CONCORDE, avion

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avion civil supersonique (c'est-à-dire volant à une vitesse supérieure à celle du son dans l'air), qui a été développé dans les années 1960 et 1970 par un consortium franco-britannique et exploité commercialement de 1976 à 2003.

Le projet Concorde, Édouard Chemel

Vidéo : Le projet Concorde, Édouard Chemel

Édouard Chemel a fait toute sa carrière à Air France, où il entre en 1948 comme radio au sol. Commandant de bord à partir de 1960, il est nommé en 1983 commandant sur le Concorde. Lorsqu'il prend sa retraite, en 1989, il compte 22 000 heures de vol dont 2 000 sur Concorde. Comment est né... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Afin de développer conjointement un appareil civil supersonique long-courrier, Britanniques et Français signent un accord le 29 novembre 1962. Pour mener à bien leur projet, les sociétés Aérospatiale et British Aircraft Corporation (B.A.C.) mettent au point des technologies et des dispositifs nouveaux : commandes de vol électriques, freins à disques en carbone, transfert de carburant en croisière, entrées d'air à section variable, usinage dans la masse de l'alliage d'aluminium pour améliorer la résistance de la structure, nez basculant à commande hydraulique pour augmenter le champ de vision dans les phases de décollage et d'approche, visière rétractable protégeant le pare-brise en croisière. Il faut également résoudre quelques problèmes, notamment celui de la motorisation qui nécessite des moteurs pouvant fonctionner en supersonique durant une longue période, ce qui constitue un facteur extrêmement contraignant.

Deux prototypes d'avions sont construits à partir de mars 1965 : l'un à Toulouse-Blagnac (prototype 001) qui effectue son premier vol le 2 mars 1969 avec André Turcat comme pilote ; l'autre (prototype 002) à Bristol-Filton avec un premier vol le 9 avril 1969, piloté par Brian Trubshaw. Le prototype 001 franchit Mach 1 (ce qui correspond à environ 300 m/s à 10 000 m d'altitude) le 1er octobre 1969 et Mach 2 le 4 novembre 1970. Rappelons que le 31 décembre 1968, un autre avion supersonique, le Tupolev 144, conçu par le Soviétique Andreï Tupolev (1888-1972), avait effectué son premier vol.

Concorde, premier vol d’essai

Photographie : Concorde, premier vol d’essai

Avion civil supersonique franco-britannique, le Concorde (ici prototype 001) quitte la piste pour effectuer son tout premier vol d’essai d’une durée de moins de trente minutes au-dessus de Toulouse, le 2 mars 1969, avec André Turcat aux commandes. 

Crédits : Keystone-France/ Gamma-Keystone/ Getty Images

Afficher

Au 10 juin 1972, le carnet de commandes (options) du Concorde atteint quatre-vingts appareils. Le 28 juillet 1972, British Overseas Airways Corporation (future British Airways) et Air France sont les deux premières compagnies aériennes (et les seules) à confirmer leurs options avec respectivement cinq et quatre appareils. Cependant, les entraves de l'administration américaine à l'encontre de l'exploitation du Concorde aux États-Unis, arguant des problèmes de bruit et de nuisance vis-à-vis de l'environnement, conduisent les sociétés américaines Pan-Am, T.W.A. (Trans World Airlines) et American Airlines à annuler leurs options le 31 janvier 1973. D'autres compagnies font rapidement de même.

La campagne anti-Concorde, déclenchée aux États-Unis et relayée en France par des personnalités politiques, met en cause l'émission d'oxyde d'azote, le bang sonique, la destruction de la couche d'ozone et le bruit au voisinage des aéroports. Ce dernier point retarde l'exploitation de Concorde sur New York jusqu'au 22 novembre 1977, alors que les premières liaisons commerciales ont eu lieu le 21 janvier 1976 entre Paris et Rio de Janeiro via Dakar par Air France, entre Londres et Bahreïn par British Airways et que l'escale de Washington a été ouverte le 24 mai 1976.

Au total, seize avions de série seront construits – auxquels il faut ajouter les deux prototypes et les deux avions de présérie –, et seront exploités exclusivement par les deux compagnies européennes. Le Concorde ne sera donc pas un succès commercial, mais restera une réussite technologique incontestable.

Le 25 juillet 2000, le Concorde F-BTSC assurant la liaison Paris-New York décolle de Roissy Charles-de-Gaulle à 16 heures 43 minutes et 13 secondes. Une minute et 28 secondes après, l'avion en feu s'écrase sur un hôtel de Gonesse (Val-d'Oise), entre Roissy et Le Bourget. Les neuf membres de l'équipage et les cent passagers sont tués. Au sol, quatre personnes trouvent la mort et six sont blessées.

Dès le lendemain de cette catastrophe, Air France interrompt tous ses vols de Concorde ; British Airways fera de même le 15 août 2000. Les autorités aéronautiques françaises et britanniques suspendent le certificat de navigabilité de l'avion supersonique le 16 août 2000.

