CARICATURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La caricature (de l'italien caricare, charger) est l'expression la plus évidente de la satire dans le graphisme, la peinture et même la statuaire. Elle fut longtemps confondue avec les manifestations du grotesque, mais depuis la fin des années 1950 on a cherché à préciser son domaine.

Dans la caricature, il convient de distinguer le portrait en charge, qui utilise la déformation physique comme métaphore d'une idée (portrait politique) ou se limite à l'exagération des caractères physiques (portraits d'artistes) et la caricature de situation, dans laquelle des événements réels ou imaginaires mettent en relief les mœurs ou le comportement de certains groupes humains.

Pour comprendre l'essence de la caricature, il est nécessaire de confronter les conceptions esthétiques et humaines de la Renaissance – qui ont permis à la caricature de naître – à celles du Moyen Âge.

Dans l'art du Moyen Âge, la figure humaine est associée à un ordre universel. Beauté et laideur sont hiérarchiquement représentatives des vertus et des vices qui, du haut en bas de l'échelle des valeurs, lient les deux infinis que sont le Ciel et l'Enfer. Leur signification est d'ordre métaphorique. Le choix que peut faire l'artiste d'une partie de cet ensemble n'est jamais exclusif. Au contraire, chaque « coupe » qu'il opère exalte l'ensemble du système, qu'il soit théologique ou alchimique. Le Moyen Âge vit sur un abîme où les formes proliférantes qui couvrent les surfaces d'un réseau serré de représentations divines, humaines, animales et végétales n'ont pas d'existence permanente assurée. Leur rapport analogique les rend, à chaque instant, capables de métamorphoses. La parodie constitue une manœuvre conjuratoire pour prévenir la « chute » possible (le roi et son bouffon, la fête des fous où la messe est tournée en dérision).

Il en va tout autrement à partir de la Renaissance, quand l'homme devient « la mesure de toute chose ». La séparation progressive de l'activité artistique en genres bien définis (sacré et profane, portra [...]


Médias de l’article

L'Automne, G. Arcimboldo

L'Automne, G. Arcimboldo
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Physiognomonie, J. K. Lavater

Physiognomonie, J. K. Lavater
Crédits : AKG

photographie

Dans les ténèbres (C'est la Guerre ! IV), F. Vallotton

Dans les ténèbres (C'est la Guerre ! IV), F. Vallotton
Crédits : Dist. RMN-Grand Palais/ Bibliothèque nationale de France

photographie

Jules César, opéra de Haendel

Jules César, opéra de Haendel
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CARICATURE  » est également traité dans :

1848 ET L'ART (expositions)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 190 mots

Deux expositions qui se sont déroulées respectivement à Paris du 24 février au 31 mai 1998 au musée d'Orsay, 1848, La République et l'art vivant , et du 4 février au 30 mars 1998 à l'Assemblée nationale, Les Révolutions de 1848, l'Europe des images ont proposé une réflexion remarquable sur un épisode important des rapports entre art et politique. Contrairement à la révolution de 1830 à laquelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1848-et-l-art-expositions/#i_4743

ARCIMBOLDO GIUSEPPE (1527 env.-1593)

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 1 569 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La formation lombarde »  : […] Issu d'une famille patricienne de Milan, Giuseppe Arcimboldo se forme auprès de son père, Biagio. Des documents indiquent dès 1549 qu'il est régulièrement payé jusqu'en 1558 pour des travaux de peinture dans la cathédrale de Milan, pour laquelle il pourrait avoir réalisé les cartons des vitraux consacrés à l'histoire de Loth et à la vie de sainte Catherine. En 1556, il entreprend, dans le transept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-arcimboldo/#i_4743

ASSIETTE AU BEURRE L' (1901-1914)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 712 mots

Hebdomadaire de seize pages environ, tiré en couleurs, L'Assiette au beurre est l'aboutissement de la caricature sociale et de mœurs telle que Le Rire , Le Courrier français et Le Chambard socialiste l'ont approfondie et développée. La tendance anarchisante des créateurs de ce journal donne à la charge graphique un caractère extrêmement virulent. Chaque numéro est consacré à un thème précis et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-assiette-au-beurre/#i_4743

BEERBOHM MAX (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Caricaturiste, écrivain, dandy et homme d'esprit anglais, né Henry Maximilien Beerbohm à Londres, le 24 août 1872. Ses dessins raffinés et ses pastiches demeurent incomparables dans leur manière de brocarder, généralement sans méchanceté, la prétention, l'affectation et l'inconséquence de ses contemporains les plus en vue. George Bernard Shaw le surnomma « l'incomparable Max ». Demi-frère cadet de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-beerbohm/#i_4743

BERTALL CHARLES ALBERT D'ARNOUX dit (1820-1882)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 848 mots

Dessinateur, caricaturiste et photographe, Bertall se forme à la scène de genre dans l'atelier de Drolling. Émule de Gavarni, dont il se rapproche par l'inspiration, Bertall retrace l'histoire des mœurs du second Empire dans la presse comique ( Magasin pittoresque , L'Illustration , Journal pour rire ...) et dans de nombreux albums de caricature, et travaille à la fin de sa vie pour Barba, l'édite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertall/#i_4743

CAPPIELLO LEONETTO (1875-1942)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 747 mots

