DALAÏ-LAMA TENZIN GYATSO (1935- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Quatorzième dalaï-lama

Quatorzième dalaï-lama
Crédits : Hulton Getty

photographie

1945 à 1962. La décolonisation

1945 à 1962. La décolonisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo


L'invasion chinoise

Cet isolement du Tibet explique la très vive surprise de l'adolescent vénéré (réincarnation officielle, comme tous les dalaï-lamas, du grand bodhisattva de la compassion, Avalokiteshvara), quand en 1950, alors qu'il avait quinze ans, l'armée chinoise envahit son pays. Les communistes chinois ne cachaient pas leur intention de délivrer le Tibet de ce qu'ils appelaient une théocratie, soumise à des « oppresseurs impérialistes ». Cette « libération pacifique » fut entreprise par une armée de quatre-vingt mille hommes (l'armée tibétaine au total n'en comptait que huit mille cinq cents), au mois d'octobre.

1945 à 1962. La décolonisation

1945 à 1962. La décolonisation

Vidéo

Le monde de Yalta. O.N.U. Indépendance des anciennes colonies. Guerre froide.L'union des Alliés ne survit pas au retour à la paix, malgré le nouvel ordre international que tente de promouvoir l'O.N.U.Dès 1947, le monde se scinde en deux blocs antagonistes : d'un côté le camp occidental,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les premiers combats furent très durs, mais la guerre semblait perdue d'avance pour les Tibétains. Dans l'urgence, en accord avec un oracle, on décida de sacrer le jeune dalaï-lama, de lui donner officiellement le pouvoir temporel deux ans avant l'âge prévu. En pleine invasion, le jeune moine insouciant devenait soudain chef d'État, à la tête de six millions de Tibétains. Il nomma aussitôt deux Premiers ministres, un moine et un laïc, envoya des délégations à l'étranger, et même en Chine, pour qu'on intervînt en faveur du Tibet. Enfin, il se réfugia dans le sud du pays, quittant Lhassa en pleine nuit, sous un déguisement. Après un certain nombre de péripéties dangereuses, il atteignit Dromo au mois de janvier 1951.

Premières déceptions politiques : toutes ses demandes d'intervention diplomatique auprès de la Chine furent rejetées, et un gouvernement tibétain fantoche signa un accord en dix-sept points qui proclamait le retour du peuple tibétain à la grande famille de la République populaire de Chine. Devait-il renoncer au combat et chercher refuge en Inde, comme on le lui conseillait ? Abandonner son peuple ? Il choisit au contraire de rejoindre Lhassa, qui fut envahie par l'armée chinoise en octobre 1951. La situation ne tarda pas à se détériorer, et la résistance à s'organiser. Toute cohabitation semblait impossible.

Dans cette atmosphère d'inflation, de soulèvements, de propagande communiste intense, le dalaï-lama lança ses premières réformes : abo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, auteur-scénariste

Classification


Autres références

«  DALAÏ-LAMA TENZIN GYATSO (1935- )  » est également traité dans :

INVASION DU TIBET PAR LA CHINE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 258 mots
  •  • 1 média

Le 7 octobre 1950, un an après la proclamation de la République populaire de Chine, Mao Zedong ordonne l'invasion militaire du Tibet, considéré par le nouveau régime comme une province chinoise dont l'indépendance n'est qu'une fiction créée par les Occidentaux. Le 23 mai 1951, un traité sino-tibétain intègre officiellement le Tibet à la Chine communiste, mais prévoit le respect de la religion boud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invasion-du-tibet-par-la-chine/#i_46391

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'ouverture de la Chine et la question du Tibet »  : […] L'ouverture de la Chine, à la fin des années 1970, et sa nouvelle orientation politique et économique conduisent les « nouvelles » autorités de ce pays à reconsidérer l'état du Tibet, où les effets de la révolution culturelle ont été particulièrement désastreux. Ainsi, au printemps de 1980, le Comité central du Parti communiste chinois publie-t-il un ensemble de directives pour la mise en œuvre d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_46391

Les derniers événements

10-24 mars 2008 • ChineÉmeutes au Tibet.

Le 10, à l'occasion du quarante-neuvième anniversaire de sa fuite de Lhassa, le dalaï-lama Tenzin Gyatso, chef spirituel des Tibétains, dénonce la politique de la Chine au Tibet dans un discours prononcé à Dharamsala, en Inde, où il vit en exil. Il accuse Pékin de « violations énormes [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Claude CARRIERE, « DALAÏ-LAMA TENZIN GYATSO (1935- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dalai-lama-tenzin-gyatso/