PIA PASCAL (1903-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et journaliste, Pascal Pia fut un des plus étonnants érudits littéraires du xxe siècle. De son véritable nom Pierre Pascal Durand, il naît à Paris le 15 août 1903, de parents cévenols.

Son père, Arthur Durand, meurt pour la France le 26 septembre 1915, tué à Somain. Sa mère ne peut continuer à payer ses études.

Révolté contre tout et tous, il se sauve de chez elle et va vivre d'abord chez un oncle dans le Midi, puis exerce divers métiers pour subsister. D'une précocité stupéfiante, il collabore dès l'âge de quinze ans à la feuille anarchiste, L'En Dehors, puis, en 1919, au stirnérien L'Un. Il est ardemment antimilitariste, alors que les autres rédacteurs ne sont que pacifistes. C'est là qu'il rencontre Marcel Sauvage, grand blessé de guerre, qui va fonder en 1920 avec Florent Fels la revue Action, où il publie ses premiers poèmes et connaît Max Jacob, André Salmon et les très jeunes écrivains de son âge : André Malraux, Marcel Arland, Georges Gabory, Jean Dubuffet. Au même moment, il rencontre Jean Cocteau, qui aura sur lui une réelle influence, et le poète symboliste Édouard Dujardin, fondateur de La Revue wagnérienne, ardent partisan de l'entente avec l'Allemagne, qui publie dans ses Cahiers idéalistes une de ses premières proses.

Pour vivre, il est correcteur d'imprimerie et travaille chez un agent de change. Il est alors passionné de boxe, de music-hall et de chansons, et c'est à Montmartre qu'il rencontre le poète et romancier néerlandais Charles-Edgar du Perron, qu'il présente à André Malraux et qui dépeindra leur petit groupe dans son roman Le Pays d'origine. À la Bibliothèque nationale, Pia recherche des érotiques qui seront réédités d'abord par un commerçant en grivoiserie, Jean Fort, puis par un libraire lettré, René Bonnel. C'est à la Bibliothèque nationale aussi qu'il rencontre l'érudit Frédéric Lachèvre qui lui présente les poètes Fernand Fleuret et Louis Perceau, amis d'Apollinaire et auteurs avec celui-ci d'un livre sur L'Enfer de la Bibliothèque nationale

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PIA PASCAL (1903-1979)  » est également traité dans :

GRENIER ROGER (1919-2017)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 994 mots

1982 ; Albert Camus, soleil et ombre, 1987 ; Pascal Pia, ou le Droit au néant, 1989), entre l'optimisme raisonné de l'un et le nihilisme de l'autre. Son premier livre Le Rôle d'accusé (1948), un essai sur le fonctionnement de l'appareil judiciaire, est publié par Camus dans sa collection Espoir, chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-grenier/#i_85424

Pour citer l’article

Jean-José MARCHAND, « PIA PASCAL - (1903-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-pia/