Né à Livourne en 1875, Leonetto Cappiello peint des toiles prometteuses dès l'âge de quatorze ans. Sa première œuvre connue est une vue du port de Livourne. Il peindra également un certain nombre de portraits en pied sous l'influence des Macchiaioli, groupe de peintres toscans sensibles aux théories impressionnistes. En 1896, il remplit un album — La Lanterna magica — de ses premières caricatures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonetto-cappiello/#i_4743

CARAN D'ACHE EMMANUEL POIRÉ dit (1859-1909)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 1 008 mots

Emmanuel Poiré, dit Caran d'Ache (ce pseudonyme est une translittération fantaisiste du mot russe qui signifie « crayon »), est né à Moscou. Il est le descendant d'un grognard de l'Empire, qui, par amour, était demeuré en Pologne avant de se fixer définitivement en Russie. Caran d'Ache restera fidèle toute sa vie à l'image héroïque qu'il s'est faite de son ancêtre et de l'épopée de celui-ci dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caran-d-ache/#i_4743

CARMONTELLE LOUIS CARROGIS dit (1717-1806)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 392 mots
  •  • 1 média

Si la réputation de Carmontelle a été grande de son temps et l'est restée encore de nos jours, c'est plus comme chroniqueur ou mémorialiste qu'on l'apprécie que comme artiste à proprement parler. Nul n'a mieux défini ce génie original que Grimm : « Il a le talent de saisir singulièrement l'air, le maintien, l'esprit de la figure. Il m'arrive chaque jour de reconnaître des gens que je n'ai vus qu'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carmontelle/#i_4743

CHAM AMÉDÉE DE NOÉ dit (1819-1879)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 478 mots

Tout semblait devoir contrarier la carrière à succès qui fut celle du satiriste Amédée de Noé, dit Cham : son père, le comte Louis de Noé, était pair de France, et Amédée avait des dispositions pour les mathématiques qui permettaient tous les espoirs. Le destin voulut qu'il échouât au concours d'entrée à Polytechnique, pour avoir, disait-il, laissé circuler une caricature de son examinateur. Après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedee-de-noe-dit-cham/#i_4743

CHARB STÉPHANE CHARBONNIER dit (1967-2015)

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 719 mots
  •  • 1 média

Directeur de Charlie Hebdo , Charb fut la première cible des tueurs du 7 janvier 2015 . À quarante-sept ans, il était depuis des années le principal auteur des textes et dessins du journal qui étaient dirigés contre les terroristes islamistes. Né Stéphane Charbonnier le 21 août 1967 à Conflans-Sainte-Honorine, il passe son enfance à Pontoise. Ses études ne sont « ni ennuyeuses ni exaltantes », dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charb/#i_4743

CHARIVARI LE (1832-1937)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 730 mots

L'existence du Charivari , quotidien de caractère polémique, ne peut être dissociée de celle d'un autre journal, La Caricature , dont la durée fut éphémère mais qui joua un rôle déterminant dans la naissance de la grande caricature française. Ce fut, en effet, dans La Caricature que fut publié le fameux portrait de Louis-Philippe en forme de poire. L'auteur de cette œuvre n'était autre que Philip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-charivari/#i_4743

CHARLIE HEBDO

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 1 001 mots
  •  • 5 médias

Le journal Charlie Hebdo est né de l’interdiction de la publication de Hara-Kiri Hebdo en 1970. À la suite des événements de Mai-68, le monde du dessin de presse subit un changement radical. Le dessin d'humour était jusqu’à lors dominé par des publications familiales, à l'esprit conservateur, auquel, malgré leur talent, les dessinateurs devaient se conformer. Après Mai-68, cet humour va être ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-hebdo/#i_4743

CRUIKSHANK GEORGE (1792-1878)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 671 mots

Fils et frère d'artistes qui ont consacré une part non négligeable de leur activité à la caricature, George Cruikshank clôt la grande période de la caricature anglaise qui débuta avec Hogarth et se poursuivit avec Gillray et Rowlandson. Hogarth avait créé la caricature de mœurs, Gillray s'était particulièrement distingué dans la caricature politique, Rowlandson avait oscillé entre les deux express […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-cruikshank/#i_4743

DAUMIER HONORÉ (1808-1879)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 959 mots
  •  • 2 médias

Artiste populaire s'il en fut jamais, Honoré Daumier pâtit néanmoins d'une réputation sujette à controverses : celle d'un créateur dont on a trop longtemps mesuré le talent à l'aune de ses convictions révolutionnaires. Pour y voir plus clair, il faut peut-être, dans les idées qui circulent sur Daumier, faire la part de la réalité et du mythe. Certes, Daumier fut républicain et des plus fervents... […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honore-daumier/#i_4743

DAUMIER, L'ÉCRITURE DU LITHOGRAPHE (exposition)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 114 mots

L'œuvre d'Honoré Daumier (1808-1879), trop longtemps ignorée dans sa diversité, a été redécouverte lors de la grande rétrospective qui s'est tenue au Galeries nationales du Grand Palais à Paris en 2000. Le bicentenaire de la naissance de l'artiste a permis d'approfondir la connaissance que nous avons de lui grâce à l'exposition consacrée à L'Écriture du lithographe sous la direction de Valérie S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daumier-l-ecriture-du-lithographe/#i_4743

