CAMPANA COLLECTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Que faire d'une telle quantité d'objets ?

Tous les objets n'avaient pas pris la direction du Louvre : sur les 4500 vases de la collection Campana exposés au musée Napoléon, seuls 3400 lui furent attribués, les autres étant envoyés dans des villes de province. Étant donné l'abondance de la collection et le fait que bien des catégories d'objets (vases étrusques et grecs, sculptures en terre cuite, urnes cinéraires étrusques) étaient représentées par de très nombreux exemplaires, on décida de ne pas réserver à la capitale le bénéfice de la collection, mais d'en constituer des lots pour que les provinciaux aussi aient leur part de ce pactole artistique. Une commission, dirigée par Alfred Émilien de Nieuwerkerke et qui comptait entre autres membres Prosper Mérimée (qui avait été nommé en 1841 inspecteur général des Monuments historiques), procéda à la répartition des objets et à leur envoi dans des musées de province. Cinquante-neuf musées reçurent des « lots Campana », soigneusement répartis en musées de 1re classe, qui eurent droit à une centaine d'objets, de 2e et de 3e classe, qui n'en reçurent respectivement qu'environ 80 ou 70. Ces envois de 1862-1863 furent suivis d'autres, moins importants, faits à partir du Louvre en 1875, par Wilhelm Froehner et Adrien de Longpérier, puis en 1893-1895 par Edmond Pottier. De nos jours, plus de 5000 pièces de la collection se trouvent ainsi dispersées, rien qu'en France, dans une centaine de musées différents. Cela n'empêche pas que les œuvres de la collection réunie par le marquis continuent à former, encore aujourd'hui, le fonds le plus important des Antiquités classiques du Louvre.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CAMPANA COLLECTION  » est également traité dans :

TRÉSORS ANTIQUES. BIJOUX DE LA COLLECTION CAMPANA (exposition)

  • Écrit par 
  • Claudette JOANNIS
  •  • 942 mots

Du 21 octobre 2005 au 16 janvier 2006, le Louvre a accueilli, sous l'intitulé Trésors antiques, des Bijoux de la collection Campana (catalogue par F. Gaultier et C. Metzger, commissaires de l'exposition, Musée du Louvre Éditions-5 Continents Éditions, Paris-Milan, 2005), une exposition qui mérite à plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tresors-antiques-bijoux-de-la-collection-campana/#i_27145

Pour citer l’article

Dominique BRIQUEL, « CAMPANA COLLECTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/collection-campana/