CONSERVATEURS, Royaume-Uni

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Benjamin Disraeli

Benjamin Disraeli
Crédits : Jabez Hughes/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

George Curzon

George Curzon
Crédits : Hulton Getty

photographie

Winston Churchill le jour de la victoire

Winston Churchill le jour de la victoire
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Edward Heath

Edward Heath
Crédits : Central Press/ Getty

photographie


L'un des grands partis politiques britanniques, dont le nom apparaît vers 1836 pour succéder au traditionnel terme « tory ». Dès la naissance du parti, Robert Peel lui fixe l'objectif d'associer classes moyennes et supérieures et de favoriser les évolutions qui ne compromettraient pas les fondements de l'ordre et de la vie nationale. Constamment attentif à l'importance des problèmes sociaux et sollicité en cela par certains de ses membres, dont Benjamin Disraeli, le parti surmonte la crise libre-échangiste et, à partir de 1866, se réorganise autour de Disraeli. À l'attachement pour la Couronne, l'Église anglicane, la grandeur extérieure de l'Empire, s'ajoute le souci majeur de réaliser une grande alliance entre la monarchie et le peuple sous l'égide des « élites naturelles » : les conservateurs se font, en 1867, les hérauts de la réforme électorale et parlementaire et les apôtres d'un réformisme social ; en 1872, Disraeli exalte l'idée impériale et annonce l'évangile nouveau de l'expansion coloniale. Les mêmes années voient naître l'Union nationale conservatrice (1867) et se développer une puissante machine électorale fondée sur des comités locaux dans chaque circonscription : Randolph Churchill plaidera pourtant en vain, dans les années quatre-vingt, en faveur d'une véritable démocratie de parti et devra constater la survivance d'une direction oligarchique. Partisan de toutes les adaptations dans certaines limites, le mouvement conservateur réussit à sauvegarder son rôle au moment même où la réforme de 1884-1885 a accentué le caractère démocratique du régime ; dans les classes moyennes et populaires, son patriotisme, ses liens avec une Église établie qui le soutient ouvertement, ses préoccupations sociales lui valent des ralliements fidèles ; des organisations annexes, comme la Primrose League impérialiste, l'aident à tirer profit de l'impérialisme des masses. De 1886 à 1905, il est le [...]

Benjamin Disraeli

Benjamin Disraeli

Photographie

Benjamin Disraeli (1804-1881), écrivain et homme d'État britannique. 

Crédits : Jabez Hughes/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  CONSERVATEURS, Royaume-Uni  » est également traité dans :

BALDWIN STANLEY 1er comte (1867-1947)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 590 mots
  •  • 1 média

Homme d'État britannique, plusieurs fois Premier ministre. Né dans une famille d'industriels non conformistes du comté de Worcester, Stanley Baldwin succède à son père dans la vie parlementaire en 1908. Secrétaire parlementaire privé du leader conservateur Bonar Law, il devient en 1917 secrétaire adjoint au Trésor. En 1919, il se singularise en consacrant un cinquième de sa fortune à l'achat de bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-baldwin/#i_14278

BALFOUR ARTHUR JAMES comte de (1848-1930)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 616 mots
  •  • 1 média

Homme d'État britannique, Arthur James Balfour est né dans une famille de la gentry, petit-fils d'un marquis de Salisbury ; esprit brillant, d'abord attiré par les lettres et la philosophie, il fut l'auteur d'ouvrages métaphysiques comme les Fondements de la foi (1895). Il est progressivement amené à l'action politique sous l'influence de son oncle, lord Salisbury. Entré au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-james-balfour/#i_14278

CAMERON DAVID (1966- )

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER
  •  • 1 296 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les débuts en politique »  : […] Sa carrière prend un nouveau départ en juin 2001 avec son élection comme député de Witney (Oxfordshire), un bastion conservateur. Membre du shadow cabinet en 2003, il devient leader, le 6 décembre 2005, d'un parti dont il veut « changer le langage » et renvoie l'image d'un tory cool , se rendant au Parlement à vélo, parfois compar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-cameron/#i_14278

CHAMBERLAIN AUSTEN (1863-1937)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 985 mots

Fils aîné de Joseph Chamberlain, demi-frère du plus jeune, Neville, Austen Chamberlain appartient à la famille qui influença de manière décisive la politique britannique de la fin de l'ère victorienne à la Seconde Guerre mondiale. Son prestige personnel fut immense dans l'entre-deux-guerres, bien que progressivement éclipsé par celui de son frère, et le bilan aujourd'hui très critique de son actio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/austen-chamberlain/#i_14278

CHAMBERLAIN ARTHUR NEVILLE (1869-1940)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 616 mots
  •  • 2 médias

Né d'un deuxième mariage de son père, Joseph Chamberlain, Neville Chamberlain débute dans la carrière politique en entrant au Parlement de Londres en 1918. Membre du parti conservateur, il fait partie du Cabinet à partir de 1922 et, sauf un bref passage à la chancellerie de l'Échiquier en 1923-1924, est cantonné avant 1931 dans des postes relativement secondaires (postes, santé publique). En 1931, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-neville-chamberlain/#i_14278

