DALAÏ-LAMA TENZIN GYATSO (1935- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Quatorzième dalaï-lama

Quatorzième dalaï-lama
Crédits : Hulton Getty

photographie

1945 à 1962. La décolonisation

1945 à 1962. La décolonisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo


L'exil

Après le soulèvement populaire du 10 mars 1959, où plus de trente mille personnes se réunirent à Lhassa pour le protéger, et les représailles qui suivirent, le dalaï-lama choisit l'exil. Il traversa l'Himalaya et arriva à dos de yak en Inde, avec une partie de son entourage et de son trésor. Quatre-vingt mille Tibétains l'imitèrent.

Accueilli par Nehru, qu'il avait connu à Pékin, il s'installa dans le village de McLeod Ganj, à une douzaine de kilomètres au nord de la ville de Dharamsala, dans l'État de l'Himachal Pradesh. C'est là qu'il réside encore aujourd'hui, à courte distance – à vol d'oiseau – du Tibet occupé et colonisé par la Chine. Il y a reconstitué une sorte de Tibet en exil, en accordant à l'éducation et à la culture une place prépondérante : écoles, crèches, couvents, bibliothèques, lieux d'étude de toutes sortes s'éparpillent dans la montagne, tout autour du couvent principal, entre 2 000 et 3 000 mètres d'altitude.

Son combat n'a jamais cessé. Il a beaucoup voyagé et beaucoup publié. Les diverses résolutions votées par l'O.N.U. pour demander à la Chine de respecter les droits de l'homme au Tibet étant restées lettre morte, il a lui-même réfléchi à différents projets. En 1987, à Washington, il a proposé un plan de paix en cinq points, repris en 1988 devant le Parlement européen à Strasbourg. Il a voulu faire du Tibet une zone démilitarisée et écologiquement protégée, propositions qui, jusqu'à présent, ont toujours été rejetées, tandis que la colonisation et la répression n'ont pas cessé.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, auteur-scénariste

Classification


Autres références

«  DALAÏ-LAMA TENZIN GYATSO (1935- )  » est également traité dans :

INVASION DU TIBET PAR LA CHINE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 258 mots
  •  • 1 média

Le 7 octobre 1950, un an après la proclamation de la République populaire de Chine, Mao Zedong ordonne l'invasion militaire du Tibet, considéré par le nouveau régime comme une province chinoise dont l'indépendance n'est qu'une fiction créée par les Occidentaux. Le 23 mai 1951, un traité sino-tibétain intègre officiellement le Tibet à la Chine communiste, mais prévoit le respect de la religion boud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invasion-du-tibet-par-la-chine/#i_46391

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'ouverture de la Chine et la question du Tibet »  : […] L'ouverture de la Chine, à la fin des années 1970, et sa nouvelle orientation politique et économique conduisent les « nouvelles » autorités de ce pays à reconsidérer l'état du Tibet, où les effets de la révolution culturelle ont été particulièrement désastreux. Ainsi, au printemps de 1980, le Comité central du Parti communiste chinois publie-t-il un ensemble de directives pour la mise en œuvre d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_46391

Voir aussi

Les derniers événements

10-24 mars 2008 • ChineÉmeutes au Tibet.

Le 10, à l'occasion du quarante-neuvième anniversaire de sa fuite de Lhassa, le dalaï-lama Tenzin Gyatso, chef spirituel des Tibétains, dénonce la politique de la Chine au Tibet dans un discours prononcé à Dharamsala, en Inde, où il vit en exil. Il accuse Pékin de « violations énormes [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Claude CARRIERE, « DALAÏ-LAMA TENZIN GYATSO (1935- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dalai-lama-tenzin-gyatso/