CHÉRIFAT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De l'arabe sharīf : titre donné à celui qui se distingue par l'honneur, la gloire, la noblesse de sa personne et de son lignage. Le sharīf occupant un haut rang social, on comprend donc que ce titre ait été revendiqué en propre par une famille illustre entre toutes, celle du Prophète, les Banū Hāshim. (Jusqu'à ce jour, les Hāshimites portent le titre de sharīf.)

Les deux principaux chérifats (ou pays commandés par un descendant de la famille du Prophète) sont ceux de La Mekke et du Maroc. Au xe siècle, avec le déclin des ‘Abbāsides, une branche ‘alīde (descendant d'‘Alī, cousin et gendre du Prophète) s'attribue le gouvernement de La Mekke. Ces sharīf vont, à travers bien des vicissitudes, se maintenir au pouvoir jusqu'au sharīf Ḥusayn. L'action de ce dernier pendant la Première Guerre mondiale est bien connue (T. E. Lawrence, Les Sept Piliers de la sagesse), mais, comme il tente ensuite de se faire reconnaître roi des pays arabes et calife, Ḥusayn est chassé de La Mekke par le sultan du Nāghd, al-Sa‘ūd. Néanmoins, son fils Fayṣal fondera en 1921 le royaume d'Irak et son autre fils, ‘Abd Allāh, celui de Jordanie. C'est vers la fin du xiiie siècle que des sharīf viennent constituer un chérifat au Maroc. Ce sont les ancêtres de deux dynasties : la dynastie sa‘dienne, qui règne sur le Maroc aux xvie et xviie siècles, et la dynastie ‘alawide, du xviiie siècle à nos jours.

—  Georges BOHAS

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, directeur de l'Institut français d'études arabes de Damas

Classification


Autres références

«  CHÉRIFAT  » est également traité dans :

CAÏD

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 149 mots

De l'arabe qā‘id , celui qui mène un animal en marchant devant lui, qui conduit, dirige une armée, le chef. Qā‘id est un terme général employé pour désigner un chef militaire, quel que soit son grade : signification étendue et peu précise. Plus que d'une fonction, il s'agit d'un titre honorifique que l'on attribue aussi bien au chef d'une tribu qu'à un officier subalterne. Toutefois, à l'époque o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caid/#i_33300

HASSAN Ier (1836-1894), sultan du Maroc (1873-1894)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 101 mots

Dernier grand sultan du Maroc pré-colonial, Moulay Hassan (Moūlāy Ḥasan) occupe une place particulière dans la galerie des souverains chérifiens, par sa personnalité, riche et complexe, par son rôle dans l'ultime sauvegarde du pays face à l'impérialisme européen, par l'image populaire, enfin, qu'en a conservée le folklore national. Il avait, à son avènement, trente-sept ans. Le sultan Sidi Mohamme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hassan-ier/#i_33300

ḤUSAYN IBN ‘ALĪ (1856-1931)

  • Écrit par 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 794 mots

Né au Hedjaz, Ḥusayn ibn ‘Alī appartient aux ‘Abadila, l'un des clans de descendants du Prophète, qui, depuis 961, fournit les responsables locaux de la ville sainte, nommés par les califes de l'Islam. Il reçoit d'abord une éducation dans le milieu tribal avant de séjourner, de 1881 à 1908, dans la capitale ottomane. Il accède à cette dernière date aux fonctions de chérif de La Mecque. Ayant une t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/husayn-ibn-ali-1856-1931/#i_33300

MARABOUTISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 140 mots

Dans le chapitre « Les chorfa »  : […] Le mot chorfa est la forme dialectale de shurafā' , pluriel de sharīf (chérif). Ce sont les descendants du Prophète et de sa fille Fāṭima (Fatma). Ce qu'on a dit sur les chaînes initiatiques remontant à ‘Alī explique l'importance qu'ils ont prise. Si certaines familles, comme les Idrīsides et plus tard les Filaliens et les Sa‘diens, ont donné naissance à des dynasties qui ont régné sur le Maroc, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maraboutisme/#i_33300

MECQUE LA

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 1 085 mots
  •  • 4 médias

Ville sainte de l'islam vers laquelle se tournent tous les musulmans pour prier et en laquelle ils doivent, s'ils en ont les moyens, se rendre en pèlerinage au moins une fois dans leur vie. Avant l'établissement de l'islam, La Mecque (de l'arabe Makka ) est essentiellement une cité commerçante. Bien que son existence soit plus ancienne, ce n'est qu'au vi e siècle qu'elle commence à jouer un rôle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mecque/#i_33300

Pour citer l’article

Georges BOHAS, « CHÉRIFAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cherifat/