CHAMBERLAIN JOSEPH (1836-1914)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 581 mots

Né à Londres, devenu industriel à Birmingham, unitarien tôt tourné vers les questions sociales et en particulier éducatives, Joseph Chamberlain entre dans la vie publique à partir de 1873. Il va être successivement le fondateur du socialisme municipal, l'intransigeant nationaliste hostile à toute sécession irlandaise, l'apôtre du néo-impérialisme et d'un nouveau cours de la politique étrangère, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-chamberlain/#i_14278

CURZON GEORGE NATHANIEL, marquis de Kedleston (1859-1925)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 565 mots
  •  • 1 média

Fils d'un pasteur du Derbyshire, brillant élève à Eton et étudiant à Oxford, très tôt attiré par l'Orient, Curzon entame en 1884 une belle carrière politique dans les rangs du Parti conservateur britannique. Protégé par lord Salisbury, dont il est devenu à cette date le secrétaire adjoint, il réussit à se faire élire au Parlement en 1886. Revenu de ses premiers enthousiasmes pour le torysme démoc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-nathaniel-curzon/#i_14278

DISRAELI BENJAMIN (1804-1881) comte de Beaconsfield

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 702 mots
  •  • 2 médias

Homme d'État britannique. Fils d'un père juif converti à l'anglicanisme, Benjamin Disraeli se fait d'abord connaître par ses talents d'écrivain. Après plusieurs œuvres mineures, dont Vivian Grey en 1827, il publie en 1844, 1845 et 1847 ses trois grands romans : Coningsby  ; Sybil, or The Two Nations et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-disraeli/#i_14278

DOUGLAS-HOME ALEXANDER FREDERICK (1903-1995)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 959 mots

Descendant d'une fort ancienne dynastie écossaise, qui lui vaut, en 1951, d'hériter du titre de quatorzième comte de Home, Alexander Frederick Home brise cette continuité. Mort à quatre-vingt-douze ans, le 9 octobre 1995, dans le Berwickshire où il s'était retiré, il n'est en effet alors que pair viager, avec le seul titre de lord Home of the Hirsel qui lui fut conféré en 1974 : entre-temps, en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-frederick-douglas-home/#i_14278

EDEN sir ROBERT ANTHONY (1897-1977)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 716 mots
  •  • 1 média

Devenu le premier comte d'Avon en 1961, Anthony Eden a marqué l'histoire de son temps par un rôle politique majeur à la tête de la diplomatie, puis des affaires de l'État britannique. Membre du Parti conservateur, sa première consécration gouvernementale lui vient en 1935 : Baldwin démontre alors sa volonté de favoriser les jeunes talents en lui confiant un « ministère sans portefeuille pour les a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eden-sir-robert-anthony/#i_14278

HEATH EDWARD (1916-2005)

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 844 mots
  •  • 3 médias

Premier ministre conservateur du Royaume-Uni de juin 1970 à mars 1974, Edward Richard George Heath est né le 9 juillet 1916, à Broadstairs dans le Kent ; il est mort à Salisbury, dans le Wiltshire, le 17 juillet 2005. Ted Heath, fils unique de parents modestes est un produit de l'enseignement secondaire public, entrant à Balliol College (Oxford) grâce à une bourse pour y étudier le piano. Il quitt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-heath/#i_14278

MACMILLAN HAROLD (1894-1986)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 571 mots
  •  • 1 média

Premier ministre conservateur de la Grande-Bretagne, de 1957 à 1963. D'origine bourgeoise, apparenté à la haute aristocratie par son mariage, Harold MacMillan a représenté, dans les années trente, un courant réformateur au sein de son parti : il s'est alors fait l'avocat d'interventions étatiques plus poussées dans la vie économique et s'est signalé par son opposition aux accords de Munich. Sa vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-macmillan/#i_14278

MAJOR JOHN (1943- )

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 956 mots
  •  • 1 média

John Major est un homme politique britannique et fut Premier ministre du Royaume-Uni de 1990 à 1997. Il est né le 29 mars 1943 dans le Surrey. De souche modeste, il quitte l'école secondaire à quinze ans et finit par entrer, à vingt et un ans, à la Standard Chartered Bank, où il se spécialise dans les relations publiques et où il restera jusqu'en 1979. Parallèlement, il est conseiller municipal co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-major/#i_14278

VICTORIA (1819-1901) reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (1837-1901)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 227 mots
  •  • 1 média

Montée sur le trône en 1837, et disparue le 22 janvier 1901, la reine Victoria aura symbolisé le Royaume-Uni à l'apogée de sa puissance. L'« ère victorienne » résume ainsi le succès et les ambiguïtés de l'Angleterre de la seconde moitié du xix e  siècle. Le pays a en effet été épargné par les guerres et les révolutions, tout en se taillant le prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victoria/#i_14278

