CRÉDIT MUNICIPAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appellation donnée en 1918 aux anciens monts-de-piété. Le Crédit municipal est une institution qui prête de l'argent sur gages à des taux inférieurs à ceux du marché financier. Elle s'inspire d'une intention d'assistance sociale et de lutte contre l'exploitation par l'usure des emprunteurs économiquement faibles. Comme leur nom l'indique, les Crédits municipaux relèvent des collectivités locales (communes et syndicats de communes) qui en nomment et appointent le personnel ; elles en assurent le financement, au moins en partie, par des subventions figurant aux budgets communaux, sous l'autorité générale du ministère de l'Intérieur. L'évolution de la société dans le sens d'une plus grande abondance monétaire et, surtout, le développement des diverses formes de crédit à la consommation tendent à réduire le rôle du Crédit municipal. L'épisode de la mise « au clou » ou « chez ma tante » (on doit ce second sobriquet au prince de Joinville, troisième fils de Louis-Philippe, qui, pour honorer ses dettes de jeu, avait dû déposer sa montre au mont-de-piété ; n'osant l'avouer à sa mère, la reine Marie-Amélie, il prétexta avoir oublié l'objet chez sa tante) de la paire de draps ou de la montre en or en échange de quelques pièces de 100 sous appartient à une imagerie révolue. Mais les crédits municipaux prêtent toujours activement sur œuvres d'art, bijoux, meubles : le service de prêts sur gages accueille en moyenne cinq cents personnes par jour ; dans 93 p. 100 des cas, le crédit est remboursé et les objets déposés sont récupérés par les emprunteurs. L'une des activités les plus importantes consiste aujourd'hui en prêts aux fonctionnaires et aux retraités, dont le remboursement est assuré par des délégations sur les traitements et pensions. De nombreux particuliers ont l'habitude de déposer en gage au Crédit municipal, avant de quitter leur logement pour partir en vacances l'été, les objets précieux (bijoux, fourrures, tableaux) qu'il contient, et dont la sécurité et la conservation sont ainsi assurées moyennant une redevance modique représentée par l'intérêt du prêt, lequel contribue par ailleurs au financement des vacances. Le Crédit municipal de Paris (C.M.P.), intégré à la loi bancaire en 1984, fut placé le 15 juin 1992 sous la responsabilité de la Ville de Paris, qui en est l'actionnaire unique. L'agence bancaire propose les services classiques, liés à l'ouverture d'un compte bancaire, divers crédits personnels et immobiliers ainsi qu'une gamme de placements. Depuis 2004, cette activité bancaire est assurée par une filiale, C.M.P.-Banque, l'activité historique autour des objets étant réservée au C.M.P.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : licencié en droit, diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, professeur à la faculté libre, autonome et cogérée d'économie et de droit, Paris

Classification

Pour citer l’article

Georges BLUMBERG, « CRÉDIT MUNICIPAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/credit-municipal/