CANAUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les canaux dans le territoire : causes économiques et moyens techniques

Le canal a été inventé pour suppléer à la discontinuité des navigations fluviales. Les canaux de navigation ont donc pour mission de relier entre elles deux rivières navigables ou bien une ville à une rivière navigable.

Il ne faut pas oublier que, jusqu'à l'arrivée du chemin de fer, l'essentiel du transport des pondéreux s'est effectué par voie d'eau, les routes terrestres étant impropres à remplir ce rôle. Or, dès la fin du Moyen Âge, la consommation croissante des grandes villes en denrées ou en matériaux tout comme le développement du commerce ont rendu indispensables des liaisons navigables permettant d'irriguer les grandes villes, puis de désenclaver les régions productrices. Il n'est donc pas surprenant de voir naître, au xive et au xve siècle, la navigation artificielle à Utrecht, à Lübeck et à Milan.

Le temps des expérimentations (fin xive-milieu xviiie s.)

L'écluse à sas apparaît sans doute pour la première fois près d'Utrecht, à Vreeswijk, en 1373, pour mettre en communication le Merwede Kanal et la Lek. En 1439, c'est à Milan que l'on construit la conca de Viarenna permettant de monter du Naviglio Grande (canal de dérivation du Tessin datant du xiie siècle) dans le canal du Duomo. Ces deux écluses, comme toutes celles qui sont construites à la même époque, sont formées par des vannes soulevées verticalement, ou « portes à guillotines ». L'invention de l'écluse à sas aux bajoyers en maçonnerie est fréquemment attribuée à F. degli Organi et à F. da Bologna, ingénieurs ayant travaillé en Italie du Nord durant la première moitié du xve siècle. C'est un peu plus tard (vers 1550-1560), pour le canal de Bereguardo (toujours dans le Milanais), qu'aurait été élaborée, par Bertola de Novate, la porte (chiusa) à deux battants pivotant sur des axes verticaux. À la fin du xve siècle, Léonard de Vinci (dessins du Codex atlanticus) perfectionnera l'écluse à sas, en disposant les deux battants des portes en forme de busc et en les perçant de ventelles coulissantes pour le remplissage et le vidage.

Le plus ancien canal de jonction, à point de partage, est probablement celui de la Stecknitz, ouvert entre 1391 et 1398 de Lübeck à l'Elbe, à Lauenburg. Au xve et au xvie siècle, les petits canaux (ou les canalisations de rivières) se multiplient en Italie du Nord, dans les Flandres et même en France. Au xviie siècle apparaissent les grands canaux de jonction. Le premier est le canal de Briare, joignant la Loire à la Seine par la Trézée et le Loing, voulu par Henri IV et par Sully pour permettre aux produits du bassin de la Loire de parvenir à Paris, afin d'éviter les disettes, politiquement dangereuses. Conçu par l'entrepreneur H. Cosnier, il est le premier canal dont le bief de partage soit alimenté par une rigole captant une source voisine, c'est-à-dire indépendamment des deux fleuves mis en communication. Décidé en 1604, il ne sera achevé qu'en 1642. Le canal des Deux-Mers ou du Languedoc (1665-1684, aujourd'hui appelé canal du Midi) est plus ambitieux encore : politiquement, parce qu'il vise à court-circuiter la navigation maritime qui se faisait au profit des ports contournant l'Espagne et à ruiner ainsi commercialement un royaume ennemi (objectif qui ne fut pas atteint), techniquement, parce qu'il est alimenté, au seuil de Naurouze, par une rigole provenant de la Montagne Noire, considérablement plus longue que celle qui alimente le canal de Briare, et enfin architecturalement, par la magnificence de ses ouvrages. Le troisième grand canal du xviie siècle est la Fossa Eugenia, entre Rhin et Meuse. Voulu par l'infante d'Espagne Isabella Clara Eugenia, en temps de guerre contre les Pays-Bas, il visait lui aussi à détourner un trafic commercial, celui du Rhin, tenu alors par les Hollandais. Ponctué par une série de forts et distribuant les villes fortifiées, il aurait joué un rôle militaire, s'il n'était resté inachevé. Le chantier fut abandonné en effet en 1628.

