CRÉDIT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'appareil de distribution

Le secteur commercial du crédit existe dans les pays qui demeurent attachés au principe de la libre entreprise ; il s'agit essentiellement des banques, dont un même pays possède généralement plusieurs catégories : commercial banks et investment banks aux États-Unis, clearing banks, merchant banks et discount houses en Grande-Bretagne.

En France, la loi du 24 janvier 1984, qui régit l'activité bancaire, définit le crédit comme une opération de banque ne pouvant être effectuée « à titre habituel » que par des sociétés spécialement agréées comme « établissements de crédit ». Ces derniers jouissent donc du monopole de ces opérations. Ils constituent six catégories. Quatre sont autorisées à recueillir des dépôts à vue : les banques, les banques coopératives ou mutualistes (Crédit agricole, banques populaires, Crédit mutuel, Crédit coopératif), les caisses d'épargne, les caisses de crédit municipal. Les deux autres catégories – sauf exceptions définies par des textes particuliers ou lors de leur agrément – ne peuvent faire que du crédit : sociétés financières et institutions financières spécialisées (Crédit foncier de France, Crédit national, Crédit d'équipement des petites et moyennes entreprises, etc.). Certains organismes d'État peuvent également faire du crédit dans certaines conditions : Trésor public, Caisse des dépôts et consignations, Poste.

Crédits : ventilation par prêteurs

Tableau : Crédits : ventilation par prêteurs

Tableau

Ventilation des crédits par prêteurs : données 1990, en pourcentage. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le nombre de ces établissements est beaucoup plus élevé en France que dans la plupart des autres pays. La loi de 1984 a tenu à assujettir à la réglementation et au contrôle d'autorités spécifiques nombre de sociétés qui, dans d'autres pays, relèvent du droit commun. Pendant longtemps, divers réseaux bancaires ont été chargés par l'État de certaines missions particulières, pour lesquelles ils disposaient de privilèges (financement de l'agriculture, de l'artisanat, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Crédits : ventilation par prêteurs

Crédits : ventilation par prêteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Crédits : structure par emprunteurs

Crédits : structure par emprunteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : inspecteur général des Finances, délégué général de l'Association française des banques.

Classification

Autres références

«  CRÉDIT  » est également traité dans :

AGENCES DE NOTATION

  • Écrit par 
  • Patrick JOLIVET
  •  • 3 398 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Institutionnalisation des notations »  : […] Cette croissance du marché de la notation est aussi liée à certaines dispositions institutionnelles qui l'ont rendue possible. La première disposition est le statut de Nationally Recognized Statistical Rating Organization (N.R.S.R.O.), créé par la S.E.C. en 1975 afin de clarifier le marché de la notation. Ce statut, qui permet aux agences d'agir sur le marché américain et d'avoir une visibilité mo […] Lire la suite

AGIOS

  • Écrit par 
  • André BOYER
  •  • 370 mots

En matière bancaire, ensemble des retenues opérées par le banquier, en contrepartie de l'escompte d'un effet de commerce. Les agios et l'escompte ne se confondent pas : l'escompte est le prêt accordé par une banque lorsqu'elle acquiert un effet de commerce avant son échéance ; les agios constituent les déductions correspondant à ce prêt. Les agios résultent de l'addition de l'intérêt et des commis […] Lire la suite

BANK RUNS, DEPOSIT INSURANCE, AND LIQUIDITY, D. Diamond et P. Dybvig - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 132 mots

Les théories de l'intermédiation bancaire et financière, qui se développent à la fin des années 1970, s'articulent autour de deux grandes justifications de la firme bancaire. D'un côté, les coûts associés à la résolution de problèmes d'asymétries d'information concernant la sélection et le contrôle des emprunteurs de fonds par les prêteurs : en s'interposant entre l'ensemble formé par les prêteur […] Lire la suite

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolution de l'activité bancaire »  : […] Le développement des marchés financiers a entraîné une diminution importante de l'intermédiation traditionnelle (dépôts et crédits) au profit de nouvelles activités. Par exemple, le marché monétaire a donné naissance à des produits dont la liquidité se rapproche de celle des dépôts bancaires et dont la rémunération est supérieure (Sicav monétaires en France et Money Market Mutual Funds aux État […] Lire la suite

BANQUE - La crise des subprimes et le système bancaire

  • Écrit par 
  • Paul LAGNEAU-YMONET, 
  • Angelo RIVA
  •  • 2 874 mots

La crise déclenchée durant l'été de 2007 sur le marché des dérivés de crédit a eu pour cause première le retournement du marché des emprunts immobiliers aux États-Unis. Elle s'est transformée l'année suivante en une crise financière majeure, affectant tout particulièrement les banques. Elle a ensuite précipité une dépression économique qui a obligé les pouvoirs publics, en 2009 puis en 2010, à ve […] Lire la suite

