GRANDE CHARTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier monument de la Constitution anglaise, rédigé et promulgué en 1215. Bien qu'en théorie ils aient été dus à une médiation de l'archevêque de Canterbury, Étienne Langton, entre le roi et ses grands vassaux, ses soixante-trois articles sont imposés à Jean sans Terre par une révolte de barons, soutenus par les principaux prélats de l'Église. Le document est daté du 15 juin « dans la prairie appelée Runnymede, entre Windsor et Staines ». Né de la multiplicité des abus royaux, en particulier en matière fiscale et ecclésiastique, le compromis vise à les réformer et à en prévenir le renouvellement : on ne doit pas y rechercher la première mouture d'une « déclaration des droits » ou d'une constitution ; ainsi l'article premier promet de protéger la liberté des élections épiscopales et l'article 2 de garantir son héritage au successeur légitime d'un vassal. Certaines dispositions ont acquis une plus vaste portée et ont été opportunément rappelées au xviie siècle, lorsque s'engage le grand conflit de la monarchie et du Parlement et que survient la première révolution. Ainsi, les articles 12 et 14 font dépendre de l'approbation d'un « Conseil du royaume » la levée de taxes extraordinaires ; l'article 39 s'élève contre toute arrestation arbitraire ; l'article 42 garantit la liberté de circulation à l'intérieur et hors du royaume ; l'article 61 semble fonder un véritable « droit à l'insurrection », en disposant que le souverain coupable d'avoir transgressé les franchises de ses sujets devrait être ramené à la raison par un soulèvement de la population conduite par des barons et qui lui « infligerait des épreuves par tous les moyens », à l'exclusion des menaces physiques sur sa personne et sur les membres de sa famille. On soulignera le rôle toujours exclusif des grands vassaux dans le « Conseil » et dans l'« insurrection » : la Grande Charte renforce la féodalité.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  GRANDE CHARTE (15 juin 1215 )  » est également traité dans :

GRANDE CHARTE, en bref

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 201 mots

C'est en Angleterre, au Moyen Âge, qu'apparaît le premier grand texte reconnaissant des libertés et des droits intangibles aux sujets d'un royaume. La Grande Charte, Magna Carta, concédée en juin 1215 par Jean sans Terre sous la pression des barons et de l'Église, garantit à tous les h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grande-charte-en-bref/

HABEAS CORPUS

  • Écrit par 
  • André BOURDE
  •  • 2 220 mots

Dans le chapitre « La tradition »  : […] Depuis le haut Moyen Âge, un homme libre d'Angleterre (s'il était naturellement susceptible d'être détenu pour affaire criminelle ou pour dettes prouvées) ne pouvait être soumis à un emprisonnement arbitraire ou vexatoire. Afin de combattre les brutalités de Jean sans Terre, la Grande Charte (1215) spécifia (chap. xxxvi ) qu'en cas d'appel des victimes de tels procédés, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habeas-corpus/#i_13966

HABEAS CORPUS ACT

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 235 mots

L' Habeas Corpus Act constitue le premier mécanisme de garantie efficace d'une liberté individuelle. Dès la Grande Charte, le droit anglais tente de limiter l'arbitraire du souverain à l'égard de ses sujets. Par réaction contre les tendances absolutistes des Stuarts, une protection légale minutieuse est définitivement votée par le Parlement et promulguée le 27 mai 1679 : tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habeas-corpus-act/#i_13966

JEAN SANS TERRE (1167-1216) roi d'Angleterre (1199-1216)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 359 mots
  •  • 1 média

Fils cadet de Henri II Plantagenêt, Jean attend longtemps en vain de recevoir une part des domaines paternels, en Irlande ou en France ; son mariage seul lui vaudra le comté de Gloucester. Opposé à son père, envieux du sort de son frère Richard Cœur de Lion, il lutte d'abord avec celui-ci contre la domination paternelle. À partir de l'accession au trône de Richard, en 1189, et, pendant les dix ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sans-terre/#i_13966

Pour citer l’article

Roland MARX, « GRANDE CHARTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grande-charte-1215/