CONCURRENCE, économie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le marché de concurrence pure et parfaite

La théorie néo-classique, principalement représentée par Léon Walras et Vilfredo Pareto, donna à la fin du xixe siècle l'expression la plus achevée d'une structure de marché qui se situe aux antipodes du monopole. Elle expose une vision strictement individualiste de la société, au point de confondre l'entreprise avec la personne de son fondateur et dirigeant. Seuls acteurs, les individus sont supposés parfaitement rationnels et capables de décider au mieux de leurs intérêts, c'est-à-dire de maximiser le rapport entre les satisfactions ressenties et les sacrifices requis pour les obtenir par l'échange de bien contre monnaie. Les rapports sociaux se résument à des relations d'échange marchand.

D'une manière générale, les marchés informent les clients potentiels sur la qualité, la quantité et les prix des biens offerts à la vente. Ils informent les fournisseurs potentiels sur l'ampleur de la demande solvable susceptible de s'adresser à leur produit. Ils organisent en des lieux géographiques donnés ou sur Internet la rencontre des offres et des demandes existant à un moment donné. Les dispositions des échangistes à vendre et à acheter, pour un bien de qualité donnée, varient en fonction des prix proposés.

Les conditions d'un marché de concurrence pure et parfaite

Le marché est dit de « concurrence pure et parfaite » si plusieurs conditions sont réunies. On suppose la présence d'un très grand nombre de vendeurs et d'acheteurs, aucun n'étant capable d'influer sur le prix du marché par ses propres décisions ; la qualité du bien est supposée homogène, de sorte que les clients choisissent leur fournisseur exclusivement en fonction des prix proposés par les concurrents. Le marché est dit parfait si les offreurs ont égal accès à l'information sur le meilleur état des techniques du moment et sur les prix proposés, s'ils sont indépendants les uns des autres (absence de collusion). La concurrence est dite complète si les marchés de capitaux et du travail ré [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite d'économie à l'université de Paris-IX-Dauphine

Classification


Autres références

«  CONCURRENCE, économie  » est également traité dans :

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Économie agroalimentaire

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre HUIBAN, 
  • Egizio VALCESCHINI
  •  • 7 299 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'arrivée du « hard discount » relance la concurrence par les prix »  : […] Au début des années 1990, dans un contexte marqué par l'affaiblissement du pouvoir d'achat d'une partie croissante de la population, le hard discount (formule existant depuis l'après-guerre aux États-Unis) retrouve une nouvelle vitalité : les chaînes allemandes, comme Aldi ou Lidl, s'implantent dans le reste de l'Europe. Leur succès incite les grands groupes européens à in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-economie-et-politique-alimentaires-economie-agroalimentaire/#i_13522

A.M.A.P. (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 2 981 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les A.M.A.P., un monde d’associations en évolution permanente »  : […] Depuis le début des années 2000, le nombre des A.M.A.P. en France a véritablement explosé et l’on constate désormais une diffusion sur l’ensemble du territoire national – alors qu’au départ les régions du sud de la France étaient principalement concernées. Pourtant, bien des A.M.A.P. ont également disparu, avant de renaître parfois. Compte tenu de ce renouvellement permanent, il est impossible de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/a-m-a-p/#i_13522

ANTITRUST LÉGISLATION

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 656 mots

Le développement économique des États-Unis s'est accompagné, dès le dernier quart du xix e  siècle, d'une tendance à la concentration des entreprises industrielles, commerciales et financières, parfois réalisée au moyen d'opérations brutales, voire frauduleuses. Cette situation a incité le législateur américain à intervenir pour protéger la libre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legislation-antitrust/#i_13522

BANQUE - La crise des subprimes et le système bancaire

  • Écrit par 
  • Paul LAGNEAU-YMONET, 
  • Angelo RIVA
  •  • 2 874 mots

Dans le chapitre « La politique accommodante de la Réserve fédérale »  : […] De la résolution des krachs boursiers de 1987 et de 2001 au financement des « déséquilibres globaux » en passant par le surcroît de crédits souscrits par les ménages américains, on retrouve à chaque fois la politique monétaire du président de la Réserve fédérale des États-Unis, Alan Greenspan. Pour le banquier central, si les pouvoirs publics ne peuvent pas éviter les crises, ils devraient en rev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-la-crise-des-subprimes-et-le-systeme-bancaire/#i_13522

