INVASION DU TIBET PAR LA CHINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 7 octobre 1950, un an après la proclamation de la République populaire de Chine, Mao Zedong ordonne l'invasion militaire du Tibet, considéré par le nouveau régime comme une province chinoise dont l'indépendance n'est qu'une fiction créée par les Occidentaux. Le 23 mai 1951, un traité sino-tibétain intègre officiellement le Tibet à la Chine communiste, mais prévoit le respect de la religion bouddhique et des droits du dalaï-lama. Dans les années 1950 s'opère une profonde transformation du Tibet traditionnel, qui entre dans une phase de modernisation accélérée. Mais, en 1959, le compromis est rompu lorsque la Chine réprime un sursaut de la résistance tibétaine, contraignant le dalaï-lama à fuir le pays pour l'Inde. Débute alors une période de mise au pas, marquée notamment par la répression systématique de toute forme d'opposition et par un anticléricalisme forcené. Pékin fait du Tibet une région autonome chinoise, le Xizang, en 1965. Depuis lors, le dalaï-lama ne cesse d'œuvrer pour sensibiliser l'opinion internationale à la question tibétaine ; s'il obtient le prix Nobel de la paix en octobre 1989, son action n'empêche pas la Chine de resserrer toujours plus son emprise sur le Tibet. Et cela, malgré les nombreuses manifestations tibétaines contre la présence chinoise, relayées dans le monde entier, notamment celles des moines à Lhasa, en mars 2008, dans le contexte des jeux Olympiques de Pékin.

Occupation du Tibet

photographie : Occupation du Tibet

photographie

Soldats chinois au Tibet, en octobre 1950, lors de l'invasion de la région par la république populaire de Chine. 

Crédits : AKG

Afficher

—  Olivier COMPAGNON

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine, université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Les derniers événements

Chine – France. Visite du Premier ministre chinois Li Peng en France. 9-13 avril 1996

Le 9, alors que le Premier ministre chinois Li Peng entame sa visite officielle en France, deux cent neuf parlementaires de tous les partis rendent public un Appel pour le Tibet qui réclame la « décolonisation » de ce « territoire occupé » depuis l'« invasion » chinoise de 1950 […] Lire la suite

Chine. Émeutes antichinoises au Tibet. 1er-7 octobre 1987

occidentaux, treize personnes sont tuées, six policiers et sept civils. Les jours suivants, alors que les arrestations de religieux se multiplient, les autorités des principaux monastères réclament le soutien des Nations unies et demandent le retrait de la Chine du Tibet. Le gouvernement de Pékin […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier COMPAGNON, « INVASION DU TIBET PAR LA CHINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/invasion-du-tibet-par-la-chine/