des cloîtres rhéno-flamands du xiiie siècle, jaillit toute une imagerie, que l'écrit fixera et transmettra : le cœur de Jésus devient l'arche de la divinité et la fournaise de la charité ; les moniales rêvent de pénétre [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SACRÉ-COEUR DÉVOTION AU  » est également traité dans :

MARGUERITE-MARIE ALACOQUE sainte (1647-1690)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 300 mots

Religieuse visitandine qui eut, par ses révélations, une grande influence sur la dévotion au Sacré-Cœur. Née à Verosvres, dans le Charolais, où son père était notaire, Marguerite Alacoque entra en 1671 à la Visitation de Paray-le-Monial et y fit profession l'année suivante. En 1673, elle eut ses premières apparitions : le Christ l'instruisait sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-marie-alacoque/#i_48837

Pour citer l’article

Charles BERTHELOT DU CHESNAY, « SACRÉ-CŒUR DÉVOTION AU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/devotion-au-sacre-coeur/