Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DIOR CHRISTIAN (1905-1957)

Christian Dior

Christian Dior

Christian Dior a apporté à la mode le new-look, qui a marqué la période de l'après-guerre. D'un caractère discret, introverti, le couturier sans doute le plus célèbre du xxe siècle, va connaître de 1947 à 1957 onze années de succès. Sa notoriété, fondée sur une grande capacité d'innovation et secondée par une excellente gestion financière et commerciale de l'image de sa nouvelle marque, a permis de poser les fondations d'un véritable empire.

Le triomphe du new look

D'une famille aisée de Granville (Normandie), Christian Dior se destine d'abord à une carrière diplomatique. Pourtant, c'est rue de la Boétie, comme directeur d'une galerie de tableaux d'art contemporain (qui expose les œuvres de De Chirico, Utrillo, Braque, Fernand Léger, et le travail de ses amis Max Jacob et Christian Bérard), qu'il fait ses premières armes dans le Paris des années 1930. À la suite du krach boursier de Wall Street, Christian Dior est obligé de fermer sa galerie. Il illustre les pages du Figaro illustré et vend ses propres dessins de chapeaux et de robes à des modistes tels que Rose Valois, Nina Ricci, Elsa Chiaparelli, Molyneux, Paquin, Balenciaga, Jean Patou, avant d'entrer dans l'équipe du couturier Robert Piguet en 1938 en tant que modiste. Les créations qu'il propose à son maître participent du climat romantique et exalté de la mode de ces années : tailleurs dotés de revers en guipure, jupons de dentelle et, surtout, robes du soir aux amples jupes froufroutantes, d'un lyrisme extrême. Entré chez Lucien Lelong en 1941, il y partage quelques années les responsabilités artistiques avec Pierre Balmain. Après la Libération, Christian Dior suit l'exemple de Balmain qui vient de créer sa propre maison. Sollicité par le directeur de la maison de couture Philippe et Gaston pour y occuper le poste de modéliste, Dior propose, à la place, de fonder un salon de couture entièrement nouveau.

Financée par Marcel Boussac, la maison Dior s'ouvre en 1947, au 30 avenue Montaigne, avec comme couturier Pierre Cardin. La collection présentée en février 1947 est un événement : la silhouette féminine élaborée par Dior arrondit les épaules, souligne le buste et les hanches, et, surtout, étrangle la taille, notamment pour la robe « Ispahan ». Malgré la pénurie en textiles, Dior propose des jupes rallongées, en contraste total avec les robes courtes, épaulées, que les femmes portaient pendant la guerre. Baptisée new-look par les journalistes américains et immortalisée par des illustrateurs comme René Gruau et des photographes comme Irving Penn, cette silhouette, instantanément célèbre, va dominer la création de mode pendant les années suivantes.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : conservateur du musée de la Mode et du Costume, palais Galliera
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Christian Dior

Christian Dior

Robe de jour par C. Dior

Robe de jour par C. Dior

Grace Kelly

Grace Kelly

Autres références

  • LIGNE COROLLE (C. Dior)

    • Écrit par Farid CHENOUNE
    • 285 mots

    Le 12 février 1947, une nouvelle maison de couture, Christian Dior, financée par l’industriel du textile Marcel Boussac, présente à Paris sa première collection. Sa ligne Corolle stylise une femme en rupture avec la « femme-soldat » qui, selon Dior, domine encore l’après-guerre : sa « femme-fleur...

  • BALMAIN PIERRE (1914-1982)

    • Écrit par Guillaume GARNIER
    • 764 mots
    • 2 médias

    Créateur réputé de la « Jolie Madame », Pierre Balmain symbolise la haute couture de l'après-guerre dans ce qu'elle eut de raffiné, de parisien. Né à Saint-Jean de Maurienne, il vient à Paris effectuer des études d'architecture en 1933, mais sa vraie vocation est la couture : engagé dans l'équipe...

  • CARDIN PIERRE (1922-2020)

    • Écrit par Universalis, Guillaume GARNIER
    • 1 036 mots
    • 1 média

    Le couturier français Pierre Cardin est né en 1922 à Sant'Andrea di Barbarana, dans la province de Trévise. Il grandit en France, après que sa famille a fui le fascisme et entre à quatorze ans chez un tailleur de Saint-Étienne où il reçoit sa première formation. Pendant la guerre, il s'adjoint à...

  • FERRÉ GIANFRANCO (1944-2007)

    • Écrit par Catherine ORMEN
    • 847 mots

    Une silhouette de notable, une élégance sobre et la reconnaissance internationale de son talent, distinguaient ce couturier dont le nom a fait le tour du monde. Né le 15 août 1944 à Legnano, en Italie, au sein d'une maison bourgeoise qu'il ne quittera pas, Gianfranco Ferré obtient son diplôme d'architecture...

  • MODE - Histoire et composantes

    • Écrit par Universalis, Catherine ORMEN
    • 12 491 mots
    • 1 média
    Le new-look de Christian Dior, en 1947, répond aux envies de luxe et de frivolité exprimées par une population frustrée pendant de longues années. La silhouette que le couturier dessine avec l'emblématique tailleur « Bar » est réactionnaire aux yeux des Américaines, qui la combattent avec véhémence....
  • Afficher les 8 références

Voir aussi