BANQUES CENTRALES

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 6 873 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une création artificielle des pouvoirs publics ? »  : […] Parmi les économistes, un débat s'est instauré sur les raisons d'être d'une banque centrale. Un premier courant, celui du free banking , est partisan de la libre concurrence bancaire (Selgin, 1992) : l'émission de monnaie et les banques doivent être régulées par le marché et la concurrence, à l'instar des expériences de l'Écosse au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-centrales/#i_13522

BOYCOTTAGE

  • Écrit par 
  • Berthold GOLDMAN
  • , Universalis
  •  • 4 918 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Licéité du boycottage »  : […] Le boycottage entre entreprises est-il nécessairement illicite ? De prime abord, on est tenté de l'admettre, car il porte atteinte à la liberté industrielle et commerciale, ou plus généralement économique du boycotté, qui demeure un des principes fondamentaux des sociétés libérales ou néo-libérales, au point que l'on y voit quelquefois un droit de la personnalité ; mais ne peut-on pas rétorquer q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boycottage/#i_13522

CAPITALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Patrick VERLEY
  •  • 6 275 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Concurrence et économie de marché »  : […] Si l'on définit l'économie de marché comme une économie de concurrence pure et parfaite où aucun agent n'a le pouvoir d'influer sur les prix, cette économie n'a jamais existé. Mais la théorie de la concurrence monopolistique ou imparfaite, développée dans l'entre-deux-guerres par Joan Robinson et Edward Hastings Chamberlin, introduit dans le fonctionnement du marché ces situations plus proches de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-histoire/#i_13522

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « La mise en cause d'hypothèses restrictives »  : […] Une première série d'explications de l'incapacité des modèles macroéconomiques à prévoir plus qu'une faible part des variations de change a consisté à mettre en cause les hypothèses sur lesquelles reposent ces modèles. Ainsi les modèles monétaires sont fondés sur l'hypothèse de convergence du taux de change vers son niveau de parité des pouvoirs d'achats (P.P.A.), c'est-à-dire vers le cours qui ég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_13522

COMMERCE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 1 497 mots

Dans le chapitre « Le gain de l'échange »  : […] L'échange intervient si le gain, par rapport à une situation d'autarcie, est réciproque pour les deux partenaires. Il faut donc avoir un avantage à produire quelque chose (pour la Chine, des chemises par exemple) afin de l'échanger ensuite contre un autre produit (des avions Airbus) en provenance de l'étranger (France). « Le commerce permet alors aux individus et aux pays de se concentrer sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce/#i_13522

COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « Concurrence monopolistique »  : […] En 1979, Paul Krugman applique au commerce international le cadre concurrentiel imaginé deux ans avant par Avinash Dixit et Joseph Stiglitz. Le modèle Dixit-Stiglitz-Krugman est depuis lors devenu le cadre théorique de référence pour examiner les questions de commerce dès que les questions d'interdépendance stratégique ne sont pas centrales. L'année suivante, Kelvin Lancaster a indépendamment prop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-theories/#i_13522

COMMERCE INTERNATIONAL - Avantages comparatifs

  • Écrit par 
  • Matthieu CROZET
  •  • 5 799 mots

Dans le chapitre « Nouvelles théories du commerce »  : […] Si la notion d'avantages comparatifs n'est pas associée à une structure de marché particulière, les modèles de commerce international qui fondent leur analyse sur les avantages comparatifs font cependant l'hypothèse d'une concurrence parfaite. Dans les années 1980, les développements de la science économique ont, en revanche, donné une nouvelle dimension à l'analyse du commerce international en y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-avantages-comparatifs/#i_13522

COMMERCE INTERNATIONAL - Division internationale du travail

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 3 920 mots

Dans le chapitre « Une nouvelle donne concurrentielle »  : […] Jusqu'au milieu de la décennie de 1990, même si quelques secteurs (habillement, jouets...) étaient fortement affectés, l'impact de l'émergence de nouveaux concurrents sur les volumes de commerce restait limité, l'essentiel du commerce se faisant entre pays industrialisés, c'est-à-dire entre des pays similaires en termes de dotations en facteurs de production. Cette similarité limitait l'ampleur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-division-internationale-du-travail/#i_13522

