MARGUERITE-MARIE ALACOQUE sainte (1647-1690)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Religieuse visitandine qui eut, par ses révélations, une grande influence sur la dévotion au Sacré-Cœur. Née à Verosvres, dans le Charolais, où son père était notaire, Marguerite Alacoque entra en 1671 à la Visitation de Paray-le-Monial et y fit profession l'année suivante. En 1673, elle eut ses premières apparitions : le Christ l'instruisait sur sa Passion, lui révélait l'amour de son Cœur, l'invitait à suppléer aux ingratitudes des hommes et lui demanda de faire instituer une fête en l'honneur du Sacré-Cœur, le vendredi après l'octave de la Fête-Dieu. La communauté de la Visitation accueillit sans enthousiasme ces révélations ; les premiers prêtres consultés n'y furent guère favorables, mais, à partir de 1675, Marguerite-Marie reçut l'appui d'un jésuite, le père Claude de La Colombière. La fête du Sacré-Cœur fut célébrée à la Visitation, en 1686, et une chapelle fut aménagée en son honneur en 1688. La dévotion au Sacré-Cœur, qui, propre au xviie siècle, donnait déjà un tour original à la tradition de l'amour pour le Christ, prit, avec Marguerite-Marie, des aspects plus particuliers encore : insistance sur l'expiation, pratique de certaines mortifications, propagation d'un certain dolorisme. Par la suite, les expressions littéraires ou plastiques de la dévotion de Paray-le-Monial revêtirent des aspects parfois étonnants, tandis que s'y mêlaient des courants teintés de politique. Cela explique le succès de cette dévotion dans certains milieux, l'indifférence ou l'opposition auxquelles elle se heurta dans d'autres. Marguerite-Marie fut canonisée en 1920. Sa fête est inscrite, dans le calendrier romain général, au 16 octobre.

—  Jacques DUBOIS

Écrit par :

  • : moine bénédictin, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  MARGUERITE-MARIE ALACOQUE sainte (1647-1690)  » est également traité dans :

SACRÉ-CŒUR DÉVOTION AU

  • Écrit par 
  • Charles BERTHELOT DU CHESNAY
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

Depuis une centaine d'années, dans les pays catholiques, un cœur couronné d'épines, c'est un sacré-cœur ; une statue ou un tableau qui représente Jésus-Christ avec une poitrine rayonnante ou un cœur à la main, c'est encore un sacré-cœur ou une image du Sacré-Cœur. Si l'on affirme que la dévotion au Sacré-Cœur est en honneur dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devotion-au-sacre-coeur/#i_48769

Pour citer l’article

Jacques DUBOIS, « MARGUERITE-MARIE ALACOQUE sainte (1647-1690) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-marie-alacoque/