C'est un enchaînement de causes qui a provoqué le drame. Au décollage, l'un des pneus du train d'atterrissage gauche a éclaté alors que l'avion roulait à grande vitesse (environ 320 km/h) sur une lame métallique d'une quarantaine de centimètres de longueur provenant du carénage du capot d'un réacteur d'un DC-10 qui avait décollé auparavant. Des morceaux de ce pneu ont été projeté [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Le projet Concorde, Édouard Chemel

Le projet Concorde, Édouard Chemel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Concorde, premier vol d’essai

Concorde, premier vol d’essai
Crédits : Keystone-France/ Gamma-Keystone/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : ingénieur principal d'études et d'exploitation de l'aviation civile, aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle

Classification

Autres références

«  CONCORDE, avion  » est également traité dans :

VOLS COMMERCIAUX DE CONCORDE

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 263 mots

Le 21 janvier 1976, Air France lançait l'exploitation commerciale de Concorde, avion civil supersonique franco-britannique, sur le trajet Paris-Dakar-Rio, tandis qu'un appareil identique appartenant à British Airways effectuait un vol entre Londres et Bahreïn. Quatre mois plus tard, le 24 mai 1976, le supersonique franco-britannique partait à l'assaut de l'Atlantique nord. Ce jour-là, deux Concord […] Lire la suite

AIRBUS A320

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 1 208 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’Airbus tout électrique »  : […] L’A320 est le premier avion du monde à avoir été entièrement conçu en CAO (conception assistée par ordinateur) et réalisé à 80 p. 100 en FAO (fabrication assistée par ordinateur). Il est aussi le premier appareil commercial à être doté de commandes de vol exclusivement électriques (CDVE, fly -by- wire en anglais) et contrôlées par ordinateur . Si cette innovation principale est appréciée, une au […] Lire la suite

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 075 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre «  L'aviation contemporaine »  : […] C'est à partir de la fin des années 1970 que l'aviation commerciale a commencé à façonner ses structures actuelles. Des tarifs en constante diminution, liés à la mise en œuvre d'avions de plus en plus performants, lui ont permis de maintenir une progression annuelle moyenne du trafic de plus de 5 p. 100. Les bonds en avant technologiques, qui se sont succédé au fil des décennies, ont notamment ren […] Lire la suite

SERVANTY LUCIEN (1909-1973)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 386 mots
  •  • 1 média

Grand ingénieur de l'aviation française, Lucien Servanty joua un rôle déterminant dans la conception et la construction de l'avion civil supersonique Concorde en assurant la direction technique de ce programme pour la partie française. Lucien Servanty est né à Paris le 25 mai 1909. Tout le prédestinait à une carrière d'ingénieur dans ce domaine de pointe : un père instructeur de voltige aérienne […] Lire la suite

TURCAT ANDRÉ (1921-2016)

  • Écrit par 
  • Germain CHAMBOST
  •  • 976 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’homme du Concorde »  : […] En 1962, André Turcat rejoint Sud-Aviation (qui deviendra en 1970 Aérospatiale puis EADS) et devient directeur des essais en vol du Concorde (1964-1976). C’est lui qui se trouve aux commandes du prototype 001 de l’appareil pour son premier vol, le 2 mars 1969, à Toulouse, en compagnie de Jacques Guignard, copilote, Henri Perrier, ingénieur navigant, et Michel Rétif, mécanicien. Ce vol le fait conn […] Lire la suite

ZIEGLER HENRI (1906-1998)

  • Écrit par 
  • Yves BROCARD
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

Le succès de l'aventure Airbus est lié aux talents, à la passion et à la vision d'hommes tels que Henri Ziegler, l'un des fondateurs de cette société . Henri Ziegler est né le 18 novembre 1906 à Limoges. Polytechnicien, ingénieur de l'École nationale supérieure de l'aéronautique, officier de l'armée de l'air, il est breveté pilote militaire d'avions et d'hydravions et pilote d'essais. En 1938, il […] Lire la suite

Les derniers événements

16-31 août 2000 France – Royaume-Uni. Retrait du certificat de navigabilité du supersonique Concorde

) chargé d'élucider les causes du crash d'un Concorde d'Air France peu après son décollage de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, en juillet, affirme que « c'est la destruction d'un pneu – événement simple, dont on ne peut affirmer qu'il ne puisse se reproduire – qui a provoqué divers dégâts à la structure et au système de l'avion conduisant à son écrasement ». […] Lire la suite

25-27 juillet 2000 France. Crash d'un Concorde d'Air France

La présence de fragments de pneus du Concorde sur la piste, et le blocage, révélé par l'analyse des boîtes noires, du train d'atterrissage de l'avion après le décollage accréditent la thèse selon laquelle la projection de débris aurait pu endommager l'aile gauche de l'avion où est situé l'un des réservoirs, causant une fuite de kérosène à l'origine de l'incendie. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc THOMAS, « CONCORDE, avion », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/concorde-avion/