COMMERCE INTERNATIONAL - Politique du commerce extérieur

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 7 521 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les obstacles non tarifaires (O.N.T.) »  : […] Les gouvernements utilisent aussi des barrières non douanières pour limiter les importations. La diversité des obstacles non tarifaires (O.N.T.), leur hétérogénéité et leur manque de transparence permettent à beaucoup de pays de freiner certains flux commerciaux, qui semblent peu protégés, si on considère uniquement les droits de douane. En font partie les restrictions quantitatives, les subventio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-politique-du-commerce-exterieur/#i_13522

COMPÉTITIVITÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 1 332 mots
  •  • 1 média

Le terme « compétitivité », dont l'origine latine ( competere ) évoque l'idée de « rechercher ensemble », mais aussi celle de « se rencontrer en un même point », désigne l'aptitude à affronter des situations de concurrence et à rivaliser avec autrui. Fréquemment employée par les économistes, la notion a été initialement définie et appréhendée au niveau de l'entreprise, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/competitivite/#i_13522

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Typologie des conduites »  : […] K. Boulding a tiré de cette analyse la plus grande partie de ces concepts de base ; il a en particulier construit une typologie célèbre des conduites à l'égard d'autrui, qui éclaire bien l'utilité de sa démarche. Rappelons-la brièvement. Si on simplifie au maximum les attitudes possibles en les appelant amicales ou hostiles, on peut distinguer les types suivants : le yogi rép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/#i_13522

CONSOMMATION - Dépenses de consommation

  • Écrit par 
  • Nicolas HERPIN, 
  • Daniel VERGER
  •  • 5 716 mots

Dans le chapitre « Le cadre institutionnel »  : […] Enfin, la décision de consommation s'exerce dans un cadre institutionnel donné. Les marchés non seulement mettent face à face consommateurs et producteurs, mais ils font également jouer un rôle à d'autres agents, au premier rang desquels l'État et les conventions, comme par exemple celles relatives au commerce international. Les marchés, de plus, ne sont pas tous concurrentiels. Pour certains bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-depenses-de-consommation/#i_13522

CONTINGENTEMENT

  • Écrit par 
  • Jean-Claude CAILLAT
  •  • 421 mots

Limitation autoritaire apportée par l'État à certaines activités économiques ou commerciales, lesquelles ne doivent pas dépasser une limite ou contingent ; le contingentement est essentiellement une mesure de défense prise à l'encontre d'activités dont le libre développement pourrait compromettre des équilibres fondamentaux. Il en a été fait usage dans les secteurs les plus variés de l'économie : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contingentement/#i_13522

COÛTS DE PRODUCTION

  • Écrit par 
  • Nicolas COUDERC
  •  • 1 496 mots

Dans le chapitre « Influence des rendements d'échelle sur la structure du marché »  : […] En général, et c'est l'hypothèse retenue par la théorie économique néo-classique « standard », il existe une taille optimale commune à toutes les entreprises présentes sur un même marché, car ces entreprises sont supposées caractérisées par la même fonction de production. Cela signifie que, sur un marché donné, une entreprise dont la taille est inférieure à la taille optimale a intérêt à augment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couts-de-production/#i_13522

COÛTS DE TRANSACTION

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 5 298 mots

Dans le chapitre «  Historique »  : […] L'article de Ronald Coase (1937) constitue la pièce fondatrice de l'économie des coûts de transaction, bien qu'un autre auteur, l'économiste américain John Commons, ait presque simultanément mis au centre de sa réflexion le concept de transaction, mais dans un tout autre contexte, celui d'une analyse systémique. L'analyse initiale de Coase porte sur « la nature de la firme » et, plus précisément, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couts-de-transaction/#i_13522

COÛT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Xavier GREFFE
  •  • 4 114 mots

Dans le chapitre « Le théorème de Coase »  : […] Partons d'un exemple classique : aux premiers temps des chemins de fer, l'activité des compagnies ferroviaires entraîne, pour les agriculteurs, des destructions sur les exploitations situées tout au long des voies. Le gain des unes a donc pour contrepartie immédiate des pertes pour les autres, pertes non prises en considération par les marchés. Le coût social de l'activité ferroviaire est supérieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cout-social/#i_13522

ÉCHANGE TERMES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean-Marc SIROËN
  •  • 3 475 mots

Dans le chapitre « Les politiques qui dégradent les termes de l'échange »  : […] Les gouvernements peuvent limiter le volume des importations, soit en imposant un contingent , soit en négociant avec le pays concerné une autolimitation de son volume d'exportations. Ce dernier type d'accords a été fréquemment imposé par les pays industriels (accord multifibres pour le textile – qui a pris fin au 1 er  janvier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/termes-de-l-echange/#i_13522

