CONCORDE, avion

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Accident et fin de l’exploitation commerciale

Le 25 juillet 2000, le Concorde F-BTSC assurant la liaison Paris-New York décolle de Roissy Charles-de-Gaulle à 16 heures 43 minutes et 13 secondes. Une minute et 28 secondes après, l'avion en feu s'écrase sur un hôtel de Gonesse (Val-d'Oise), entre Roissy et Le Bourget. Les neuf membres de l'équipage et les cent passagers sont tués. Au sol, quatre personnes trouvent la mort et six sont blessées.

Dès le lendemain de cette catastrophe, Air France interrompt tous ses vols de Concorde ; British Airways fera de même le 15 août 2000. Les autorités aéronautiques françaises et britanniques suspendent le certificat de navigabilité de l'avion supersonique le 16 août 2000.

C'est un enchaînement de causes qui a provoqué le drame. Au décollage, l'un des pneus du train d'atterrissage gauche a éclaté alors que l'avion roulait à grande vitesse (environ 320 km/h) sur une lame métallique d'une quarantaine de centimètres de longueur provenant du carénage du capot d'un réacteur d'un DC-10 qui avait décollé auparavant. Des morceaux de ce pneu ont été projetés vers les réacteurs et sous l'aile gauche. L'impact d'un de ces débris, d'une masse de 4 kilogrammes environ, a provoqué une onde de choc conduisant à la rupture d'un des réservoirs (réservoir no 5). Il en a résulté une importante fuite de carburant (60 litres par seconde, soit 4 tonnes durant les 90 secondes qui ont précédé le crash) qui s'est enflammé. L'avion a décollé mais, rapidement, l'équipage a coupé le moteur intérieur gauche suite à une baisse de régime et une alarmefeu ; peu après, le moteur extérieur gauche a également perdu sa poussée. La vitesse a chuté, l'appareil s'est cabré, s'est incliné fortement vers la gauche ; les moteurs droits, n'étant plus correctement alimentés en air, ont perdu leur poussée et l'avion en feu s'est écrasé.

Les modifications apportées au Concorde ont permis une remise en ligne progressive à partir d'octobre 2001. Toutefois, une grave crise du transport aérien – consécutive à l'attentat contre les tours du World Trade Center à New York, le 11 septembre 2001, puis au déclenchement de la guerre en Irak en mars 2003 – et des problèmes techniques à répétition ont mis fin à l'exploitation du Concorde. En effet, les deux compagnies aériennes exploitant l'avion ont décidé, en avril 2003, l'arrêt des vols commerciaux, le 31 mai 2003 en ce qui concerne Air France, et en octobre 2003 pour British Airways.

Dernier vol commercial du Concorde d’Air France

Photographie : Dernier vol commercial du Concorde d’Air France

Le 31 mai 2003, à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, atterrit un Concorde sous les couleurs d'Air France et en provenance de New York. Cet atterrissage marque la fin des vols commerciaux de cet avion supersonique pour cette compagnie aérienne. British Airways, l'autre compagnie détenant... 

Crédits : Pool De Malglaive/ Lafargue/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Le projet Concorde, Édouard Chemel

Le projet Concorde, Édouard Chemel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Concorde, premier vol d’essai

Concorde, premier vol d’essai
Crédits : Keystone-France/ Gamma-Keystone/ Getty Images

photographie

Dernier vol commercial du Concorde d’Air France

Dernier vol commercial du Concorde d’Air France
Crédits : Pool De Malglaive/ Lafargue/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article

Écrit par :

  • : ingénieur principal d'études et d'exploitation de l'aviation civile, aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle

Classification

Autres références

«  CONCORDE, avion  » est également traité dans :