DUBOUT ALBERT (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 511 mots

Humoriste aussi populaire que timide, Albert Dubout a imposé un style d'humour graphique truculent et grotesque. Né à Marseille en 1905, il est mort à Saint-Avnès, près de Montpellier. Entré très jeune à l'école des beaux-arts de Montpellier, Dubout fait paraître ses premiers dessins dans un journal d'étudiant en 1923, bientôt suivis de beaucoup d'autres dans la presse parisienne ( Le Pêle-Mêle , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-dubout/#i_4743

ÉCLIPSE L' (1868-1876)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 684 mots

Hebdomadaire de quatre pages dont la première est en couleurs, L'Éclipse présente, dans la plupart des cas, une première page comportant un portrait-charge, deux pages de textes amusants et une quatrième page en partie composée d'images satiriques relatant les événements marquants de la semaine écoulée ou une histoire à la manière de Toepffer. Ce journal est représentatif du combat mené par les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-eclipse/#i_4743

EFFEL JEAN (1908-1982)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 436 mots

Qu'il s'agisse d'éditorial politique ou de considérations sur l'univers, le dessin d'humour de Jean Effel associe la force de ses idées à la poétique d'une expression saluée unanimement : « La poésie, la féerie, une sorte d'émerveillement tout ensemble moqueur et sincère sont les armes préférées de Jean Effel », a pu écrire Joseph Kessel. De son vrai nom François Lejeune (les initiales F.L. former […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-effel/#i_4743

EFIMOV BORIS (1900-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 183 mots

Caricaturiste russe. Boris Yefimovitch Efimov, né Boris Fridland, est le fils d'un cordonnier juif de Kiev. Le dessin est d'abord pour lui un passe-temps et projette de devenir avocat quand éclatent la Première Guerre mondiale, puis la révolution bolchevique de 1917. Adepte de la cause bolchevique, il se rend à Moscou et devient dessinateur d'affiches pour le nouveau régime. Il travaille pour Iz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-efimov/#i_4743

EHRENSVÄRD CARL AUGUST comte (1745-1800)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 256 mots

Architecte et dessinateur suédois. Fils d'amiral, amiral lui-même, C. A. Ehrensvärd se forme comme dessinateur auprès du peintre suédois Elias Martin. Surtout, il consacre à l'étude de l'architecture un séjour en Italie (1780-1782), au cours duquel il élabore des théories sur les rapports de l'architecture et du climat, qui sont « fonctionnalistes » par avance. La découverte de l'architecture dori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-august-ehrensvard/#i_4743

EUROPE - Diversité religieuse

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE, 
  • Kathy ROUSSELET
  •  • 11 280 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le cas du blasphème »  : […] Certains États européens, comme le Royaume-Uni, ont encore cette incrimination dans leur législation : les caricatures de Mahomet ont donné lieu, en 2007 et 2008, à une formidable opération médiatique. La solution en France des premiers juges puis de la cour d'appel, utilisant la logique de la C.E.D.H., est le rejet de l'action intentée au journal Charlie Hebdo qui avait republié ces caricatures. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-diversite-religieuse/#i_4743

FORAIN JEAN-LOUIS (1852-1931)

  • Écrit par 
  • Cécile COUTIN, 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 973 mots
  •  • 1 média

Peintre, dessinateur, graveur, témoin de la Belle Époque comme de la Première Guerre mondiale, Jean-Louis Forain a connu une grande célébrité de son vivant. L'artiste, reconnu dès qu'il intègre la mouvance impressionniste, l'est plus encore par l'esprit caustique des dessins qu'il donne à une presse alors à son apogée. Né à Reims le 23 octobre 1852, Forain manifeste très tôt un goût pour le dessin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-forain/#i_4743

FRANCE (Arts et culture) - Les Français en question

  • Écrit par 
  • Theodore ZELDIN
  •  • 12 309 mots

Dans le chapitre « L'« esprit » »  : […] Aujourd'hui les Français semblent être sur la défensive, parce que leur langue n'est plus la première du monde, et qu'il n'est plus certain que leur pays ait sa place parmi les grandes puissances. Cette attitude fait que les étrangers les voient comme agressifs et entêtés. Il est sûr en tout cas que le danger d'américanisation éveille chez eux une inquiétude très générale. Le monde français des a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-francais-en-question/#i_4743

GASSIER HENRI-PAUL (1883-1951)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 681 mots

L'activité de caricaturiste de H.-P. Gassier coïncide, paradoxalement, avec la perte de l'influence de la caricature dans la presse du xx e siècle. Bien qu'il ait commencé sa carrière de dessinateur à l' Humanité alors que Jean Jaurès en était encore le directeur, son talent ne trouve vraiment l'occasion de s'épanouir qu'après le conflit de 1914-1918. Or c'est précisément à cette époque que la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-paul-gassier/#i_4743

GILL LOUIS ANDRÉ GOSSET DE GUINES dit ANDRÉ (1840-1885)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 153 mots

