KRACH DE WALL STREET

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

video : Crise de 1929

Crise de 1929

Le krach qui se produit à Wall Street le 24 octobre 1929 est un événement considérable. L'effondrement des cours de la Bourse de New York provoque l'affolement des milieux financiers. Rapidement, la crise financière s'étend à l'ensemble de l'économie américaine, puis à l'économie... 

Afficher

Le 24 octobre 1929 est resté comme le « jeudi noir » de l'histoire du xxe siècle. Ce jour-là, treize millions d'actions furent offertes à la vente à Wall Street, la Bourse de New York ; l'offre étant bien supérieure à la demande, les cours s'effondrèrent, inaugurant une chute des valeurs boursières qui se poursuivit inexorablement jusqu'en 1932. Traumatisme pour les contemporains, la crise financière qui frappa les États-Unis en 1929 était en fait l'aboutissement logique du boom spéculatif amorcé dès 1926, lié au fait qu'il était possible, à Wall Street, d'acheter des actions à crédit. Le krach du 24 octobre détruisit ce système complexe de crédit sur lequel reposait l'équilibre de l'économie américaine. La crise financière se transforma alors en une profonde dépression économique, touchant tous les secteurs d'activité et provoquant de nombreuses faillites. Les revenus déclinèrent en même temps que les prix et, le commerce extérieur s'amenuisant, l'effondrement économique des États-Unis se répercuta au reste du monde. Le « jeudi noir » américain inaugura ainsi ce qui devint, à l'échelle du monde, « la crise des années 1930 ».

—  Sylvain VENAYRE

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification

Les derniers événements

4-30 janvier 2008 États-Unis. Menaces de récession aux États-Unis et crise boursière

100 – Wall Street est fermée –, imitées le lendemain par les Bourses asiatiques – — 5,07 p. 100 à Tōkyō – et par les places financières des pays émergents, jusque-là épargnées. Il s'agit du plus fort repli depuis le krach consécutif aux attentats du 11 septembre 2001. Le 22, la Réserve fédérale américaine(Fed) annonce la baisse de trois quarts de point de son taux directeur, à 3,50 p. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « KRACH DE WALL STREET », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/krach-de-wall-street/