CYTOMÉTRIE EN FLUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le principe de la cytométrie en flux repose sur le guidage de cellules en suspension dans un flux laminaire liquide assurant leur passage « en file indienne » devant le système d'illumination, pour permettre leur analyse dans un temps très court, de l'ordre de quelques microsecondes

La cytométrie en flux a largement contribué à l'exploration de la cellule, en combinant l'aspect analytique et préparatif. En association avec l'utilisation de sondes (fluorochromes, substrats fluorogènes, anticorps monoclonaux), elle permet de multiples investigations concernant notamment la caractérisation de populations cellulaires, l'exploration du fonctionnement cellulaire, l'analyse de constituants cellulaires (acides nucléiques, protéines, antigènes de surface ou intracellulaires, activités enzymatiques, potentiel membranaire, activité mitochondriale, pH intracellulaire, flux ioniques, fluidité membranaire...).

Largement reconnue, la cytométrie en flux a détrôné la microscopie conventionnelle pour des applications particulières en immunologie, hématologie et cancérologie, notamment par le typage lymphocytaire et la mesure du contenu en ADN. La plupart des applications ont concerné la détection des antigènes membranaires et l'étude du cycle cellulaire.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, maître de conférences à l'université Joseph Fourier, Grenoble.
  • : docteur ès sciences.

Classification


Autres références

«  CYTOMÉTRIE EN FLUX  » est également traité dans :

HERZENBERG LEONARD (1931-2013)

  • Écrit par 
  • Patricia BAUER
  •  • 261 mots

L’immunologiste américain Leonard Herzenberg est surtout connu pour avoir mis au point dans les années 1960 un trieur de cellules ( fluorescence- activated cell sorter , FACS) capable d’identifier des cellules vivantes particulières parmi des milliards d’autres à pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-herzenberg/#i_24339

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques et identification »  : […] En microscopie optique, après étalement, fixation et coloration de suspensions cellulaires obtenues à partir du sang de la lymphe ou d'organes lymphoïdes, on distingue aisément lymphocytes et plasmocytes. Les petits lymphocytes se présentent comme des cellules rondes (fig. 4), d'une taille à peine supérieure à celle des globules rouges, d'un diamètre de 7 à 8 μm. Le noyau ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_24339

Voir aussi

Pour citer l’article

Xavier RONOT, José PIERREZ, « CYTOMÉTRIE EN FLUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cytometrie-en-flux/