Peintre et dessinateur français. On doit à André Gill quelques peintures (certaines figurèrent au Salon entre 1875 et 1884, par exemple L'Homme ivre au Salon de 1880) et surtout une énorme production de caricatures, publiées notamment dans Le Charivari , Le Hanneton et surtout La Lune (1868-1876), L'Éclipse et La Lune rousse (1876-1879), dont il fut le rédacteur en chef. Il s'agit essentielle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gill-louis-andre-gosset-de-guines-dit-andre/#i_4743

GILLRAY JAMES (1757-1815)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 654 mots

« Lorsqu'apparaît à la devanture un nouveau dessin, l'enthousiasme est indescriptible. C'est absolument fou. Il faut se frayer un chemin dans la foule avec les poings », ainsi s'exprimait, dans une lettre datée de 1802, un émigré français à Londres à propos du dessinateur satirique anglais James Gillray. On doit, sans doute, tenir compte de l'hyperbole ; mais cette restriction faite, le témoignage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-gillray/#i_4743

GRANDVILLE JEAN IGNACE ISIDORE GÉRARD dit (1803-1847)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 286 mots

Dessinateur français. L'œuvre de Grandville se partage entre des planches satiriques et des illustrations bizarres, que Baudelaire comparait à un « appartement où le désordre serait systématiquement organisé ». Les premières, dont beaucoup furent publiées dans La Caricature de Philipon, sont des charges de contemporains ou de violentes attaques contre la politique de la monarchie de Juillet. La p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandville/#i_4743

GRAVURE

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT, 
  • Michel MELOT
  •  • 8 560 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Gravures et styles »  : […] Il apparaît que les procédés de gravure peuvent se multiplier à l'infini. Cette richesse a permis à la gravure de s'adapter à tous les styles, et d'être redécouverte par les artistes à chaque époque. La Renaissance trouva dans la gravure le moyen de poser différemment les problèmes de géométrie de l'espace et de sa représentation rigoureuse. Le Strasbourgeois Schongauer fut l'un des premiers à s'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravure/#i_4743

GROSZ GEORGE (1893-1959)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 591 mots

Dans le chapitre « Un observateur scientifique »  : […] La toile suggestive Allemagne, un conte d'hiver (1917-1919) emprunte son titre au poète Henri Heine. La structure de l'œuvre est en trois parties. En haut, le tohu-bohu de la métropole où se dissout le zèle des églises, des bordels, des banques, des casernes, des services de pompes funèbres. Au milieu, un bourgeois chauve, moustache retroussée, imperturbable, assis devant une assiette remplie d'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-grosz/#i_4743

GROVE WILLIAM NAPOLÉON (1901-1975)

  • Écrit par 
  • Jacqueline ARMINGEAT
  •  • 727 mots

Né à Paris, de parents qui avaient une lointaine ascendance anglaise, William Nolgrove avait pris l'habitude de signer ses dessins « W.N.Grove » (pour Nolgrove), ce qui donna l'idée à Henri Morinier, comme lui dessinateur au Canard enchaîné , de lui attribuer, par plaisanterie, le second prénom de Napoléon, qu'il gardera. Malgré les dons qu'il manifeste dès son plus jeune âge pour le dessin, malgr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-napoleon-grove/#i_4743

HENRI DE TOULOUSE-LAUTREC ET L'ESTAMPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 685 mots

1891 Moulin Rouge, La Goulue , à la fois la première lithographie de Lautrec et sa première affiche (toutes seront dans cette technique). L'œuvre démontre son habileté technique et stylistique. Par l'économie de moyens et la simplification des formes (la profondeur de la scène ne vient que de la différence d'échelle des silhouettes), Lautrec renouvelle complètement un genre déjà relativement stan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-toulouse-lautrec-et-l-estampe-reperes-chronologiques/#i_4743

HIRSCHFELD ALBERT (1903-2003)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 825 mots

Caricaturiste américain, Albert, dit Al, Hirschfeld est né le 21 juillet 1903 à Saint Louis (Missouri) aux États-Unis. Son père, Isaac Hirschfeld, fils d'un émigré venu d'Allemagne, s'était installé dans cette ville après avoir épousé une jeune femme tout juste arrivée d'Ukraine, qui ne parlait que le russe et le yiddish. Dès l'âge de cinq ans, le talent de dessinateur d'Al Hirschfeld est manife […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-hirschfeld/#i_4743

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 160 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La vignette-frontispice »  : […] L'étape de la vignette-frontispice, dont Asselineau et Champfleury furent les premiers historiens, s'annonce chez Achille Devéria, Henri Monnier, Louis Boulanger et Tony Johannot à la fin des années 1820 et s'impose entre 1830 et 1835, avec un sommet en 1832 et 1833. Elle est l'apanage presque exclusif de Tony Johannot, inséparable du graveur Henri-Désiré Porret. Le public, au dire des contempora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illustration/#i_4743

IRIBE PAUL (1883-1935)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 740 mots

Décorateur et caricaturiste français, Paul Iribe a été, avec Cappiello et Cassandre, l'un des graphistes les plus importants de la première moitié du xx e siècle et, sans doute, le plus méconnu de tous. La caricature était alors le banc d'essai de tous ceux qui voulaient s'engager dans une activité graphique. Paul Iribe passe son premier dessin dans Le Rire du 23 mars 1901. Comme nombre de caric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-iribe/#i_4743