VOLS COMMERCIAUX DE CONCORDE

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 263 mots

Le 21 janvier 1976, Air France lançait l'exploitation commerciale de Concorde, avion civil supersonique franco-britannique, sur le trajet Paris-Dakar-Rio, tandis qu'un appareil identique appartenant à British Airways effectuait un vol entre Londres et Bahreïn. Quatre mois plus tard, le 24 mai 1976, le supersonique franco-britannique partait à l'assaut de l'Atlantique nord. Ce jour-là, deux Concord […] Lire la suite

AIRBUS A320

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 1 208 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’Airbus tout électrique »  : […] L’A320 est le premier avion du monde à avoir été entièrement conçu en CAO (conception assistée par ordinateur) et réalisé à 80 p. 100 en FAO (fabrication assistée par ordinateur). Il est aussi le premier appareil commercial à être doté de commandes de vol exclusivement électriques (CDVE, fly -by- wire en anglais) et contrôlées par ordinateur . Si cette innovation principale est appréciée, une au […] Lire la suite

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 075 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre «  L'aviation contemporaine »  : […] C'est à partir de la fin des années 1970 que l'aviation commerciale a commencé à façonner ses structures actuelles. Des tarifs en constante diminution, liés à la mise en œuvre d'avions de plus en plus performants, lui ont permis de maintenir une progression annuelle moyenne du trafic de plus de 5 p. 100. Les bonds en avant technologiques, qui se sont succédé au fil des décennies, ont notamment ren […] Lire la suite

SERVANTY LUCIEN (1909-1973)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 386 mots
  •  • 1 média

Grand ingénieur de l'aviation française, Lucien Servanty joua un rôle déterminant dans la conception et la construction de l'avion civil supersonique Concorde en assurant la direction technique de ce programme pour la partie française. Lucien Servanty est né à Paris le 25 mai 1909. Tout le prédestinait à une carrière d'ingénieur dans ce domaine de pointe : un père instructeur de voltige aérienne […] Lire la suite

TURCAT ANDRÉ (1921-2016)

  • Écrit par 
  • Germain CHAMBOST
  •  • 976 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’homme du Concorde »  : […] En 1962, André Turcat rejoint Sud-Aviation (qui deviendra en 1970 Aérospatiale puis EADS) et devient directeur des essais en vol du Concorde (1964-1976). C’est lui qui se trouve aux commandes du prototype 001 de l’appareil pour son premier vol, le 2 mars 1969, à Toulouse, en compagnie de Jacques Guignard, copilote, Henri Perrier, ingénieur navigant, et Michel Rétif, mécanicien. Ce vol le fait conn […] Lire la suite

ZIEGLER HENRI (1906-1998)

  • Écrit par 
  • Yves BROCARD
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

Le succès de l'aventure Airbus est lié aux talents, à la passion et à la vision d'hommes tels que Henri Ziegler, l'un des fondateurs de cette société . Henri Ziegler est né le 18 novembre 1906 à Limoges. Polytechnicien, ingénieur de l'École nationale supérieure de l'aéronautique, officier de l'armée de l'air, il est breveté pilote militaire d'avions et d'hydravions et pilote d'essais. En 1938, il […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16-31 août 2000 France – Royaume-Uni. Retrait du certificat de navigabilité du supersonique Concorde

) chargé d'élucider les causes du crash d'un Concorde d'Air France peu après son décollage de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, en juillet, affirme que « c'est la destruction d'un pneu – événement simple, dont on ne peut affirmer qu'il ne puisse se reproduire – qui a provoqué divers dégâts à la structure et au système de l'avion conduisant à son écrasement ». […] Lire la suite

25-27 juillet 2000 France. Crash d'un Concorde d'Air France

La présence de fragments de pneus du Concorde sur la piste, et le blocage, révélé par l'analyse des boîtes noires, du train d'atterrissage de l'avion après le décollage accréditent la thèse selon laquelle la projection de débris aurait pu endommager l'aile gauche de l'avion où est situé l'un des réservoirs, causant une fuite de kérosène à l'origine de l'incendie. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc THOMAS, « CONCORDE, avion », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/concorde-avion/