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Théorie néo-classique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 2 836 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le producteur et le consommateur »  : […] Le consommateur retire de la consommation de chaque bien une satisfaction, ce que l'économiste appelle l'utilité du bien. Comme il y a un effet de saturation, la satisfaction procurée par la consommation d'une unité supplémentaire de bien est de moins en moins importante. Par ailleurs, en regard de chaque acte de consommation, il faut mettre le désagrément du prix à payer pour acquérir le bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-theorie-neo-classique/#i_13522

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « De la nouvelle économie keynésienne au « nouveau consensus » »  : […] Alors que la théorie des « équilibres à prix fixes » s'était préoccupée des conséquences macroéconomiques des rigidités de prix et de salaires, les travaux appartenant à la « nouvelle économie keynésienne » (N.E.K.) cherchèrent tout d'abord à en comprendre l' origine (Mankiw et Romer, 1991). Les théoriciens de la N.E.K. étudièrent ainsi quatre grands types de rigidités : les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_13522

L'ÉCONOMIE DE LA CONCURRENCE IMPARFAITE, Joan Violet Robinson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une critique de la théorie néo-classique de la concurrence »  : […] L'idée de base de la concurrence imparfaite décrite par Joan Robinson est que, loin d'être l'état normal de l'économie, la concurrence est une situation limite, en pratique inaccessible. En revanche, le monopole, considéré par les théoriciens néo-classiques comme un cas aberrant, correspond à la vie économique réelle. Les hypothèses du modèle de concurrence pure et parfaite sont la liberté des in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-economie-de-la-concurrence-imparfaite/#i_13522

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La dynamique de l'innovation »  : […] Depuis l'analyse de Joseph Schumpeter du processus d'innovation dans une économie capitaliste, le lien entre la structure de marché et l'innovation industrielle est l'objet d'intenses débats. Schumpeter soutenait notamment que la création de monopoles est un mal nécessaire si l'on veut inciter les entreprises à innover. Il s'agit ici de la justification du système de brevets que nous avons déjà év […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_13522

ÉCONOMIE RÉGIONALE ET URBAINE

  • Écrit par 
  • Jacques THISSE
  •  • 12 076 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les raisons de la concentration régionale »  : […] On sait que plusieurs phénomènes économiques importants échappent au modèle néo-classique fondé sur le couple concurrence parfaite-rendements constants et réclament, pour être étudiés de façon pertinente, le recours au couple concurrence imparfaite-rendements croissants. On a longtemps buté sur la difficulté d'appréhender ces deux phénomènes au sein d'un seul modèle permettant d'étudier l'interdé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-regionale-et-urbaine/#i_13522

ÉDUCATION - Économie de l'éducation

  • Écrit par 
  • François LECLERCQ
  •  • 3 976 mots

Dans le chapitre « La gestion des écoles »  : […] Devant l’échec relatif de ce programme de recherche, l’intérêt s’est déplacé des ressources des écoles à leur fonctionnement. L’analyse statistique des résultats scolaires des élèves montre que la « valeur ajoutée » des professeurs, c’est-à-dire la part des progrès faits par les élèves qui peut leur être attribuée, est très variable. Elle dépend moins de caractéristiques observables, comme le no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-economie-de-l-education/#i_13522

ÉLEVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 685 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L’âge industriel »  : […] L’âge industriel correspond à l’industrialisation et à la mondialisation des activités d’élevage ainsi qu’à la mise en place de systèmes d’élevage intensif, voire très intensif. Cela permet de produire des quantités très importantes sur des espaces peu étendus, particulièrement limités dans le cas des élevages « hors-sol » qui constituent l’archétype de ces élevages intensifs. Les animaux ne quit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elevage/#i_13522

ENTREPRISE - Les relations interentreprises

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 622 mots

Dans le chapitre «  La concurrence »  : […] Les entreprises capitalistes sont soumises au jugement des marchés. Mais de quelle manière ce principe s’applique-t-il ? La concurrence parfaite, longtemps privilégiée par la théorie, décrit une économie dans laquelle les producteurs sont directement confrontés aux consommateurs. Le marché domine les entreprises et, plus largement, aucun acheteur ni aucun vendeur n’a une taille suffisante pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-les-relations-interentreprises/#i_13522

ÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 6 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'équilibre « de concurrence parfaite » »  : […] Un équilibre de concurrence parfaite est donc un ensemble de prix, un par bien, tel que, à ces prix, il y a égalité entre l'offre et la demande (globales) de chaque bien, les offres et les demandes émanant d'individus (ménages, entreprises) qui adoptent un comportement de « preneurs de prix » (au sens défini ci-dessus). La concurrence est « parfaite », dans le sens où tout le monde possède la mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-economique/#i_13522

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Benjamin CARTON
  •  • 7 416 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Des conglomérats aux firmes spécialisées »  : […] Tout le xx e  siècle voit l'expansion de secteurs de consommation de masse (automobile, électricité, etc., durant la première moitié ; santé, loisirs, communication, etc., durant la seconde) et le déclin de l'emploi agricole au profit de l'industrie puis, de plus en plus, des services. La régulation des entreprises empêchant la concentration dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_13522

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Un siècle de politique économique

  • Écrit par 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Philippe LÉGÉ
  •  • 21 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « État et capitalisme »  : […] Le retour au pouvoir du général de Gaulle constitue une rupture politique plus qu'économique. Les tournants importants ont été négociés dès le début des années 1950 : ouverture sur l'Europe avec l'adhésion à la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) en 1951, éloignement de l'ancien empire colonial et amorce de la décolonisation, lente régression du rôle de l'État et encouragement au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-un-siecle-de-politique-economique/#i_13522

FUSIONS-ACQUISITIONS

  • Écrit par 
  • Patricia CHARLÉTY, 
  • Saïd SOUAM
  •  • 9 404 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Incidences des fusions horizontales »  : […] Une fusion horizontale combine souvent économies d'échelle et augmentation du pouvoir de marché. L'intégration des ressources productives de plusieurs entreprises permet de produire une même quantité avec moins de facteurs de production et bénéficie à la collectivité. Toutefois, une fusion entraîne de facto la réduction du nombre d'entreprises sur un marché et facilite la création ou le renforcem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fusions-acquisitions/#i_13522

GALBRAITH JOHN KENNETH (1908-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 875 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un économiste critique  »  : […] Professeur à Harvard de 1948 à 1971, il s'installe en Nouvelle-Angleterre où il cultive un style de vie très « Angleterre ancienne », affichant un certain détachement, tout en maintenant dans les rapports humains une permanente politesse. Jusqu'à la fin, il dénoncera ce qu'il considère comme les deux erreurs que ne doivent pas commettre dans leur vie les économistes : la première est de se laisser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-kenneth-galbraith/#i_13522

IMPÔT - Économie fiscale

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX
  •  • 4 359 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La concurrence fiscale »  : […] L'ouverture économique des pays et la mobilité des biens, des services et des facteurs de production, entre territoires à l'intérieur des pays ou entre pays, notamment au sein du Marché unique européen, engendrent une concurrence fiscale horizontale entre les gouvernements. Celle-ci peut être jugée salutaire, en ce qu'elle limite les pouvoirs de taxation d'autorités publiques qui pourraient être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impot-economie-fiscale/#i_13522

INÉGALITÉS - Les inégalités économiques

  • Écrit par 
  • Charlotte GUÉNARD, 
  • Éric MAURIN
  •  • 5 346 mots

Dans le chapitre « Le rôle de la mondialisation des échanges et des institutions »  : […] De part et d'autre de l'Atlantique, un consensus s'est formé autour de l'idée que la mondialisation des échanges n'a pas d'effets directs majeurs sur les inégalités au sein des pays occidentaux. Après avoir été en vogue, l'idée a été abandonnée selon laquelle les problèmes rencontrés par les salariés non qualifiés des pays du Nord étaient dus à la concurrence exercée par les salariés des pays du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inegalites/#i_13522

INNOVATION

  • Écrit par 
  • Abdelillah HAMDOUCH
  •  • 8 852 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Innovation et dynamique concurrentielle  »  : […] L'innovation soulève des questions cruciales quant à la nature des processus concurrentiels qui la sous-tendent ou qu'elle induit. Là aussi, plusieurs angles d'analyse peuvent être envisagés. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/innovation/#i_13522

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Georges LABAKI
  •  • 2 387 mots