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les pouvoirs de l'illustration : du conte au documentaire »  : […] Les effets du développement de la caricature et de l'image des années 1830 furent décisifs. P.-J. Hetzel publia en 1841-1842 Scènes de la vie publique et privée des animaux , visions caricaturales avec des illustrations de Grandville, célèbre déjà pour d'autres ouvrages illustrés. Alfred de Musset y publia de son côté Histoire d'un merle blanc , et Balzac Les Amours de deux bêtes , Peines de cœur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-pour-la-jeunesse/#i_4743

JOB JACQUES MARIE GASTON ONFROY DE BRÉVILLE dit (1858-1931)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 1 022 mots

Né à Bar-le-Duc, Jacques de Bréville commence à signer Job dès son enfance crayonneuse au collège Stanislas. D'un milieu familial peu ouvert à la République naissante, il hérite d'une pensée conservatrice qui le fait adhérer à la Ligue de la patrie française anti-dreyfusienne et rechercher les amitiés de Caran d'Ache, Forain ou Albert Guillaume sans cependant engager comme ceux-ci son crayon dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/job-jacques-marie-gaston-onfroy-de-breville-dit/#i_4743

JOHN BULL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Dans la littérature et la caricature anglaises, John Bull représente l'Anglais « typique » ; on trouve pour la première fois le personnage dans La loi est un puits sans fond... ( Law is a Bottomless - Pit ..., 1712), l'une des cinq satires politiques connexes écrites par John Arbuthnot et qui furent à nouveau publiées par Swift et Pope sous le titre Le Procès sans fin ( The History of John Bull […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-bull-personnage/#i_4743

KUPKA FRANTIŠEK (1871-1957)

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 789 mots

Dans le chapitre « Les premiers pas »  : […] František Kupka est né le 22 septembre 1871, dans une petite ville de Bohême orientale, Opočno (aujourd'hui en République tchèque). Ayant montré de précoces inclinations artistiques, il prépare l'entrée à l'Académie des beaux-arts de Prague. Il y est inscrit en 1889, en classe de peinture historique et religieuse, avant d'intégrer, en 1891, la prestigieuse Académie de Vienne, où il reçoit un ensei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantisek-kupka/#i_4743

LAP JEAN LAPLAINE dit (1922-1987)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 694 mots

Jean Laplaine, dit Lap, fut l'un des personnages les plus représentatifs de la continuité caricaturale propre au Canard enchaîné . Il naquit à Joigny en 1922. Après avoir participé activement à la Résistance, il collabora au quotidien Combat . En 1946, il fit son entrée au Canard enchaîné qu'il ne devait plus quitter. À cette époque existait au journal un style caricatural qui avait été élaboré p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lap/#i_4743

LÉANDRE CHARLES (1862-1934)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 414 mots

Bien qu'il ait pratiqué l'illustration avec un certain bonheur ( Les Trois Mousquetaires de Dumas père ; Scènes de la vie de bohème d'Henry Murger), c'est surtout comme auteur de portraits en charge que Charles Léandre est connu. Son activité de caricaturiste a trouvé son point de départ dans l'observation des mœurs rurales de la Normandie, son pays natal. Léandre vit à une époque où se fait, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-leandre/#i_4743

LE MODÈLE NOIR DE GÉRICAULT À MATISSE (exposition)

  • Écrit par 
  • Julie RAMOS
  •  • 1 325 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rendre visible et nommer »  : […] Le « modèle » du titre doit s’entendre dans le double sens du sujet anonyme posant pour les artistes et de la personnalité médiatique, mais souvent caricaturée, qu’elle soit politique (Jean-Baptiste Belley, Toussaint Louverture), littéraire (Alexandre Dumas), qu’elle appartienne au monde du spectacle (Ira Aldridge, Maria Martinez, Tom Wiggins) ou à celui des arts visuels (Théodore Chassériau, Guil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-modele-noir-de-gericault-a-matisse-exposition/#i_4743

LEVINE DAVID (1926-2009)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 487 mots

L' art de l'Américain David Levine, né en 1926 à New York, est marqué, dans sa technique comme dans son esprit, par le xix e  siècle. La caricature telle qu'il la pratique est directement issue de la manière d'André Gill, de Traviès et de Léandre. Ses personnages sont, pour la plupart, des portraits en charge de têtes énormes reposant sur de petits corps écrasés. Le personnage se définit parfois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-levine/#i_4743

LEVINE JACK (1915-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 600 mots

Le peintre Jack Levine fut un membre de l'école réaliste américaine des années 1930, versée dans la critique sociale. Jack Levine naît en 1915 à Boston, dans une modeste famille originaire de Lituanie. Se formant dans un premier temps au centre social juif de Roxbury, quartier de sa ville natale, durant son temps libre, il fréquente ensuite l'école du Museum of Fine Arts de Boston, puis étudie à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-levine/#i_4743

MESSERSCHMIDT FRANZ XAVER (1736-1783)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 859 mots
  •  • 1 média

Pour bien comprendre l'originalité du sculpteur germano-autrichien Franz Xaver Messerschmidt (1736-1783), il convient de replacer son œuvre dans le contexte des préoccupations de l'époque. C'était le temps où, à travers la physiognomonie, Johann Kaspar Lavater se faisait fort de discerner les liens unissant aspects du visage et traits de caractère, tandis que Franz Joseph Gall prétendait localise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-xaver-messerschmidt/#i_4743

