CAJÉTAN TOMMASO DE VIO dit (1469-1534)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plus grand théologien catholique de la Renaissance, Tommaso de Vio, était né à Gaète (d'où le nom qu'on lui donna — Il Caietano), dans une famille noble. Il entra chez les dominicains à Naples en 1484, dans ce même couvent où furent admis, avant lui, Thomas d'Aquin et, après lui, Tommaso Campanella et Giordano Bruno. C'est d'abord dans la dispute philosophique qu'il sut s'imposer. Après des études au studium dominicain de Bologne, interrompues par la maladie, il arrive en 1491 à Padoue et s'initie aux débats entre averroïstes, scotistes et thomistes. Élève de Valentin de Pérouse, il est bachelier en 1493 ; et, alors qu'il vient d'être nommé professeur de métaphysique selon la via thomistica (la via scotica avait les mêmes privilèges à l'Université), l'objet de son premier enseignement est un commentaire du De ente et essentia de Thomas d'Aquin (1494-1495). Une fois publié (1496), l'ouvrage est déjà un ouvrage de maturité où tous les thèmes de l'œuvre à venir sont présents. L'auteur s'y propose de trancher les difficultés de la métaphysique en analysant toutes les équivocités des termes spéculatifs ; c'est ce qu'il appelle diversimode loqui. Ce classement sémantique des thèses rencontre tout de suite la question de l'analogie comme sa question essentielle, puisque l'analogie est la structure à la fois logique et ontologique qui permet de faire varier chaque concept et d'en distribuer toutes les significations.

C'est en 1498, à Pavie, qu'il rédige L'Analogie des noms et parvient au point de vue le plus élevé de sa réflexion sur les fondements de la métaphysique : « La connaissance de l'analogie des noms en vérité est si nécessaire que [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de philosophie, chargé de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  CAJÉTAN TOMMASO DE VIO dit (1469-1534)  » est également traité dans :

EXSURGE DOMINE BULLE (1520)

  • Écrit par 
  • Armand DANET
  •  • 662 mots

La légende est peut-être plus vraie que l'histoire, qui représente Léon X, pape Médicis de la beauté, arrêtant à peine une chasse à courre pour signer, dans une clairière des monts Albins, la condamnation d'un moine déviant inconnu qui perturbe l'Allemagne. Cette bulle, publiée à Rome le 15 juin 1520, a été préparée au cours de l'hiver précédent pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulle-exsurge-domine/#i_20782

Pour citer l’article

Bruno PINCHARD, « CAJÉTAN TOMMASO DE VIO dit (1469-1534) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cajetan/