CYRILLE & MÉTHODE (IXe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les dernières années de Cyrille et de Méthode

Après un peu plus de trois années passées en Moravie, les deux frères prolongèrent leur œuvre en Pannonie, puis se rendirent à Rome, où ils furent reçus avec de grands honneurs par le pape Adrien II, qui reconnut la liturgie slave. Malheureusement, après la mort de Cyrille, survenue à Rome le 14 février 869, Méthode, nommé évêque de Pannonie, rencontra dans son diocèse une vive opposition du clergé germanique. À sa mort, en 885, ses disciples, brutalement expulsés par ce clergé, se réfugièrent en Bulgarie, où ils furent accueillis par le prince Boris, récemment converti au christianisme.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur honoraire à l'Institut national des langues et civilisations orientales, docteur ès lettres

Classification


Autres références

«  CYRILLE & MÉTHODE ( IX e s.)  » est également traité dans :

CHRISTIANISATION DE L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 320 mots

Environ 800 Création de l'archevêché de Nin en Croatie. 863 Cyrille et Méthode, missionnaires dépêchés par Byzance, sont reçus à la cour du roi des Moraves, Ratislav. Ils traduisent les Saintes Écritures en slavon. 864 Baptême de Boris I er , tsar de Bulgarie. 869 Un an après la reconnaissance par Rome de la nouvelle Église slavonne de Moravie, le pape Adrien nomme Méthode archevêque de Sirmiu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christianisation-de-l-europe-centrale-et-orientale-reperes-chronologiques/#i_17141

CLÉMENT D'OKHRID saint (840 env.-916)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 221 mots

Né sans doute en Macédoine bulgare, Clément accompagne Constantin-Cyrille et son frère Méthode dans leur mission en Grande-Moravie. En 885, à la mort de Méthode, il est expulsé avec ses compagnons. Boris I er -Michel l'accueille à Preslav et lui confie la christianisation de la Macédoine du Sud-Ouest, qui échappe encore à la hiérarchie grecque d'importation. Clément ouvre à Dévol (Kutmičevica) une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-d-okhrid/#i_17141

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 188 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Littérature  »  : […] La littérature croate est une littérature slave dont la naissance remonte à l'époque où tous les Slaves – y compris la branche dite du Sud à laquelle se rattachent les Croates –, devenus chrétiens, furent dotés de ce qui constitue le fondement de toute culture, notamment littéraire : une écriture et une langue codifiée. Venus des plaines de Pologne et de Biélorussie entre le vi e et le vii e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croatie/#i_17141

MISSIONS

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Antonin-Marcel HENRY, 
  • Anastasios YANNOULATOS
  •  • 17 270 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'activité missionnaire des Byzantins »  : […] L'Empire de Byzance a contribué lui-même, de façon directe ou indirecte, à la propagation de l'Évangile. Son action peut se diviser en deux périodes principales ; la première du iv e au vi e  siècle, avec un apogée au temps de Justinien, la seconde du ix e au xi e  siècle, pendant le règne de la dynastie macédonienne. Pendant la première période, l'Église byzantine rayonnait dans toutes les dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missions/#i_17141

PHOTIUS (810 env.-env. 895) patriarche de Constantinople (858-867, 877-886)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 776 mots

Un des esprits les plus complets qu'ait connus le Moyen Âge ; un acteur privilégié de la métamorphose de Byzance, à l'aube de la dynastie macédonienne. Photius était de souche patricienne ; ses parents et ses grands-parents s'étaient distingués dans l'administration. Son oncle Taraise avait été prôtoasecretis (« chef de la chancellerie »), puis patriarche. Au mépris de la loi, sa famille avait to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photius/#i_17141

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 527 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les divisions religieuses »  : […] S'ajoutant à ces facteurs de division, la religion allait à son tour envenimer la situation, accentuer les divergences. On aurait pu croire pourtant que l' évangélisation des Slaves allait les rapprocher ; après la mission de Cyrille et Méthode, missionnaires de Salonique, appartenant à l'Empire byzantin et agissant en même temps au nom du pape de Rome, la ville de Sirmium en Pannonie, devenue mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_17141

SVATOPLUK (830 env.-894), roi de Grande-Moravie (869 env.-894)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 177 mots

D'abord protégés de l'Empire franc, les Slaves de Moravie constituèrent un État indépendant au ix e  siècle. En 869, Svatopluk succède à son oncle Rostislav qui, tombé aux mains de Louis le Germanique, avait été aveuglé. Svatopluk étend la principauté jusqu'à l'Oder à l'ouest et au Hron à l'est. Dans un premier temps, il accorde son appui à Méthode, missionnaire byzantin qu'avait appelé Rostislav, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/svatopluk/#i_17141

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Débuts en vieux-slave »  : […] Le christianisme, introduit chez les Slaves de la Moravie et de la Slovaquie avant 800 et un peu plus tard en Bohême, n'a apparemment pas laissé trace d'activité littéraire en latin. C'est donc le « vieux-slave » qui devient la première langue littéraire avec l'écriture «  glagolitique » élaborée (à la demande de Rastislav à Byzance) par Constantin-Cyrille, Grec de Salonique. En 863, avec son frèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_17141

Voir aussi

Pour citer l’article

Roger BERNARD, « CYRILLE & MÉTHODE (IXe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyrille-et-methode/