CHAUMONT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chaumont, chef-lieu du département de la Haute-Marne, comptait, lors du recensement de 2012, 24 046 habitants dans la commune et l’aire urbaine rassemblait 42 700 habitants.

Grand Est : carte administrative

Grand Est : carte administrative

carte

Carte administrative de la région Grand Est. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

À l'origine point fortifié sur le Calvus Mons (Mont-Chauve), promontoire allongé entre les profondes vallées de la Marne et de son affluent la Suize, la cité fut rattachée en 1228 au comté de Champagne et fut, jusqu'en 1329, l'une des résidences des comtes, ainsi que le siège d'un bailliage royal à partir de 1285. Point d'appui de la Ligue contre sa voisine Langres, fidèle au roi au temps des guerres de Religion, la ville accueillit un collège de jésuites dès le début du xviie siècle.

Lors de la création des départements en 1790, Jean-Nicolas Laloy, député du tiers état du bailliage de Chaumont, déploya toute son énergie pour faire de sa ville le chef-lieu du département de la Haute-Marne, arguant avec succès, contre sa rivale Langres, de l'ancienneté du bailliage et de la position centrale de la ville, qui fut renforcée par le rattachement de Saint-Dizier à ce département découpé aux confins des trois provinces de Champagne, de Lorraine et de Bourgogne. Tandis que la métallurgie se développait, au xixe siècle, dans les vallées de la Blaise et de la Marne au nord du département, Chaumont vit péricliter ses industries traditionnelles (draperie, tanneries et ganterie), remplacées par un ensemble très modeste de fabrications diverses. La voie ferrée Paris-Troyes fut prolongée en direction de Chaumont, qu'elle atteignit dès 1856 grâce à un viaduc de 600 mètres de longueur, dont les cinquante arches de trois étages dominent de 52 mètres la vallée de la Suize.

Aujourd'hui, Chaumont est essentiellement une ville tertiaire, avec 49,5 p. 100 des actifs dans les seuls services publics, qui a pu maintenir un rayonnement modeste grâce à son éloignement des grandes villes, Dijon au sud-est, Troyes à l'ouest, Reims au nord-ouest et Nancy au nord-est. Bien desservie par les communications (chemin de fer Paris-Bâle, autoroutes A5 et A31), elle éprouve de plus en plus de difficultés à retenir sa population, dans un département en profond déclin démographique.

—  Marcel BAZIN

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Reims-Champagne-Ardenne

Classification

Pour citer l’article

Marcel BAZIN, « CHAUMONT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaumont/