ZAVATTINI CESARE (1902-1989)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Quelle belle époque tout de même ; un meeting continuel, on se figurait qu'on changerait le monde ou le gouvernement grâce à une douzaine de films, les slogans nous sortaient du cœur avec la détermination des balles de fusil : le néoréalisme est la conscience du cinéma, le cinéma est utile ou il n'est pas, il importe de s'attaquer à ce qui se passe et non à ce qui s'est passé, il faut connaître avant d'agir... » Le néo-réalisme a été la grande affaire de la vie de Cesare Zavattini. Né en 1902 à Luzzara, une bourgade de la plaine du Pô à quelques kilomètres de Parme, il est tour à tour enseignant, journaliste, critique de cinéma. Dès 1934, il écrit son premier scénario, pour Darò un millione tourné par Mario Camerini (1935). C'est le premier film d'une longue liste : il est crédité de plus de cent titres, dont vingt-six pour Vittorio De Sica, de Teresa Venerdi (1941) à Una breve vacanza (1973).

Cesare Zavattini

Cesare Zavattini

Photographie

Le scénariste Cesare Zavattini (1902-1989), figure essentielle du néo-réalisme. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le néo-réalisme est né dans l'Italie bouleversée de l'après-guerre, à la fois d'une situation d'extrême pénurie (la destruction des structures de production, la paralysie des studios, le manque d'électricité et de pellicule) et d'une volonté mûrie dans les années noires : tourner le dos à un cinéma d'illusions (les comédies à téléphones blancs comme les épopées impériales), sortir les caméras des décors construits et des éclairages trompeurs, aller à la rencontre de l'homme « vrai ». Dès 1938, Leo Longanesi lançait cet appel enflammé : « Nous devons réaliser des films sans artifice, tournés sans scénario, autant que possible sur le vif. Il faut se lancer sur les routes, porter la caméra dans les rues. » Zavattini est de ceux qui l'ont entendu. Dès 1942, pour Quattro passi fra le nuvale (Quatre pas dans les nuages) d'Alessandro Blasetti, il a écrit un scénario où passent le frémissement de la vie, le poids du quotidien gris, la difficulté des existences individuelles.

C'est cependant avec les scénarios de Sciuscià (tourné en 1946) [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire, historien de cinéma, président de l'Association française de recherche sur l'histoire du cinéma

Classification


Autres références

«  ZAVATTINI CESARE (1902-1989)  » est également traité dans :

DE SICA VITTORIO (1901-1974)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 1 647 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Regarder la vie en face »  : […] Né en Campanie en 1901, Vittorio De Sica passe son enfance à Naples. En 1912, il suit sa famille à Rome et très tôt, parallèlement à des études de comptabilité, il s'intéresse au théâtre. En 1923, il réussit à se faire engager dans la compagnie de Tatiana Pavlova et commence aussi à faire du cinéma. Avec l'arrivée du parlant, il devient rapidement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-de-sica/#i_80168

ITALIE - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 7 718 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le néo-réalisme et les années d'après guerre (1945-1959) »  : […] Préparé par une réflexion théorique et par une expérience pratique, le néo-réalisme donne ses premières œuvres en 1945 avec Giorni di gloria ( Jours de gloire ), film documentaire coordonné par Mario Serandrei (1907-1966) et Giuseppe De Santis (1917-1997), auquel prennent part Luchino Visconti et Marcello Pagliero, et Roma città aperta ( Rome vil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-le-cinema/#i_80168

NÉO-RÉALISME ITALIEN

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 3 182 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une expérience de cinéma social »  : […] Parmi les caractéristiques du cinéma néo-réaliste, on cite souvent le tournage en décors réels, le recours à des acteurs venus du music-hall ou à des non-professionnels et le refus du changement brusque de cadrage. Dès 1940, dans la revue Cinema , Cesare Zavattini préconise « le film de l'homme qui dort, le film de l'homme qui se dispute, sans mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-realisme-italien/#i_80168

Pour citer l’article

Jean-Pierre JEANCOLAS, « ZAVATTINI CESARE - (1902-1989) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesare-zavattini/