Les systèmes de navigation (1770-1830)

À la fin du xviiie siècle, les conditions économiques, techniques et politiques de la navigation intérieure vont considérablement changer. Économiquement, il ne s'agit plus seulement de répondre à la consommation urbaine, mais [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Canal de Manchester

Canal de Manchester
Crédits : Picture Post/ Getty Images

photographie

Principaux canaux européens (XIIe s.-début du XXe s.)

Principaux canaux européens (XIIe s.-début du XXe s.)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Canal de Suez en construction

Canal de Suez en construction
Crédits : Otto Herschan/ Getty Images

photographie

Canal de Corinthe

Canal de Corinthe
Crédits : George Grigoriou/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville

Classification

Autres références

«  CANAUX  » est également traité dans :

AMSTERDAM

  • Écrit par 
  • Élodie VITALE
  • , Universalis
  •  • 2 812 mots
  •  • 3 médias

Capitale constitutionnelle des Pays-Bas , Amsterdam est la plus grande ville, le second port et (avec Rotterdam) l'un des deux principaux centres économiques du pays. Le développement d'Amsterdam, à l'origine simple petit port de pêche, ne commence réellement qu'au xiii e  siècle. La cité s'est édifiée sur la rivière Amstel , autour de la digue ( dam ) érigée contre la mer par Gijsbrecht Van Amste […] Lire la suite

ANVERS PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 553 mots
  •  • 1 média

La province belge d'Anvers (Antwerpen en néerlandais), située en Région flamande, couvre 2 867 kilomètres carrés et compte 1 813 280 habitants en 2015. Elle a pris la suite en 1815 du département français des Deux-Nèthes, formé lui-même de la seigneurie de Malines et surtout de la portion septentrionale de la partie de l'ancien duché de Brabant restée sous le contrôle des Habsbourg. Elle est divi […] Lire la suite

AQUEDUCS, Antiquité

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 676 mots
  •  • 3 médias

Dans le vocabulaire courant, le terme aqueduc évoque essentiellement les arches du pont qu'empruntait le canal d'amenée de l'eau, comme un viaduc est un pont permettant le passage d'une voie ferrée ou d'une voie routière. Ces arches ne sont que la partie la plus spectaculaire d'ouvrages qui pouvaient être très longs et avoir 10, 20, 100 et même 132 kilomètres dans le cas de l'aqueduc de Carthage. […] Lire la suite

AZTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Alexandra BIAR, 
  • Mireille SIMONI
  •  • 11 273 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Une connaissance approfondie de la ville »  : […] Depuis la découverte du Templo Mayor – inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987 –, le centre historique de Mexico constitue le théâtre privilégié des recherches des archéologues mexicains. La richesse de ce site est en effet à l’origine du renouveau dans l’étude de la civilisation aztèque, et 2018 a marqué les quarante ans de ces recherches au cours desquelles les archéologues n’ont eu de […] Lire la suite

BANGKOK

  • Écrit par 
  • Lawrence STERNSTEIN, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 1 618 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Histoire de la construction urbaine »  : […] Bangkok devient la capitale du Siam (ancien nom de la Thaïlande) en 1782, lorsque le général Chao Phraya Chakri, fondateur de la dynastie Chakri au pouvoir, monte sur le trône sous le nom de Rama I er et déplace la cour de la rive ouest à la rive est du Chao Phraya. Cette décision semble dictée par des raisons stratégiques. La longue courbe décrite par le fleuve à l'ouest offre en effet de large […] Lire la suite

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor »  : […] Le nom de Bruges (en néerlandais : Brugge ) provient de Brucciam (en vieil islandais), « embarcadère ». Le site est mentionné pour la première fois dans un texte de 892. C'était alors une fortification en terre entre deux bras de la rivière Reie, érigée contre les Normands par Baudouin I er , comte de Flandre. Après la période des Normands, le site se développa et le comte y attira des marchands. […] Lire la suite

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] En raison de la distance qui sépare le nord du sud chinois, l'angle d'incidence du soleil et la longueur des journées varient beaucoup sur le territoire. Près de Mohe, dans la province du Heilongjiang, le jour le plus long de l'année compte dix-sept heures et le plus court dix heures. L'île de Hainan enregistre une différence de deux heures seulement, avec treize et onze heures. Une large gamme […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Grande Plaine de Chine du Nord »  : […] Édifiée par les apports des fleuves, essentiellement du fleuve Jaune, et des vents puissants du nord-ouest, à l'emplacement d'un vaste fossé tectonique, elle constitue l'une des plus grandes surfaces de remblaiement du monde. On peut y distinguer trois ensembles : au nord le bassin du Haihe ; au centre la vaste plaine du bas fleuve Jaune ; et au sud le bassin de la Huai. Des alluvions riches en […] Lire la suite

CINCINNATI

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 1 014 mots
  •  • 2 médias

Située à l’extrême sud-ouest de l’État de l’Ohio, Cincinnati (troisième ville de l’État avec 299 000 habitants, mais principale aire métropolitaine avec 2 165 000 habitants en 2016) doit son destin à sa situation sur la rive nord de l’Ohio, qu’elle enjambe pour s’étaler également au sud, dans le Kentucky. Elle constitue en quelque sorte un trait d’union entre le Sud et le Nord, un rôle qui a marqu […] Lire la suite

DANUBE

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 506 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Danube, frontière des Balkans »  : […] La Save et le Danube matérialisent traditionnellement la limite nord de la péninsule balkanique et c'est à ce confluent que se trouve la capitale de la Serbie, Belgrade (1 274 000 habitants en 2002). En aval, le fleuve se transforme en un lac de 150 kilomètres de longueur, depuis l'érection du double barrage des Portes de fer, construit de 1964 à 1972 en commun avec la Roumanie. Au-delà, le Danube […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

6-18 octobre 2021 Russie. Rupture des derniers liens entre Moscou et l'OTAN.

Le 18, Moscou annonce la rupture de ses derniers canaux de communication avec l’OTAN, qui sera effective début novembre. La mission russe auprès de l’OTAN suspend ses activités, les accréditations des représentants de la mission de l’OTAN à Moscou sont retirées et le bureau d’information de l’OTAN dans la capitale russe est fermé. Les réunions du Conseil OTAN-Russie étaient suspendues depuis l’annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014. […] Lire la suite

27 juillet 2021 Corée du Sud – Corée du Nord. Rétablissement des canaux de communication entre Séoul et Pyongyang.

Le jour anniversaire de l’arrêt des hostilités de la guerre de Corée, en 1953, Séoul et Pyongyang annoncent le rétablissement de leurs canaux de communication, inactifs depuis la destruction par le régime de Kim Jong-un du bureau de liaison entre les deux Corées, en juin 2020. Ce geste ouvre la voie à une reprise du dialogue intercoréen qui avait conduit en 2018 à trois rencontres entre les dirigeants des deux pays et à un sommet entre le leader nord-coréen et le président américain Donald Trump. […] Lire la suite

9-23 juin 2020 Corée du Nord – Corée du Sud. Destruction du bureau de liaison intercoréen.

Le 9, alors que les négociations entre Pyongyang et Washington sont au point mort, l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA annonce la décision prise par Kim Yo-jong, sœur et proche conseillère du président Kim Jong-un, de fermer les canaux de communication politique et militaire entre les deux Corées. Pyongyang dénonce les lâchages de ballons chargés de tracts anticommunistes effectués par des transfuges au-dessus du territoire nord-coréen. […] Lire la suite

2-24 février 2015 Union européenne – Grèce. Accord sur la prolongation du programme d'aide à la Grèce.

) annonce la suspension d'un de ses canaux de financement des banques grecques. En raison de la dénonciation par Athènes du programme d'austérité imposé par la troïka, la B.C.E n'acceptera plus les titres grecs proposés en garantie par les banques helléniques en échange de liquidités. Le 8, le Premier ministre grec Alexis Tsipras réaffirme, lors de sa déclaration de politique générale devant le Parlement, son opposition à l'achèvement des réformes prévues par le programme international d'aide à son pays qui arrive à échéance à la fin du mois, et son souhait de négocier un plan relais jusqu'en juin. […] Lire la suite

11-30 mars 2014 Turquie. Regain d'agitation et élections municipales

Ces deux médias étaient depuis février les principaux canaux de diffusion d'enregistrements dénonçant la corruption du pouvoir et les pressions que celui-ci exerce sur la justice et la presse. Ces révélations, dont le gouvernement conteste la véracité, seraient selon lui orchestrées par la confrérie de l'imam Fethullah Gülen, un prédicateur exilé aux États-Unis. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre PINON, « CANAUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux/