L'ÉTRANGER, Albert CamusFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsqu'en 1942 paraissent simultanément aux éditions Gallimard un roman, L'Étranger, et un essai, Le Mythe de Sisyphe, leur auteur, Albert Camus (1913-1960) n'est encore guère connu : voilà deux ans seulement qu'il a quitté l'Algérie, sa terre natale. Il a publié avant ces deux ouvrages un recueil de récits, L'Envers et l'endroit (1937) et un essai, Noces (1939). Mais c'est L'Étranger et sa description de la condition humaine, qui va véritablement le révéler au public métropolitain.

Albert Camus

Albert Camus

photographie

L'écrivain français Albert Camus (1913-1960) fut révélé en 1942 au public métropolitain par L'Étranger, dans lequel Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir virent une sorte de manifeste de l'existentialisme. 

Crédits : Kurt Hutton/ Getty Images

Afficher

Devant la loi

L'histoire de L'Étranger est simple. Meursault est un employé algérois qui vit au présent. Un dimanche, entraîné dans une rixe, il tue un Arabe qu'il ne connaissait pas : « C'est alors que tout a vacillé. La mer a charrié un souffle épais et ardent. Il m'a semblé que le ciel s'ouvrait sur toute son étendue pour laisser pleuvoir du feu. Tout mon être s'est tendu, et j'ai crispé ma main sur le revolver. La gâchette a cédé, j'ai touché le ventre poli de la crosse et c'est là, dans le bruit à la fois sec et assourdissant, que tout a commencé. » Parce qu'il a, auparavant, enterré sa mère sans manifester d'émotion puis est allé voir un film comique avec sa nouvelle compagne, l'institution judiciaire fait de lui un être dénaturé et le condamne à mort. Dans sa cellule, Meursault prend du recul, refuse le secours de la religion et trouve la paix.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  L'ÉTRANGER, Albert Camus  » est également traité dans :

CAMUS ALBERT

  • Écrit par 
  • Jacqueline LÉVI-VALENSI
  •  • 2 956 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l'absurde à la révolte »  : […] soit évitée ; les mots les plus simples auraient pu tout sauver. Que l'absurde soit ainsi lié à une perversion du langage, c'est aussi ce que traduit l'aventure de Meursault ; dénonçant la surenchère d'absurde que les hommes imposent à l'homme par le conformisme social, les tribunaux et leur parodie de justice, enfin par la peine de mort, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-camus/#i_24694

Pour citer l’article

Jean yves GUÉRIN, « L'ÉTRANGER, Albert Camus - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-etranger/