CONSTITUTION ESPAGNOLE DE 1978

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après la chute de la dictature franquiste, le peuple espagnol donne son approbation par référendum à une Constitution démocratique. S'inspirant de celles des pays proches, notamment de l'Allemagne, de l'Italie et de la France, la Constitution du 29 décembre 1978 établit un régime de monarchie parlementaire présentant des caractéristiques originales. Le pouvoir législatif est confié au Parlement (les Cortes generales) composé de deux chambres (Congrès des députés et Sénat), le pouvoir exécutif étant détenu par le gouvernement dont le président est nommé par le roi. Les relations entre les deux pouvoirs sont aménagées selon les techniques du parlementarisme rationalisé. Un Tribunal constitutionnel est chargé de veiller au respect de la Constitution, qui comprend également un large éventail de droits fondamentaux. S'éloignant du modèle de l'État centralisé qui avait prévalu depuis les Habsbourg jusqu'à Franco à l'exception du régime républicain instauré en 1931, la Constitution garantit « le droit à l'autonomie des nationalités et régions » faisant partie de la nation espagnole dont l'unité demeure cependant « indissoluble ».

—  Wanda MASTOR

Écrit par :

  • : docteur en droit, assistant temporaire d'enseignement et de recherche à l'université d'Aix-Marseille-III

Classification

Autres références

«  CONSTITUTION ESPAGNOLE DE 1978  » est également traité dans :

GOUVERNEMENT

  • Écrit par 
  • Didier MAUS
  •  • 4 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les éléments constitutionnels »  : […] Toutes les Constitutions contiennent des dispositions extrêmement précises sur la manière dont le gouvernement doit être nommé et entrer en fonctions. Même au Royaume-Uni, qui ne dispose pas d'une Constitution écrite, les règles sont suffisamment établies par la coutume pour qu'elles soient parfaitement respectées et ne puissent pas être transgressées. D'une manière générale, les procédures d'entr […] Lire la suite

HABEAS CORPUS ACT

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 235 mots

L' Habeas Corpus Act constitue le premier mécanisme de garantie efficace d'une liberté individuelle. Dès la Grande Charte, le droit anglais tente de limiter l'arbitraire du souverain à l'égard de ses sujets. Par réaction contre les tendances absolutistes des Stuarts, une protection légale minutieuse est définitivement votée par le Parlement et promulguée le 27 mai 1679 : tout détenu doit être pré […] Lire la suite

Pour citer l’article

Wanda MASTOR, « CONSTITUTION ESPAGNOLE DE 1978 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-espagnole-de-1978/