L 'intelligence économique regroupe l'ensemble des activités de collecte, d'analyse et de diffusion de l'information destinée à fournir aux décideurs les éléments dont ils ont besoin pour définir leurs stratégies. L'intelligence économique couvre des domaines variés, tels que l'identification des technologies stratégiques, la compréhension de l'environnement concurrentiel des entreprises dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence-economique/#i_13522

INTERNET - Économie d'Internet

  • Écrit par 
  • Éric BROUSSEAU
  •  • 5 665 mots

Dans le chapitre « Commerce et intermédiation électronique »  : […] Au stade initial de son développement, de nombreux observateurs prévoyaient qu'Internet allait devenir le siège d'une relation directe entre les producteurs de biens et services et leurs clients, leur permettant de se passer des intermédiaires que sont les entreprises du commerce. Les « promesses » du commerce électronique en matière de gains de productivité tenaient à la combinaison de la dématé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-economie-d-internet/#i_13522

LA DÉMOCRATIE ET LE MARCHÉ (J.-P. Fitoussi)

  • Écrit par 
  • Jézabel SOUBEYRAN
  •  • 1 111 mots

Deux discours s'affrontent généralement en ce qui concerne la relation entre le marché et la puissance publique. Pour les thuriféraires du marché, l'intervention de l'État interfère avec les mécanismes du marché, dont elle réduit l'efficacité. Aux antipodes, il y a ceux pour qui la progression du marché dans le processus actuel de globalisation condamnerait l'État à l'impuissance. Dans son essai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-democratie-et-le-marche-j-p-fitoussi/#i_13522

LIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Francis BALLE
  •  • 6 797 mots
  •  • 1 média

Le libéralisme est une doctrine économique : celle qui se donne le marché pour seul fondement, avec pour alliées naturelles l'initiative privée et la libre concurrence. Le libéralisme est aussi une philosophie politique : sa vision du monde lui commande d'aménager et de garantir la liberté de ceux qui vivent dans la cité. Enfin, le libéralisme est une disposition d'esprit : plus qu'une doctrine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberalisme/#i_13522

MARCHÉ, économie

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 1 949 mots

Dans le chapitre « Marché et théorie »  : […] Pour lever cette indétermination, la théorie doit être complétée. Plusieurs voies sont – ou ont été – proposées. L'une d'entre elles consiste à prendre comme étalon, ou comme norme, le temps de travail passé à produire les biens. C'est la théorie de la valeur travail. Les prix fluctuent (ou gravitent) alors, au gré de perturbations passagères, autour de cette valeur. Cette théorie – dont se réc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-economie/#i_13522

MARKET AND HIERARCHIES. ANALYSIS AND ANTITRUST IMPLICATIONS, Oliver E. Williamson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carine STAROPOLI
  •  • 1 177 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La remise en cause de la politique de la concurrence »  : […] Au niveau empirique, cette vision de l'organisation des échanges, qui tranche avec celle de la théorie économique néo-classique, a plusieurs implications majeures qui sont discutées dans l'ouvrage. La plus marquante, qui justifie le sous-titre de l'ouvrage, concerne l'analyse des politiques de la concurrence. La théorie des coûts de transaction s'appuie sur un critère d'efficacité non parétien. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/market-and-hierarchies-analysis-and-antitrust-implications/#i_13522

MARQUE, droit

  • Écrit par 
  • Francine WAGNER
  •  • 11 823 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des fonctions multiples »  : […] La fonction première de la marque est bien définie par l'article L.711-1 du Code de la propriété intellectuelle comme « un signe susceptible de représentation graphique, servant à distinguer les produits et services d'une personne physique ou morale », et par la directive européenne de 1989 comme « les signes propres à distinguer les produits ou les services d'une entreprise de ceux d'autres entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marque-droit/#i_13522

MATHEMATICAL PSYCHICS, Francis Ysidro Edgeworth - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 973 mots

Dans le chapitre « L'indétermination de l'équilibre économique »  : […] L'objectif d'Edgeworth est de déterminer dans quelle mesure le contrat d'échange passé entre des agents est indéterminé. La première moitié de l'ouvrage – le calcul économique – débute par la construction d'un modèle où deux individus négocient l'échange de deux biens qu'ils détiennent. Edgeworth y démontre que le résultat d'un tel échange est indéterminé : il existe une infinité d'accords bilaté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathematical-psychics/#i_13522

MICROÉCONOMIE - Théorie microéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 6 000 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Concurrence imparfaite »  : […] La diversité s'impose à l'esprit dès que l'on aborde la concurrence imparfaite, dont la théorie date de 1838 quand le mathématicien économiste français Antoine Augustin Cournot introduisit les premiers modèles du monopole et du duopole . La modélisation du monopole bilatéral et du marchandage date d'un ouvrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-theorie-microeconomique/#i_13522

MICROÉCONOMIE - Théorie de l'équilibre général

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 1 682 mots

Dans le chapitre « Coordination par les prix »  : […] Le jeu de la loi de l'offre et de la demande sur un marché est l'une des idées les plus anciennes de l'analyse économique. Un prix élevé pousse à produire plus et à augmenter l'offre. Il incite à consommer moins et réduit la demande. Sur un marché concurrentiel, le prix est supposé s'ajuster de manière à égaliser l'offre et la demande. Il baisse si l'offre est supérieure à la demande et augmente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-theorie-de-l-equilibre-general/#i_13522

MONOPSONE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 101 mots

Situation assez rare d'un marché où un seul acheteur fait face à un grand nombre de vendeurs d'un même produit. Une ville isolée où il n'existe qu'une entreprise susceptible d'embaucher offre un exemple de monopsone pur, l'entreprise étant, vu sa situation d'unique employeur (acheteur de travail), en mesure de payer des salaires inférieurs à ceux qu'elle paierait en régime de concurrence. Les cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monopsone/#i_13522

MULTINATIONALES ENTREPRISES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 7 006 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La recherche d'une meilleure position concurrentielle : réagir à la concurrence mondiale et attaquer »  : […] Dans les analyses précédentes, en termes d'offre et de demande, tout se passe comme si l'entreprise multinationale, qui possède des avantages concurrentiels et veut les maintenir, recherche une localisation dans un pays afin d'optimiser la concordance entre les avantages comparatifs de ce pays (offre et demande) et ses avantages compétitifs de firme (Mucchielli, 1985). Cependant, des éléments for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprises-multinationales/#i_13522

NAVIRES - Construction navale

  • Écrit par 
  • Boris FEDOROVSKY
  •  • 2 818 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une industrie mondialisée »  : […] L'industrie de la construction navale est soumise entièrement à des conditions de vente imposées par la confrontation de l'offre et de la demande internationales. Le navire est un instrument du commerce mondial qui opère en permanence hors des frontières et n'est pas susceptible, sauf dans quelques pays, d'être frappé de droits de douane. Les armateurs, qui eux aussi sont placés dans un context […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navires-construction-navale/#i_13522

OLIGOPOLE

  • Écrit par 
  • Michel LUTFALLA
  •  • 661 mots

Au contraire de celui de monopole, fort ancien, le terme d'oligopole est récent ; on le doit, semble-t-il, à E. H. Chamberlin. Auparavant, on utilisait les expressions : concurrence de deux ou plusieurs producteurs (A. Cournot), monopole incomplet, concurrence limitée. Le mot « oligopole » fait nettement ressortir la caractéristique de ce mode de concurrence qui est le petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oligopole/#i_13522

PRESSE - Les différentes formes de presse

  • Écrit par 
  • Dominique MARCHETTI
  •  • 9 420 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La remise en cause d'un modèle : des journaux « gratuits » au développement d’Internet »  : […] Par-delà ces évolutions historiques depuis les années 1950, c'est le modèle économique et professionnel de la presse payante qui est, à partir des années 1990, concurrencé par le développement des quotidiens « gratuits » d'information et, à partir des années 2000, radicalement transformé par celui d'Internet. Il fait face, de surcroît, à l'explosion de l'offre d'information générale et politique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presse-les-differentes-formes-de-presse/#i_13522

PRESSE QUOTIDIENNE GRATUITE

  • Écrit par 
  • Dominique AUGEY, 
  • Marie-Christine LIPANI VAISSADE, 
  • Denis RUELLAN, 
  • Jean-Michel UTARD
  •  • 2 690 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une entrée réussie »  : […] Les directeurs de médias craignaient une concurrence déloyale et la captation d'une part d'un marché publicitaire déjà insuffisant. Les distributeurs de presse redoutaient la perte de contrôle de ce nouveau marché et la désaffection de leurs boutiques, la presse quotidienne constituant un produit d'appel vers les magazines et livres. Les journalistes accusaient aussi la presse gratuite de dénatur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presse-quotidienne-gratuite/#i_13522

