DIOR CHRISTIAN (1905-1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le corps en mouvement

Désormais chaque saison apporte sa moisson d'idées, toujours orchestrée autour d'un thème. L'année 1948 est marquée par les thèmes « Envol » et « Zig-zag », qui se caractérisent par des décolletés asymétriques, des corsages à une seule manche, des jupes de longueur inégale, retroussées... La collection « Trompe-l'œil », au printemps de 1948, accentue le volume du buste, grâce à de larges revers, d'immenses cols ; l'effet de mouvement est accentué par des panneaux flottants sur les jupes « Corolle » et « Cyclone », véritables sculptures de rubans, où transparaît la passion de Christian Dior pour l'architecture. Cette même année apparaît le tailleur en pied-de-poule noir et blanc. L'année 1950 est dominée par les lignes verticale et oblique : la « Ligne verticale » comporte d'étroites robes-fourreaux ; la « Ligne oblique » impose l'asymétrie et accentue le volume des hanches par des artifices. La « Ligne ovale » (printemps de 1951) apporte moins d'innovations structurelles, mais efface tous les angles et adhère souplement aux formes anatomiques.

Ce succès s'accompagne par l'ouverture d'un département fourrure, et du lancement d'un des premiers parfums créés par une maison de couture, « Miss Dior » (1947) ; à ce propos Christian Dior affirme « Je suis devenu parfumeur, pour qu'il suffise de déboucher un flacon pour voir surgir toutes mes robes et pour que chaque femme que j'habille laisse derrière elle un sillage de désir. » Sa notoriété est telle qu'il reçoit en 1947 aux États-Unis le « Neiman Marcus Award ». La marque s'exporte sur le Nouveau Continent. Dès 1948, Dior signe plusieurs licences mondiales, qui se multiplieront avec l'apparition du prêt-à-porter, des accessoires et des parfums, institutionnalisant également la franchise.

Les collections thématiques se succèdent : « Ligne sinueuse » et « Ligne Profil » en 1952, « Tulipe » et « Coupole » (avec renaissance de la tournure) en 1953, « Muguet » au printemps de 1954. La « Ligne H », très stricte, qui étire [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Christian Dior

Christian Dior
Crédits : Roger Wood/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Robe de jour par C. Dior

Robe de jour par C. Dior
Crédits : Savitry/ Picture Post/ Getty Images

photographie

Grace Kelly

Grace Kelly
Crédits : Hulton Getty

photographie

Robe de C. Dior

Robe de C. Dior
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  DIOR CHRISTIAN (1905-1957)  » est également traité dans :

LIGNE COROLLE (C. Dior)

  • Écrit par 
  • Farid CHENOUNE
  •  • 285 mots

Le 12 février 1947, une nouvelle maison de couture, Christian Dior, financée par l’industriel du textile Marcel Boussac, présente à Paris sa première collection. Sa ligne Corolle stylise une femme en rupture avec la « femme-soldat » qui, selon Dior, domine encore l’après-guerre : sa « femme-fleur » a, elle, les épaules petites et rondes, la poitrine h […] Lire la suite

BALMAIN PIERRE (1914-1982)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 764 mots
  •  • 2 médias

Créateur réputé de la « Jolie Madame », Pierre Balmain symbolise la haute couture de l'après-guerre dans ce qu'elle eut de raffiné, de parisien . Né à Saint-Jean de Maurienne, il vient à Paris effectuer des études d'architecture en 1933, mais sa vraie vocation est la couture : engagé dans l'équipe parisienne de Molyneux, il s'y familiarise avec les lois de l'élégance retenue de ce couturier brita […] Lire la suite

CARDIN PIERRE (1922-2020)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  • , Universalis
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Le couturier français Pierre Cardin est né en 1922 à Sant'Andrea di Barbarana, dans la province de Trévise. Il grandit en France, après que sa famille a fui le fascisme et entre à quatorze ans chez un tailleur de Saint-Étienne où il reçoit sa première formation. Pendant la guerre, il s'adjoint à l'équipe de la maison de couture Regoly, à Vichy. Venu à Paris après la Libération, il entre chez Paqui […] Lire la suite

FERRÉ GIANFRANCO (1944-2007)

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  •  • 853 mots

Une silhouette de notable, une élégance sobre et la reconnaissance internationale de son talent, distinguaient ce couturier dont le nom a fait le tour du monde. Né le 15 août 1944 à Legnano, en Italie, au sein d'une maison bourgeoise qu'il ne quittera pas, Gianfranco Ferré obtient son diplôme d'architecture à Milan, en 1969. Mais c'est en réalisant lui-même des accessoires de mode et en collabora […] Lire la suite

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 182 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La haute couture »  : […] En s'installant à Paris, au 7, rue de la Paix, en 1858, le couturier Charles Frédéric Worth (1825-1895) pose les fondements de la structure de la haute couture telle que nous la connaissons aujourd'hui. Proposant à ses clientes des modèles fabriqués sur mesure dans le tissu de son choix, il instaure des méthodes proprement nouvelles. Portant sa marque, les modèles sont présentés sur des mannequi […] Lire la suite

MODE - Histoire et composantes

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  • , Universalis
  •  • 12 465 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Sophistication des années 1950 »  : […] Le new-look de Christian Dior, en 1947, répond aux envies de luxe et de frivolité exprimées par une population frustrée pendant de longues années . La silhouette que le couturier dessine avec l'emblématique tailleur « Bar » est réactionnaire aux yeux des Américaines, qui la combattent avec véhémence. Elle est pour les Françaises l'expression même de la grâce retrouvée : la taille se resserre encor […] Lire la suite

NEW LOOK - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Farid CHENOUNE
  •  • 214 mots

1939 Le magazine américain Vogue proclame l'avènement de la silhouette « sablier » qui restaure le triptyque seins-taille-hanches et annonce le new look de Christian Dior. 1943 Marcel Rochas crée la « robe-bustier » qui rend les épaules à leur arrondi dans une période où dominent les épaules carrées d'inspiration militaire. 1944 Création de la maison Carven, la « couturière des petites femmes » […] Lire la suite

PIGUET ROBERT (1898-1953)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 569 mots
  •  • 1 média

Né dans une famille de banquiers, à Yverdon, dans le canton de Vaud (Suisse), Robert Piguet manifeste très tôt une vocation pour la création de mode, qui bénéficie des encouragements de sa famille. Après avoir dessiné des chaussures pour la firme suisse Bally, il crée des dessins textiles selon la méthode du batik, et propose à Jeanne Lanvin des vêtements ainsi conçus. Profitant de l'appui financi […] Lire la suite

SAINT LAURENT MATHIEU SAINT-LAURENT dit YVES (1936-2008)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  • , Universalis
  •  • 1 393 mots

Dans le chapitre « Chez Christian Dior »  : […] À l'issue d'une enfance écoulée en Algérie (il est né à Oran le 1 er  août 1936), jeune bachelier, il suit à Paris les cours de la Chambre syndicale de la haute couture ; un de ses dessins de robe cocktail est primé au concours du Secrétariat international de la laine en 1954. Le directeur de Vogue , Michel de Brunhoff, le présente à Christian Dior qui l'engage comme assistant. Après le décès du […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Débuts du second gouvernement Mauroy. 8-30 juillet 1981

aide de 100 millions de francs, à la condition que les frères Willot garantissent leur gestion passée sur leurs biens propres. Jean-Pierre Willot est inculpé d'abus de biens sociaux dans la gestion de la Belle Jardinière et de Christian Dior. Le 30, le Conseil des ministres […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guillaume GARNIER, « DIOR CHRISTIAN - (1905-1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-dior/