VOLS COMMERCIAUX DE CONCORDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 21 janvier 1976, Air France lançait l'exploitation commerciale de Concorde, avion civil supersonique franco-britannique, sur le trajet Paris-Dakar-Rio, tandis qu'un appareil identique appartenant à British Airways effectuait un vol entre Londres et Bahreïn. Quatre mois plus tard, le 24 mai 1976, le supersonique franco-britannique partait à l'assaut de l'Atlantique nord. Ce jour-là, deux Concorde s'envolaient simultanément, l'un, aux couleurs d'Air France, sur Paris-Washington, l'autre, aux couleurs de British Airways, sur Londres-Washington.

Pour permettre le développement de cet avion civil supersonique long-courrier, Français et Britanniques avaient signé un accord dès le 29 novembre 1962. Le premier vol du prototype 001 s'était déroulé à Toulouse le 2 mars 1969. L'avion supersonique avait accumulé près de 6 000 heures de vol avant sa mise en service du 21 janvier 1976.

Si le supersonique consacre un savoir-faire unique, il représente aussi un moyen de transport élitiste alors que sonne l'heure de la démocratisation du voyage aérien alors incarnée par le Boeing B747. Techniquement, Concorde a été remis en cause après le crash du 25 juillet 2000 à Gonesse (Val-d'Oise) qui a fait 113 morts. Après avoir subi certaines modifications, il a repris ses vols le 7 novembre 2001 pour une durée de deux ans, British Airways et Air France ayant décidé d'un commun accord d'interrompre l'exploitation de cet avion au 31 octobre 2003.

—  Bernard MARCK

Écrit par :

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Bernard MARCK, « VOLS COMMERCIAUX DE CONCORDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vols-commerciaux-de-concorde/