Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CAMUS ALBERT (repères chronologiques)

7 novembre 1913 Naissance d'Albert Camus à Mondovi, en Algérie.

1930 Première atteinte de la tuberculose.

1933 Étudiant à la faculté d'Alger, il se lie avec René Poirier et Jean Grenier.

1935 Adhésion au Parti communiste algérien. Crée le Théâtre du travail.

1937 Travaille à La Mort heureuse (posthume, 1971) et publie L'Envers et l'Endroit. Il est exclu du Parti communiste.

1938 Collabore à la revue Rivages. Journaliste à Alger républicain, il fréquente Pascal Pia.

1939 Publication de Noces.

1939-1945 Seconde Guerre mondiale.

1940 Travaille à Paris comme secrétaire de rédaction à Paris-Soir. Épouse Francine Faure.

1942 Publication de L'Étranger puis du Mythe de Sisyphe.

1943 Dirige le journal clandestin Combat avec Pascal Pia.

1944 Après la libération de Paris, devient rédacteur en chef de Combat. Publication de Caligula et du Malentendu qui est joué en juin à Paris.

1945 Création à Paris de Caligula, avec Gérard Philipe.

1947 Abandonne la direction de Combat. Publication de La Peste.

1948 Voyage en Algérie. Représentation de L'État de siège à Paris.

1949 Nouvelle rechute de la tuberculose. Le 15 décembre, première des Justes à Paris, avec Maria Casarès et Serge Reggiani.

1951 Publication de L'Homme révolté.

1952 La polémique avec Sartre à propos de L'Homme révolté s'achève par une rupture.

1954 Début de la guerre d'Algérie.

1956 À Alger, lance un appel à la trêve. Publication de La Chute. Il adapte au théâtre Requiem pour une nonne, de Faulkner. La pièce est jouée en septembre.

1957 Prix Nobel de littérature. Publication de L'Exil et le royaume.

1959 Adapte au théâtre Les Possédés de Dostoïevski. Travaille au roman Le Premier Homme, qui reste inachevé (il sera publié en 1994).

4 janvier 1960 Mort accidentelle d'Albert Camus près de Montereau (Yonne).

— Florence BRAUNSTEIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • L'ÉTAT DE SIÈGE (mise en scène E. Demarcy-Mota)

    • Écrit par Jean CHOLLET
    • 897 mots

    Sa passion pour le théâtre, qui se manifesta alors qu’il était encore étudiant à Alger, conduisit Albert Camus tant à adapter des romans à la scène (Requiem pour une nonne, d’après Faulkner ; LesPossédés, d’après Dostoïevski) qu’à écrire des pièces comme Le Malentendu ou...

  • L'ÉTRANGER, Albert Camus - Fiche de lecture

    • Écrit par Jean yves GUÉRIN
    • 1 041 mots
    • 1 média

    Lorsqu'en 1942 paraissent simultanément aux éditions Gallimard un roman, L'Étranger, et un essai, Le Mythe de Sisyphe, leur auteur, Albert Camus (1913-1960) n'est encore guère connu : voilà deux ans seulement qu'il a quitté l'Algérie, sa terre natale. Il a publié avant ces deux ouvrages...

  • L'HOMME RÉVOLTÉ, Albert Camus - Fiche de lecture

    • Écrit par Guy BELZANE
    • 1 506 mots

    Publié en 1951 aux éditions Gallimard, L’Homme révolté est un essai d’Albert Camus (1913-1960), pensé comme une suite et un contrepoint à un de ses précédents essais, LeMythe de Sisyphe (1942). Le livre constitue une réflexion sur la nécessité de la révolte, mais aussi sur les impasses...

  • LA CHUTE, Albert Camus - Fiche de lecture

    • Écrit par Guy BELZANE
    • 988 mots

    Initialement intitulée Un héros de notre temps, La Chute devait faire partie du recueil de nouvelles L'Exil et le royaume. Albert Camus (1913-1960) semble avoir été lui-même surpris de l'expansion de son récit – écrit très vite, entre septembre 1955 et février 1956 – qui l'obligea finalement...

  • LA PESTE (A. Camus) - Fiche de lecture

    • Écrit par Guy BELZANE
    • 1 454 mots

    Après L’Étranger (1942), La Peste est le deuxième roman publié par Albert Camus (1913-1960). Paru en 1947, il se présente comme la « chronique » d’une épidémie de peste survenue en « 194. » (l’auteur ne précise pas l’année) à Oran, en Algérie, durant la période coloniale....

  • EXISTENTIALISME

    • Écrit par Yves STALLONI
    • 1 084 mots

    Indépendamment de ses fondements théoriques et de ses retentissements philosophiques, l’existentialisme mérite d’être considéré dans une perspective littéraire et même sociologique. Une des raisons de sa popularité est sans doute que cette philosophie de l’existence ne propose pas un système...

  • GRENIER ROGER (1919-2017)

    • Écrit par Yves LECLAIR
    • 983 mots

    Journaliste, homme de radio et écrivain français, Roger Grenier fut un incomparable témoin de notre xxe siècle littéraire. L'exergue malicieux de ses Brefs Récits pour une longue histoire (2012), emprunté à Valery Larbaud, en dit long sur la posture paradoxale de leur auteur dont l'œuvre...

  • JEANSON FRANCIS (1922-2009)

    • Écrit par Universalis
    • 376 mots

    Philosophe, Francis Jeanson fut le fondateur d'un réseau de soutien au Front de libération nationale (FLN) algérien. Né à Bordeaux le 7 juillet 1922, Francis Jeanson a fait des études de lettres et de philosophie avant de gagner l'Espagne en 1943 pour échapper au STO (Service du travail...

  • JUSTICE (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 431 mots
    ...à la mort plutôt que de respecter une loi lui paraissant inique et qui lui interdirait de donner une sépulture à son frère ayant trahi la cité, jusqu’à L’Homme révolté (1951) d’Albert Camus (1913-1960), l’opposition entre ce qui est légal et ce qui est légitime a traversé les siècles.Pour...
  • Afficher les 12 références

Voir aussi