DÉTERGENTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Produits d'entretien des articles textiles

On distingue quatre types de salissures des articles textiles : les salissures grasses (graisses, hydrocarbures...), les salissures maigres (vin, herbe, encre...), les salissures particulaires (terre, poussière...), les salissures corporelles (sébum, sueur...). L'action des tensioactifs concerne essentiellement les salissures grasses et particulaires. Le mécanisme de leur action est très complexe. Pour les salissures grasses, il existe deux mécanismes principaux : le rolling-up et la solubilisation. Une bonne détergence exige d'abaisser la tension superficielle (rolling-up), mais aussi d'augmenter la concentration des actifs pour former des micelles en quantité suffisante (solubilisation). L'enlèvement des salissures particulaires s'explique principalement par la théorie thermodynamique et électrique de Dujaguin-Landau-Verwey et Overbeck (D.L.V.O.).

Produits de lavage

En Europe, les détergents contiennent des combinaisons de tensioactifs anioniques et non ioniques. Les tensioactifs anioniques sont des alkylbenzènes sulfonates de sodium linéaires (LAS) comportant une chaîne carbonée en C12-C15 d'origine pétrochimique. Les tensioactifs non ioniques sont des alcools gras polyéthoxylés comportant des chaînes grasses d'origine pétrochimique ou végétale (C12-C15) et un nombre d'oxydes d'éthylène variant de 5 à 9. Pour des raisons environnementales, l'utilisation de sulfates d'alcool gras, de méthylesters sulfonates de sodium ou d'alkylpolyglucosides se développe.

Certaines taches colorées ou salissures maigres ne peuvent être éliminées par les tensioactifs. Il faut alors recourir à un processus chimique faisant intervenir des agents de blanchiment capables de décolorer irréversiblement les systèmes colorés par une réaction d'oxydation. Les agents de blanchiment sont des composés capables de libérer in situ des formes activées de l'oxygène, notamment l'eau oxygénée H2O2 qui, en milieu basique, conduit à la formation de l'anion perhydroxyle HOO. Le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DÉTERGENTS  » est également traité dans :

COLLOÏDES

  • Écrit par 
  • Didier ROUX
  •  • 5 985 mots

Dans le chapitre « Applications industrielles des mélanges de tensioactifs stables »  : […] L'application industrielle la plus importante des solutions colloïdales stables concerne le domaine des détergents. Dissoudre des corps hydrophobes (graisses, poussières, pigments, etc.) est la caractéristique des solutions micellaires. Les propriétés de surface de ces solutions sont aussi importantes. Il faut distinguer les détergents, qui sont généralement des molécules dont la tête polaire est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colloides/#i_30005

EXTRÉMOPHILES

  • Écrit par 
  • Jacques DIETRICH, 
  • Jean GUEZENNEC
  •  • 2 850 mots

Dans le chapitre « Détergents »  : […] C'est dans les années 1960 qu'est apparue la première protéase d'origine bactérienne dans les lessives. La recherche s'est ensuite orientée vers d'autres types de protéases, mais également de lipases (pour les taches dues aux huiles et aux graisses), d'amylases (nettoyage des taches produites par les aliments amylacés), de cellulases (enzymes permettant de raviver et d'assouplir les tissus en cot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extremophiles/#i_30005

INTERFACES

  • Écrit par 
  • Simone BOUQUET, 
  • Jean-Paul LANGERON
  •  • 8 284 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Effets des agents de mouillage »  : […] Ils sont en général formés d'une chaîne hydrocarbonée, la queue, et d'une tête polaire ou ionique . La queue n'a pas d'affinité pour les molécules d'eau de l'environnement, elle est hydrophobe. La tête, par contre, agit fortement avec de l'eau (interaction dipôle-dipôle ou ion-dipôle) et elle est solvatée : elle est hydrophile. C'est cette différence ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interfaces/#i_30005

MICELLES

  • Écrit par 
  • Raoul ZANA
  •  • 681 mots
  •  • 1 média

Objets submicroscopiques constitués par l'association de quelques dizaines de molécules, les micelles (du latin mica  : grain) se forment, au-dessus d'une certaine concentration, dans les solutions aqueuses de composés divers dits amphiphiles. Les composés amphiphiles sont caractérisés par une structure moléculaire qui comporte une ou des parties hydrophiles (ayant une forte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micelles/#i_30005

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis HO TAN TAÏ, Véronique NARDELLO-RATAJ, « DÉTERGENTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/detergents/