Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PASQUA CHARLES (1927-2015)

Souverainisme et affaires judiciaires

Charles Pasqua devient alors l’une des grandes voix du souverainisme en France et fait de la dénonciation de la construction européenne son principal combat politique. Il conduit avec Philippe de Villiers une liste « Rassemblement pour la France et l’indépendance de l’Europe » aux élections européennes de 1999, qui obtient un score supérieur à celui du R.P.R. Élu député européen et galvanisé par ce succès, il fonde avec Philippe de Villiers le Rassemblement pour la France (R.P.F.), qui appelle à une refondation de la Ve République. Mais les dissensions entre les deux hommes ont rapidement raison de cette alliance éphémère.

Charles Pasqua annonce ensuite son intention de se présenter à l’élection présidentielle de 2002, mais n’obtient pas les 500 signatures nécessaires à sa candidature. En ce début des années 2000, la fin de sa carrière est surtout marquée par sa mise en examen dans pas moins de neuf affaires judiciaires en lien avec ses activités politiques – dans deux d’entre elles, il sera condamné, en 2010, à des peines de prison avec sursis. Il n’en retrouve pas moins son siège au Sénat en 2004, avant de mettre un terme à sa carrière politique en 2011, au terme de son mandat. Il fait sa dernière apparition publique en mai 2015, à l’occasion du congrès fondateur du parti Les Républicains, et s’éteint le 29 juin. Son éloge funèbre est prononcé par Nicolas Sarkozy, lors de ses obsèques, célébrées le 7 juillet en la cathédrale de Grasse.

— Blaise MAGNIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Charles Pasqua

Charles Pasqua

Autres références

  • CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Chirac (1995-2007)

    • Écrit par Pierre BRÉCHON
    • 9 350 mots
    • 6 médias
    ...et renonce à se présenter deux mois avant l'échéance, ne se sentant pas assez soutenu par le président de la République. Nicolas Sarkozy le remplace. Charles Pasqua s'allie avec Philippe de Villiers pour présenter une liste eurosceptique et souverainiste. L'U.D.F. présente aussi une liste, emmenée par...
  • FRANCE - L'année politique 2000

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 2 833 mots
    ...les esprits. Dès 2000, Alain Madelin, président de Démocratie libérale, et François Bayrou, président de l'U.D.F., ont annoncé leur candidature à la première, non sans critiques au sein de leurs partis respectifs,et Charles Pasqua, président du R.P.F., s'est également mis sur les rangs.
  • FRANCE - L'année politique 2004

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 2 953 mots
    • 4 médias
    ...Ces élections sénatoriales virent également l'arrivée au palais du Luxembourg de l'ancien dirigeant du P.C.F., Robert Hue, ainsi que le retour de Charles Pasqua, défait aux européennes, et regagnant là son immunité parlementaire. Après un duel au sein de l'U.M.P. entre le président sortant, ...
  • PONCELET CHRISTIAN (1928-2020)

    • Écrit par Bruno DIVE
    • 909 mots

    Christian Poncelet est un homme politique français. Ce Vosgien a multiplié les mandats électifs et occupé quelques postes ministériels, avant de devenir président du Sénat de 1998 à 2008.

    Né dans un petit village des Ardennes le 24 mars 1928, d’une mère femme de ménage et d’un père mécanicien...

Voir aussi