BARBIERI GATO (1932-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le saxophoniste ténor argentin Gato Barbieri a adhéré en Europe à une forme d’expression purement nord-américaine, le free jazz. Installé aux États-Unis, il trouva l’inspiration en renouant avec les traditions latino-américaines – ce qui assura son succès.

Leandro « Gato » Barbieri naît à Rosario (Argentine) le 28 novembre 1932. Adepte, primitivement, du requinto (clarinette de tradition hispanique), il passe au saxophone alto et s’engage sur la voie du jazz, notamment en intégrant en 1953 l’orchestre de son compatriote Lalo Schifrin. Ayant adopté l’instrument qui fera sa gloire, le saxophone ténor, il s’établit en Europe, d’abord à Rome où il joue avec les boppers du cru. Il rencontre Don Cherry en 1965 au cours d’un des longs séjours que fait ce dernier en Europe – événement décisif qui lui vaut d’enregistrer ses premiers disques dans l’orbite du free sous la direction du trompettiste, en compagnie de trois musiciens européens, Karl Berger (piano et vibraphone), Jean-François Jenny-Clark (basse) et Aldo Romano (batterie). Un ensemble qui enregistre à Paris en 1965 l’album Togetherness, et que l’on retrouve à Rome au sein de l’orchestre de Giorgio Gaslini dans New Feelings. Il s’immerge aussitôt dans le free new-yorkais et participe, au côté de Pharoah Sanders, aux albums de Don Cherry Complete Communion et Symphony for Improvisers, enregistrés pour Blue Note en 1965 et 1966, et immédiatement diffusés.

Dans un milieu où les véhémences de saxophone sont monnaie courante, on reconnaît aisément le timbre de Gato Barbieri. L’esthétique du cri y compose avec un lyrisme qui lui appartient en propre. Les deux albums enregistrés sous son nom en 1967, In Search of the Mystery (à New York) et Obsession (en Italie), sont assez peu diffusés, de même que Orgasm (1968), sous la direction d’Alan Shorter, dans le style d’improvisation collective du free new-yorkais. À la même époque, il participe à des [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Daniel SAUVAGET, « BARBIERI GATO - (1932-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gato-barbieri/