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Du thatchérisme au « majorisme » »  : […] En 1979, le Parti conservateur revient au pouvoir, sous la houlette d'un nouveau leader : élue en 1975 contre l'ancien Premier ministre Edward Heath, Margaret Thatcher est vite surnommée, avant même son arrivée au 10, Downing Street, la Dame de fer. Elle n'a connu qu'une expérience limitée aux sommets de l'exécutif (dans le cabinet Heath de 1970-1974, elle fut ministre de l'Éducation et de la Sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14278

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 10 912 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le parti conservateur »  : […] Il se pense avant tout comme le parti du pouvoir, aussi n'est-il jamais à l'aise dans l'opposition. La doctrine conservatrice se résume à quelques grands principes : insistance sur la liberté de l'individu, chacun devant accepter sa place dans la société ; défense des « libertés locales » mais sans porter atteinte à l'autorité « naturelle » des élites ; défense de la propriété mais, en même temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-le-systeme-politique/#i_14278

ROYAUME-UNI - La société britannique contemporaine

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 7 540 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  De la « révolution silencieuse » aux crises des années 1960 et 1970 »  : […] Lorsqu'il arrive au pouvoir, en juillet 1945, le gouvernement Attlee, premier gouvernement travailliste à disposer d'une majorité absolue à la Chambre des communes, est doté d'un solide programme social. Celui-ci reprend la plupart des thèmes de réformes longuement débattues au Parlement, dans le pays et jusque dans les armées durant les deux dernières années de la guerre, après la publication du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-la-societe-britannique-contemporaine/#i_14278

ROYAUME-UNI - Économie

  • Écrit par 
  • Emmanuel HACHE
  •  • 7 959 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le tournant libéral de Margaret Thatcher »  : […] Il faut comprendre la victoire électorale de Margaret Thatcher en 1979 comme une réaction face à l'attentisme des gouvernements précédents (gouvernements conservateur d'Edward Heath et travaillistes d'Harold Wilson et de James Callaghan), ainsi qu’à la „dictature syndicale“ et à l’incapacité des autorités britannique de transformer l'économie britannique et de relever le niveau de vie de la popul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-economie/#i_14278

THATCHER MARGARET (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER
  •  • 1 859 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un parcours méritocratique »  : […] Née le 13 octobre 1925 dans un milieu de petits boutiquiers prospères de Grantham (Lincolnshire, Angleterre), Margaret Hilda Roberts, épouse Thatcher, est marquée par la figure d'Alfred, père rigoriste, pasteur de l'Église méthodiste locale et édile de sa ville depuis 1927. Très bonne élève, elle obtient sur concours, en 1943, une place de boursière au Somerville College d'Oxford, dont elle est di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/margaret-thatcher/#i_14278

TORIES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 460 mots

Nom attribué à l'un des premiers partis politiques anglais à partir de 1679-1680 et devenu aujourd'hui synonyme de conservateurs. Baptisés par leurs adversaires d'une expression injurieuse utilisée contre des hors-la-loi catholiques d'Irlande, les tories ont commencé par être le parti du roi et de l'Église d'Angleterre et ont lutté pour préserver les droits du catholique Jacques d'York à la succes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tories/#i_14278

UNIONISTES

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 601 mots

Nom donné aux partisans, en Angleterre et en Irlande, du maintien partiel ou total de l'Irlande dans le Royaume-Uni. Il est employé publiquement en 1885-1886 par ceux des libéraux britanniques qui sont hostiles au projet de Gladstone d'accorder un Home Rule aux Irlandais. Derrière Joseph Chamberlain, une coalition de radicaux et de whigs constitue le Parti libéral unioniste qui présente des candid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unionistes/#i_14278

VICTORIENNE ÉPOQUE

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT, 
  • Roland MARX
  •  • 10 869 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les affrontements politiques »  : […] La Constitution ne connaît aucun changement important, après la dernière réforme parlementaire et électorale de 1832. Assainie par la lutte contre la corruption, la vie politique demeure l'apanage des propriétaires, d'un électorat qui correspond à quelque 5 p. 1 000 de la population et alors que le cens d'éligibilité écarte les moins fortunés. Bourgeoisie et classes foncières sont associées dans u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epoque-victorienne/#i_14278

WHITELAW WILLIAM (1918-1999)

  • Écrit par 
  • Nicole BERNHEIM
  •  • 652 mots

Le nom de William Whitelaw restera lié dans l'histoire à une étape décisive de la « question d'Irlande ». C'est en effet en grande partie grâce à ses efforts et à l'adresse qu'il a déployée pendant les vingt mois où il a été secrétaire d'État à l'Irlande du Nord que le premier « gouvernement » interconfessionnel a pu s'instaurer en Ulster, au début de l'année 1974. Né dans une famille de propriéta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-whitelaw/#i_14278

Pour citer l’article

Roland MARX, « CONSERVATEURS, Royaume-Uni », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservateurs-royaume-uni/