DÉPRESSION ÉCONOMIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Analyse dynamique

Le phénomène de la dépression peut relever d'une analyse dynamique. Et cela, de deux façons.

Théorie de la dépression et théorie des cycles

La dépression peut être entendue comme phase du mouvement cyclique de l'activité économique. Elle est alors considérée comme le prolongement de la crise correspondant au retournement de la conjoncture d'expansion. La théorie dynamique moderne s'efforçant d'expliquer le mouvement cyclique dans sa continuité et de ne point dissocier l'explication des phases alternantes de prospérité et de dépression de celle des points de retournement, la théorie de la dépression entendue en ce sens relève à l'époque contemporaine de la théorie des cycles.

Notons encore qu'aujourd'hui les phases qui suivent le retournement de l'expansion présentent le plus souvent un caractère de récession, c'est-à-dire des caractéristiques atténuées par rapport à celles retenues pour définir la dépression. À la limite, une conjoncture déprimée se traduit seulement par un ralentissement de la croissance.

Étude de tendance séculaire

L'étude dynamique de la dépression peut être entendue dans un second sens, comme constituant l'étude des facteurs qui tendent à freiner la croissance. C'est alors, non plus une étude de cycle, mais une étude de tendance séculaire.

Le trend de la croissance peut s'infléchir et la croissance se ralentir par un processus d'autofreinage, de telle sorte que soit finalement atteint, au moins de façon asymptotique, un niveau stable de l'activité économique correspondant à un état stationnaire. Envisagée de cette façon, la dépression est fréquemment qualifiée, dans la littérature économique, de stagnation.

D'inspiration keynésienne, une école dite stagnationniste (Hansen) étudie la notion de maturité économique, caractérisant la phase avancée du développement des économies capitalistes.

Ces thèses ont pris naissance aux États-Unis, à l'occasion de la grande dépression des années trente. Elles reposent sur une analyse de la dégradation des facteurs régissant la croissance de la demande effec [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  DÉPRESSION ÉCONOMIQUE  » est également traité dans :

GRANDE DÉPRESSION

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 328 mots

Le 9 mai 1873, un vendredi, la Bourse de Vienne s'effondre. Ce sera ensuite au tour de New York d'enregistrer un krach financier. Pendant les trois premiers quarts du xixe siècle, l'économie européenne avait bénéficié d'un dynamisme important, le capitalisme se développant à travers des secteurs moteurs tels que les industries du textile et de l'acier […] Lire la suite

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 774 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  La crise de 1929 »  : […] Jalon majeur de l'histoire du xx e siècle, point culminant d'une série de déséquilibres menant du traité de Versailles aux origines de la Seconde Guerre mondiale, la crise de 1929 a, plus que toute autre, focalisé les travaux des historiens et des économistes . Aux États-Unis, c'est la catastrophe qui met fin aux illusions nées de la « prospérité » des années 1920 . En Europe, la « grande dépre […] Lire la suite

CYCLES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 4 002 mots

Dans le chapitre « Les différentes phases d'un cycle »  : […] Le terme « cycle » se substitue souvent à celui de fluctuations. Alors que ces dernières désignent de simples irrégularités aléatoires autour d'une tendance, le cycle 'est un parcours qui revient régulièrement : une phase d'accélération (l'expansion), plus ou moins rapide, plus ou moins longue, qui tend à se ralentir, jusqu'à atteindre un apogée (la crise). Puis une phase de décroissance (la dépr […] Lire la suite

KRACH DE WALL STREET

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 209 mots
  •  • 1 média

Le 24 octobre 1929 est resté comme le « jeudi noir » de l'histoire du xx e  siècle. Ce jour-là, treize millions d'actions furent offertes à la vente à Wall Street, la Bourse de New York ; l'offre étant bien supérieure à la demande, les cours s'effondrèrent, inaugurant une chute des valeurs boursières qui se poursuivit inexorablement jusqu'en 1932. Traumatisme pour les contemporains, la crise finan […] Lire la suite

MACROÉCONOMIE - Emploi

  • Écrit par 
  • Bernard GAZIER
  •  • 9 587 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Apports et limites du circuit keynésien »  : […] Il convient de distinguer ici deux pans de l’apport de Keynes. Le premier, le plus connu, raisonne en termes de circuit d'ensemble, sur lequel une baisse généralisée des salaires induit un effet dépressif cumulatif : la contraction du pouvoir d'achat des salariés entraîne la contraction des débouchés et donc, loin de restaurer l'emploi, ne peut qu'aggraver le chômage. D'une part, les salariés son […] Lire la suite

NAZISME

  • Écrit par 
  • Johann CHAPOUTOT
  •  • 4 758 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un colonialisme esclavagiste intra-européen »  : […] Selon les maîtres du III e  Reich, les Allemands doivent pouvoir jouir matériellement de leur statut d’excellence raciale. Pour assurer les conditions de survie biologique du peuple allemand, le N.S.D.A.P. prône depuis sa fondation la conquête d’un Lebensraum , d’ un « espace vital » à l’est de l’Europe, qui n’est rien d’autre à leurs yeux qu’un hinterland colonial bien mérité : privée d’empire co […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « L'âge des désillusions »  : […] Les années 1960 ont été celles de bien des déceptions, mais aussi de retournements significatifs et des progrès d'une conception humaine des relations sociales. En annonçant, au Cap, en 1961, qu'« un vent du changement » s'était levé sur l'Afrique, Harold Macmillan entendait mettre ses auditeurs devant l'alternative de l'abandon de l' apartheid ou du départ d'un Commonwealth dont l'élargissement […] Lire la suite

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le retour au pair »  : […] La Première Guerre mondiale altère profondément la position financière de l'Angleterre. À l'intérieur, elle n'a pas suspendu la convertibilité or de principe du sterling, mais elle interdit l'exportation d'or à partir de 1918, à vrai dire une opération à laquelle nul ne se risque plus depuis plusieurs années en raison de la guerre sous-marine. Le Trésor augmente ses émissions d'emprunts et de titr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5 février 1991 • États-Unis • Annonce d'un projet de réforme du système bancaire.

Le Trésor présente « la plus importante réforme du système bancaire depuis la grande dépression » des années trente. Il s'agit, pour l'administration américaine, en faisant table rase de la réglementation en vigueur depuis près de soixante ans, de dynamiser un secteur de plus en plus sinistré [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard DUCROS, « DÉPRESSION ÉCONOMIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-economique/