PRIX

  • Écrit par 
  • Nathalie BERTA
  •  • 1 294 mots

Dans le chapitre « Formation des prix »  : […] La question de la formation des prix est au cœur de la théorie économique. Il s'agit pour l'économiste de dépasser le constat que les prix sont in fine le résultat d'un marchandage entre deux parties, résultat nécessairement arbitraire puisque déterminé par le rapport de force des échangistes. Il cherche alors à établir les lois de formation et de variation des prix. C'est ainsi que les économist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix/#i_13522

PROTECTIONNISME

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 6 508 mots

Au sens strict, le protectionnisme désigne les instruments utilisés par un État pour protéger les productions nationales de la concurrence étrangère : droits de douane, quotas d'importation, normes, autorisations administratives. Si l'on adopte un point de vue plus large, le protectionnisme englobe toutes les dispositions ayant un impact sur le commerce extérieur d'un pays donné, non seulement les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protectionnisme/#i_13522

PUBLICITÉ

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 7 070 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des effets économiques peu perceptibles »  : […] Si on ne conteste plus aujourd'hui que la publicité est une composante nécessaire de l'offre commerciale dans l'organisation du capitalisme libéral, ne serait-ce que par son rôle d'information et de distinction entre produits, la réalité de ses effets et l'effectivité de son rôle économique restent discutés. La consommation est un phénomène fluctuant : les variations peuvent être uniquement sais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite/#i_13522

RECHERCHES SUR LES PRINCIPES MATHÉMATIQUES DE LA THÉORIE DES RICHESSES, Antoine Augustin Cournot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claire PIGNOL
  •  • 1 094 mots

Dans le chapitre « L'application des mathématiques à l'économie »  : […] Cournot expose dans la Préface le but de son ouvrage, qui est d'appliquer à ses recherches théoriques en économie « les formes et les symboles de l'analyse mathématique ». Il commence (chapitre  i ) par définir la richesse de manière à l'étudier d'un point de vue mathématique : la richesse est une « idée abstraite » qui signifie « valeurs échangeables » et qu'il faut dist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-sur-les-principes-mathematiques-de-la-theorie-des-richesses/#i_13522

STIGLER GEORGE (1911-1991)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 768 mots

Né le 17 octobre 1911 à Renton, dans l'État de Washington, docteur de l'université de Chicago en 1938, le professeur George Stigler a fait toute sa carrière comme enseignant aux universités de l'Iowa (1936-1938), du Minnesota (1938-1946), à Brown University (Rhode Island) en 1946-1947, à Columbia (1947-1958), enfin à Chicago (1958-1981). Il n'a pas eu, en Europe, une audience comparable à celle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-stigler/#i_13522

THÉORIE DE LA VALEUR, Gérard Debreu - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nathalie BERTA
  •  • 981 mots

Dans le chapitre « Existence et optimalité d'un équilibre général concurrentiel »  : […] Théorie de la valeur établit sous quelles conditions une économie concurrentielle possède un équilibre général, un état pour lequel les actions individuelles sont compatibles. Les individus offrent et demandent des marchandises en maximisant la satisfaction qu'ils en retirent ; le caractère concurrentiel de l'économie se traduit par l'hypothèse qu'ils déterminent leurs choi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-la-valeur/#i_13522

TRANSPORTS - Transports et économie

  • Écrit par 
  • Rémy PRUD'HOMME
  •  • 9 150 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La politique des transports et ses outils économiques »  : […] Le transport est un service pour lequel l'intervention publique est fréquente et, dans son principe, justifiée. Les économistes les plus libéraux le reconnaissent volontiers. On y trouve en abondance toutes les « pannes du marché » qui justifient une intervention (ou au moins une présomption d'intervention). Les infrastructures de transport ont souvent un caractère de « bien public ». Les rejets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transports-transports-et-economie/#i_13522

WALRAS LÉON (1834-1910)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 2 559 mots

Dans le chapitre « Théorie de l'échange et conception de l'équilibre général »  : […] Pour Walras, qui en a proposé plusieurs définitions, l'économie politique pure « est essentiellement la théorie de la détermination des prix sous un régime hypothétique de libre concurrence absolue ». Elle est, par là même, « la théorie de la richesse sociale qui rassemble toutes les choses, matérielles ou immatérielles, qui sont susceptibles d'avoir un prix parce qu'elles sont rares, c'est-à-dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-walras/#i_13522

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain BIENAYMÉ, « CONCURRENCE, économie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-economie/