MOISAN ROLAND (1907-1987)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 747 mots

Le dessinateur Roland Moisan est né le 25 novembre 1907 à Bourges. En 1927, il entre à l'École des arts décoratifs de Paris. À son retour du service militaire, en 1931, il commence son activité de dessinateur de presse dans une revue médicale, La Spidoléïne , puis, tout à la fois, au Rire , au Sourire , à L'Œuvre , au Petit Parisien et, surtout, à Noir et Blanc . En 1934, il entre au Merle blanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-moisan/#i_4743

MONNIER HENRI BONAVENTURE (1799-1877)

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 1 153 mots

Artiste aux multiples talents, dessinateur, littérateur, auteur dramatique, acteur, Henri Monnier a peut-être dû à cette dispersion la relative désaffection dont son œuvre a souffert après sa mort. Le critique d'art l'a traité en littérateur et le critique littéraire en caricaturiste. Pourtant l'œuvre graphique, littéraire, dramatique et, sans doute, le jeu même du comédien présentaient une remarq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bonaventure-monnier/#i_4743

MONSTRES, esthétique

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 3 479 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Préoccupations allégoriques »  : […] Le jeu combinatoire et ornemental du monstrueux répond également à un souci symbolique. Comme l'explicite Martin Heidegger dans Holzwege ( Chemins qui ne mènent nulle part ), ce souci caractérise sans doute toute forme esthétique : « L'œuvre est bien une chose, chose amenée à sa finition, mais elle dit encore quelque chose d'autre que la chose qui n'est que chose : ά' ;λλο α'γορέυει. L'œuvre com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monstres-esthetique/#i_4743

PARODIE, littérature

  • Écrit par 
  • Daniel SANGSUE
  •  • 5 268 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Parodie et grotesque »  : […] Au xix e  siècle, l'esthétique romantique redécouvrant le grotesque, le burlesque, le bouffon pour les opposer au beau classique ou pour mieux faire ressortir à travers eux des valeurs comme le sublime, la parodie va au contraire être valorisée, mais cela se fera au détriment de sa spécificité. Est alors qualifié de parodique tout ce qui relève d'une représentation déformante et moqueuse, et parod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parodie-litterature/#i_4743

PHILIPON CHARLES (1806-1862)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 1 056 mots
  •  • 1 média

Ancien élève du baron Gros, créateur de nombreux journaux, Charles Philipon est l'une des figures les plus importantes de la presse du xix e siècle. Il a « lancé » et inspiré bien des caricaturistes : Daumier, Grandville, Traviès, Cham, Monnier et Gavarni, pour ne citer que les plus célèbres. Républicain intransigeant dans ses convictions, animateur hors pair, il crée les conditions de l'essor de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-philipon/#i_4743

PHYSIOGNOMONIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 8 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les artistes et la physiognomonie »  : […] La physiognomonie s'est constituée à l'origine en dehors de tout rapport avec les arts plastiques. Mais à partir du moment où les auteurs décidèrent d'illustrer leurs traités, ils devinrent étroitement tributaires des artistes. Certaines des têtes de Cocles et d'Indagine sont manifestement tirées de tableaux et de gravures. Della Porta a reproduit des bustes antiques et des portraits modernes (Pic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiognomonie/#i_4743

PINO-ZAC (1930-1985)

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 425 mots

Giuseppe Zaccaria aura tenu cette gageure d'être à la fois célèbre de part et d'autre des Alpes, en menant parfois de front ses deux carrières. Émigré en France, il se rend célèbre par ses caricatures et illustrations dans Le Canard enchaîné , où il entra en 1963 et où il devait rester une dizaine d'années. Certains de ses dessins seront régulièrement repris dans des suppléments du célèbre hebdoma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pino-zac/#i_4743

PSST...! (févr. 1898-sept. 1899)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 682 mots

La publication de Psst... ! , hebdomadaire de quatre pages, tiré en noir, correspond à une période très précise de l'affaire Dreyfus : celle de la révision. À la suite de différentes révélations tendant à mettre en doute la culpabilité du capitaine, à mettre en cause un autre officier du nom d'Esterházy (d'ailleurs acquitté malgré les lourdes charges pesant contre lui), la fabrication d'un faux «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psst/#i_4743

PUBLICITÉ ET ART

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 6 477 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une forme d'expression liée à l'écriture »  : […] Au contraire de l'art, la publicité est une expression postérieure à l'invention de l'écriture. Si l'on se réfère aux travaux d'André Leroi-Gourhan qui reposent en partie sur les recherches d'Annette Laming-Emperaire, on voit que l'art pariétal – celui de Lascaux, des Eyzies ou d'Altamira –, malgré son apparent réalisme, est plus qu'un art d'imitation. Les groupements d'animaux en fonction des li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite-et-art/#i_4743

REISER JEAN-MARC (1941-1983)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 654 mots

Après une vaine tentative pour se faire accepter dans l'équipe des dessinateurs d' Ici Paris , Jean-Marc Reiser entre comme coursier chez Nicolas. Cet emploi lui vaut de voir certains de ses dessins publiés dans Le Courrier du nectar sous le nom de Jiem. Ce fait n'est extraordinaire qu'en apparence, car la maison Nicolas est connue pour avoir fait appel depuis longtemps à des gens de talent, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marc-reiser/#i_4743