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

Dans le chapitre « De la déréglementation à la re-réglementation prudentielle »  : […] Les modalités de l'intervention publique dans la sphère bancaire et financière ont beaucoup évolué à la suite de la mutation financière (extension et intégration croissante des marchés de capitaux, déspécialisation des banques, etc.). L'objectif de l'intervention publique qui prévalait encore dans les années 1980, en France et dans de nombreux autres pays européens, était essentiellement de se su […] Lire la suite

BANQUES ISLAMIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 655 mots

Les banques islamiques n'ont cessé d'intriguer les financiers internationaux, car elles respectent à la lettre ce qu'interdit l'islam sous le terme générique de riba , à savoir la combinaison de trois éléments : l'engagement à terme, la condition aléatoire et la rémunération prédéterminée du capital, combinaison que le mot « intérêt » ne traduit qu'imparfaitement. Les banques et établissements isl […] Lire la suite

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Un siècle de métamorphoses »  : […] Telle que la décrit Aron, la société industrielle correspond à un moment précis de l'histoire du capitalisme. En fait, celui-ci a connu de nombreuses péripéties qui interdisent d'assimiler trop rapidement le capitalisme à un type de société donné. L'image renvoyée par les premiers sociologues doit ainsi être modifiée lorsque, à la fin du xix e  siècle, la diversification de la production et la mo […] Lire la suite

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 569 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les accords de Bretton Woods »  : […] La conférence qui a lieu dans cette petite station proche de Boston, en juillet 1944 , ne compte qu'un petit nombre de délégués (une quarantaine), y compris ceux de l'U.R.S.S. qui ne signeront pas le texte final. Elle aboutit néanmoins à un accord qui, des dizaines d’années plus tard, constitue encore la pierre angulaire de tout l'édifice. Plusieurs de ses dispositions sont devenues caduques, mais […] Lire la suite

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes »  : […] À partir de 1978, on assiste à une nouvelle impulsion pour réaliser l'union monétaire. Malgré l'échec du serpent, les efforts de création d'une zone de stabilité monétaire ne sont pas découragés. Aux yeux des autorités, l'expérience du début des années 1970 « montre que l'union économique est au moins aussi difficile à réaliser, sinon plus, que l'union monétaire et qu'il convient surtout de mener […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Suisse. Acquittement d’un militant du climat à Genève. 14 octobre 2020

La cour d’appel de Genève acquitte un membre du collectif BreakFree Suisse qui avait été condamné en février pour avoir maculé la façade de la banque Crédit Suisse de peinture rouge, en octobre 2018, en guise de protestation contre les investissements de celle-ci dans les énergies carbonées […] Lire la suite

France. Fermeture annoncée de l’usine de Bridgestone à Béthune. 16 septembre - 12 novembre 2020

politiques régionaux et nationaux. L’entreprise a bénéficié de la disposition du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), ainsi que de subventions régionales. Le 21, la ministre du Travail Élisabeth Borne, en visite à Béthune, annonce l’accord de Bridgestone sur l’ouverture […] Lire la suite

Suisse. Ouverture d’une procédure dans l’affaire de la surveillance d’anciens employés chez Crédit Suisse. 2 septembre 2020

Au terme de son audit, l’autorité de surveillance des marchés, la FINMA, annonce l’ouverture d’une enquête dite d’« enforcement » à l’encontre de la banque Crédit Suisse dans l’affaire de la surveillance d’anciens employés, révélée en septembre 2019. Cette procédure confère à la FINMA des pouvoirs d’investigation étendus. […] Lire la suite

Canada. Annonce d’aides financières pour lutter contre la crise liée à la Covid-19. 4-29 mai 2020

. Le 11, il annonce l’instauration d’un crédit d’urgence pour les grands employeurs destiné aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires d’au moins 300 millions de dollars canadiens, qui consiste en un programme de garanties de prêts de plus de 60 millions. Ces garanties seront conditionnées à […] Lire la suite

Union européenne. Adoption d’un vaste plan de soutien face à l’épidémie de Covid-19. 6-23 avril 2020

financiers, des lignes de crédit d’un montant total de 240 milliards d’euros seront mises à la disposition des économies qui pourront emprunter jusqu’à 2 p. 100 du montant de leur PIB pour financer les dépenses liées à la Covid-19. Les Pays-Bas renoncent à imposer en contrepartie l’application de réformes […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Jacques BURGARD, « CRÉDIT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/credit/