BLEY CARLA (1938- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pur produit de la culture américaine, Carla Bley chante, joue du saxophone et tient les claviers. Mais c'est comme arrangeuse et compositrice qu'elle a conquis la célébrité et gagné le respect de ses pairs. Avec des œuvres qui expriment une manifeste ambition dramatique et s'éloignent parfois des formes habituellement pratiquées par le jazz, cette musicienne autodidacte s'est affirmée comme l'une des personnalités marquantes des années 1970.

Karen Borg naît le 11 mai 1938 à Oakland, en Californie. Son père, pianiste, organiste et maître de chœur dans une église locale, lui enseigne quelques rudiments musicaux sur les instruments qu'il pratique et l'initie au chant. À l'âge de quinze ans, elle interrompt ses études secondaires, quitte sa famille et gagne sa vie en vendant des partitions. Elle écrit ses premiers arrangements – pour un chanteur de folksongs – et travaille dans des piano-bars. À dix-sept ans, elle s'établit à New York, où elle trouve un emploi intermittent de vendeuse de cigarettes et de pianiste au Birdland, le célèbre club de jazz de Manhattan. C'est là qu'elle rencontre le pianiste Paul Bley, avec qui elle se marie en 1957. Dès 1959, alors qu'elle assure encore ses fins de mois comme habilleuse dans un théâtre, ses compositions séduisent, outre un époux déjà conquis, des musiciens de la stature de Jimmy Giuffre, de Tony Williams, de George Russell ou d'Art Farmer.

En 1964, Carla Bley décide de se consacrer totalement à la musique. Elle travaille avec le batteur Charles Moffett, le trompettiste et bugliste Alan Shorter – frère aîné de Wayne Shorter – et le saxophoniste Pharoah Sanders au Porpoise Club de New York. Elle est membre fondateur de la Jazz Composers Guild, formée à la fin de 1964 par le trompettiste [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BLEY CARLA (1938- )  » est également traité dans :

BARBIERI GATO (1932-2016)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 857 mots

Le saxophoniste ténor argentin Gato Barbieri a adhéré en Europe à une forme d’expression purement nord-américaine, le free jazz. Installé aux États-Unis, il trouva l’inspiration en renouant avec les traditions latino-américaines – ce qui assura son succès. Leandro « Gato » Barbieri naît à Rosario (Argentine) le 28 novembre 1932. Adepte, primitivement, du requinto (clarinette de tradition hispaniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gato-barbieri/#i_51117

BLEY PAUL (1932-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 515 mots

Le free jazz est souvent identifié aux débordements d'une violence sonore incontrôlée. Il peut aussi s'incarner, de manière inattendue, dans une liberté poétique qui s'exprime à mi-voix et s'ouvre à la méditation. Telle fut la voie singulière choisie par le pianiste, synthétisiste et compositeur canadien Paul Bley. Paul Hyman Bley naît à Montréal le 10 novembre 1932. Il commence très jeune à tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-bley/#i_51117

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « BLEY CARLA (1938- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carla-bley/