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 477 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  La caricature, une arme politique »  : […] L'image satirique de l'époque révolutionnaire a été étudiée, dès 1792, par Boyer de Nîmes, à la fois juge et partie – il était éditeur d'un journal et monarchiste – dans son Histoire des caricatures de la révolte des Français , peu de temps avant de monter sur l'échafaud ; puis Arsène Alexandre lui a accordé une place dans son Histoire de la caricature (1892) ; enfin, André Blum publia La Carica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_4743

RIRE LE (1894-1940)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 692 mots

La publication de l'hebdomadaire Le Rire , où la place des illustrations en noir et en couleurs l'emporte sur celle des textes, marque, dans l'histoire du journalisme humoristique, le passage définitif du stade artisanal au stade industriel. Les fondateurs savent utiliser toutes les ressources de la photogravure pour donner à leur journal une présentation attrayante et variée. La facilité avec laq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-rire/#i_4743

ROBIDA ALBERT (1848-1926)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 415 mots

Dans ses lignes générales, l'activité d'Albert Robida ressemble fort à celle de Gustave Doré. Comme ce dernier, il a illustré les grands textes de la littérature française et étrangère, comme lui il a éprouvé la fascination du Moyen Âge. Robida exprime avec une certaine véhémence un romantisme finissant. Il s'affirme dès le début de son activité graphique comme le reporter du passé ou, paradoxalem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-robida/#i_4743

ROWLANDSON THOMAS (1756-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 419 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur anglais. Rowlandson, sans doute le plus anglais des caricaturistes et l'héritier direct de Hogarth, commence par se former en France. Après un bref passage à la Royal Academy, il entre comme élève à l'Académie royale de Paris, où il est protégé par Pigalle (1772-1775). Ces études académiques, qui se poursuivent à la Royal Academy après son retour en Angleterre, lui font pein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-rowlandson/#i_4743

SATIRIQUE DESSIN

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 2 880 mots

Dessin satirique, pamphlet en image, charge, humour graphique , caricature, graphisme contestataire ; des expressions relativement nombreuses et assez imprécises permettent de multiplier les distinctions, les classifications ; de prolonger les disputes sur l'appartenance de telle œuvre à l'une ou à l'autre catégorie. Le travail d'un producteur (Daumier par exemple) peut alors être mis en pièces, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin-satirique/#i_4743

SEARLE RONALD (1920-2011)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 793 mots

Né en 1920 en Angleterre, à Cambridge, Ronald Searle est encore un enfant lorsqu'il se sent attiré par la caricature, et certains de ses dessins sont publiés dans des revues confidentielles. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est appelé à servir dans le Royal Territory Ingeneers. En 1941, il réalise un dessin dont la légende est liée à l'actualité : « Étant donné la situation internationale, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ronald-searle/#i_4743

SENNEP JEHAN PENNÈS dit (1894-1982)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 656 mots

Le dernier des caricaturistes traditionnels a été Jehan Pennès, dit Sennep. Il commence son activité de dessinateur de presse au lendemain de la Première Guerre mondiale, sous l'influence de H.-P. Gassier, caricaturiste du Canard enchaîné . Grâce à ce dernier, il se constitue un style unique. Au trait tout en rondeurs de son inspirateur, il va opposer un dessin d'une grande nervosité, qui ressembl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sennep/#i_4743

STEADMAN RALPH (1936- )

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 834 mots

Entré en 1952 en qualité d'apprenti chez le constructeur d'avions Havilland, Ralph Steadman, né en 1936 dans le Cheshire (Grande-Bretagne), apprend dans l'atelier de dessin de cette compagnie à tirer les lignes droites qui dans nombre de ses œuvres contrasteront avec une exceptionnelle liberté de trait. Il travaille ensuite dans une agence de publicité, puis entre dans un groupe de presse. En 1958 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-steadman/#i_4743

STEINLEN THÉOPHILE ALEXANDRE (1859-1923)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 705 mots

Il n'est pas certain que Steinlen ait subi, comme le suppose Anatole France, l'influence d'Émile Zola ou du communard Rossel avant d'arriver en France. Il est toutefois évident que l'image qu'il se forme de la France, et particulièrement de Paris, alors qu'il est encore étudiant en lettres à Lausanne, est étroitement liée aux événements dramatiques de 1871. Avant de s'installer à Paris, il fait un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophile-alexandre-steinlen/#i_4743

TENNIEL JOHN (1820-1914)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 435 mots

Surtout connu comme illustrateur de Alice au pays des merveilles , et de À travers le miroir de Lewis Carroll, John Tenniel a été également l'un des principaux collaborateurs du célèbre Punch . Les gravures réalisées pour le livre de Carroll révèlent en Tenniel un illustrateur et un caricaturiste. Ses illustrations pour Alice sont devenues pour la plupart des lecteurs indissociables de cette œuv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-tenniel/#i_4743

THURBER JAMES (1894-1961)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 520 mots

Né à Colombus, dans l'Ohio. Une longue série d'échecs a déterminé sa double activité d'écrivain et de dessinateur humoristique. James Thurber suit les cours de l'université d'Ohio de 1913 à 1918, sans parvenir à obtenir de diplôme. Il se résigne alors à devenir employé du Chiffre au Département d'État, ce qui lui vaut d'être envoyé à Paris. De retour aux États-Unis, il embrasse la profession de re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-thurber/#i_4743

TIGNOUS BERNARD VERLHAC dit (1957-2015)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 960 mots
  •  • 1 média

Caricaturiste et dessinateur de presse, Bernard Verlhac est né le 21 août 1957 à Paris, non loin de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). C’est là que ce fils unique grandit au sein d’une famille modeste originaire du Sud-Ouest. Il adoptera par la suite le pseudonyme de Tignous – « petite teigne » en occitan – en empruntant le surnom que lui donnait sa grand-mère. Son goût précoce du dessin le conduit à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tignous/#i_4743

TIM (1919-2002)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 809 mots

Louis Mitelberg dit Tim est né, en 1919, à Kaluszin en Pologne. Le récit des souvenirs de son père, un petit casquettier juif parti tenter sa chance à Paris, suscite un vif intérêt pour la France chez le jeune garçon déjà passionné de caricature. En 1937, il choisit d'aller étudier l'architecture à Paris. Après la chute du gouvernement polonais, il est incorporé dans l'armée française en 1939. Fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tim/#i_4743

TOMEO JAVIER (1932-2013)

  • Écrit par 
  • Corinne CRISTINI
  •  • 1 278 mots

Javier Tomeo, né le 9 septembre 1932 en Aragon, dans le village de Quincena (province de Huesca) et décédé le 22 juin 2013 à Barcelone, n’a eu de cesse d’explorer tout au long de son œuvre les handicaps physiques et mentaux de ses personnages, les plaçant dans des situations aux confins de la folie et de l’absurde, se plaisant à imaginer des êtres hybrides ou grotesques, comme l’évoque le titre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/javier-tomeo/#i_4743

TÖPFFER RODOLPHE (1799-1846)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 914 mots

Pédagogue, dessinateur, écrivain, critique d'art, Rodolphe Töpffer doit à l'essor de la bande dessinée d'avoir été redécouvert au xx e  siècle. Les spécialistes du neuvième art le considèrent aujourd'hui comme l'un des pionniers des histoires en images. Né à Genève le 31 janvier 1799, il est le fils de Wolfgang-Adam Töpffer (1766-1847), artiste peintre et caricaturiste. Très tôt, le père communiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodolphe-topffer/#i_4743

UNGERER JEAN THOMAS dit TOMI (1931-2019)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 960 mots

Dans le chapitre « La conquête de New York »  : […] À Strasbourg, Tomi Ungerer fréquente le Centre culturel américain, où il peut apprécier les dessins de Saul Steinberg et de James Thurber, dont l'influence en France depuis 1945 révolutionne justement l'expression de l'humour graphique avec des gags essentiellement visuels. En 1956, l'artiste gagne l'eldorado que représentent les États-Unis et s'installe à New York un an plus tard. Commence alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ungerer-jean-thomas-dit-tomi/#i_4743

VARGAS GABRIEL (1915-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Caricaturiste et auteur de bandes dessinées mexicain, Gabriel Vargas est le créateur d'une série populaire qui brosse une « grande fresque de la cité de Mexico », selon l'écrivain mexicain Carlos Monsivais. Il naît en 1915 à Tulancingo (État d'Hidalgo), dans une famille nombreuse dont la mère devient rapidement veuve. Ils s'installent à Mexico où Gabriel Vargas étudie le dessin aux Beaux-Arts. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-vargas/#i_4743

VERNET ANTOINE CHARLES HORACE dit CARLE (1758-1836)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 430 mots

« Je ressemble au grand dauphin : fils de roi, père de roi, jamais roi. » Authentique ou non, ce mot de Carle Vernet donne assez bien la position d'un peintre, éminemment talentueux, comme on l'était dans cette famille, mais qui ne sut imposer sa prééminence dans aucune spécialité, comme Joseph, son père, dans le paysage, ou Horace, son fils, dans la peinture de batailles. La souplesse du talent d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vernet-antoine-charles-horace-dit-carle/#i_4743

WILLETTE ADOLPHE (1857-1926)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 722 mots

De tous les caricaturistes de son temps, Willette a été sans doute celui qui a connu l'activité la plus variée : décorations pour le Chat-Noir et l'auberge du Clou, verrière du cabaret le Veau d'or, peintures murales de la salle des Communications de l'Hôtel de Ville de Paris et, bien entendu, activités graphiques pour différents journaux dont le plus célèbre demeure Le Courrier français . Toutes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-willette/#i_4743

WOLINSKI GEORGES (1934-2015)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Jeune dessinateur né le 28 juin 1934 à Tunis (Tunisie), Georges Wolinski entre en 1960 au journal Hara-Kiri . Il y parodie les grandes œuvres de la littérature dans un style qui rappelle celui des dessinateurs du magazine américain Mad . Une partie de ces récits sera publiée en album sous le titre Histoires lamentables (1965). Son dessin va progressivement se simplifier, et il quittera sa manièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-wolinski/#i_4743

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc THIVOLET, « CARICATURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/caricature/