BREST

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principale ville du Finistère (dont Quimper est le chef-lieu), Brest, avec 143 902 habitants dans la commune et 314 844 dans l'aire urbaine (en 2012), est la deuxième ville de la Bretagne administrative, après Rennes, la capitale régionale.

Bretagne : carte administrative

Carte : Bretagne : carte administrative

Carte administrative de la région Bretagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La localisation de Brest est si exceptionnelle qu'elle explique en grande partie l'histoire de la ville. Brest occupe en effet une situation stratégique près de ce qui est aujourd'hui encore la route maritime la plus fréquentée du monde. Elle est en position de contrôle près d'une des deux ouvertures maritimes qui permettent d'irriguer l'Europe, et à la pointe de cette « pierre enfoncée comme un coin dans l'océan » (Anatole Le Braz) qu'est la Bretagne. De plus, alors que la péninsule est soumise à de nombreuses tempêtes, la rade de Brest est un havre idéal assurant une protection contre les vents et la houle du large. Cette rade, d'une superficie de 150 km2, est surtout séparée de l'océan par un étroit goulet de six kilomètres de long et d'1,8 kilomètre de large, ponctué de forts, et qui a souvent joué un rôle de verrou pour la maîtrise de la ville. Celle-ci occupe la rive nord de la rade, presque en situation de confluence entre la rivière de la Penfeld et l'estuaire de l'Elorn.

Le site initial, au débouché de la Penfeld, est dès l'époque romaine un poste militaire et un castellum. Ce rôle de place-forte se maintient pendant tout le Moyen Âge et, lors de la guerre de Succession de Bretagne, la ville est l'objet de dispute entre les Bretons, les Anglais (le roi Édouard III, allié du duc de Bretagne Jean de Montfort, s'empare de Brest en 1342) et les Français (la ville est assiégée plusieurs fois en vain, et finalement remise par le roi d'Angleterre Richard II à Jean IV en 1397 contre une forte indemnité). Il faut attendre le règne de Louis XIII pour que, par la volonté du cardinal de Richelieu, naisse l'arsenal de Brest (1631), qui donne à la ville son importance. À partir de cette décision, la Penfeld va connaître trois siècles d'aménagements qui vont à la fois renforcer les fonctions de l'arsenal (actions de Colbert, de l'intendant Chertemps de Seuil en 1674, de Choquet de Lindu au siècle suivant) et permettre la réalisation d'un espace puissamment fortifié (plan de fortification de Vauban dès 1683). L'arsenal compte à certaines époques jusqu'à dix mille ouvriers appartenant à de multiples corps de métiers et, à la fin du xixe siècle, l'appropriation de la Penfeld par la marine militaire est quasi totale. La ville déploie alors dans l'espace ses activités : transfert vers l'est du port de commerce, à Porstrein, en 1865 (année de l'arrivée du chemin de fer), « conquête de l'Ouest » en direction du goulet avec la création d'un avant-port militaire à Laninon (à partir de 1889).

Occupée par les Allemands dès juin 1940, la ville subit en 1944 cent soixante-cinq bombardements de l'aviation anglo-américaine et est très largement détruite (elle perd la quasi-totalité de ses monuments anciens), les dégâts étant amplifiés par les destructions effectuées par les Allemands avant leur capitulation, le 19 septembre. La reconstruction de la ville s'opère entre 1945 et 1961, sur le modèle d'un plan en damier qui marque encore largement l'organisation urbaine. La ville a des difficultés à se donner un cœur et s'oriente vers un agencement polycentrique, à partir d'un littoral qui voit se succéder, d'ouest en est, plusieurs activités complémentaires sur une quinzaine de kilomètres. On trouve successivement le technopôle Brest-Iroise spécialisé dans les activités océaniques ; le port militaire (siège de l'Escadre de l'Atlantique) qui s'étire autour de la Penfeld et du quartier de Recouvrance ; le port de commerce (2,9 Mt en 2013) ; le parc minéralier (terminal froid, hydrocarbures, vrac et multimodal) ; un waterfront touristique occupé par Océanopolis (centre de culture scientifique et technique de la mer) et le port de plaisance du Château ; puis le port de plaisance de Moulin-Blanc. L'espace militaire de la Penfeld (plateau des Capucins, port du chateau et anse du Salou) est progressivement rétrocédé à la collectivité. Ce changement d'affectation traduit le déclin relatif des activités militaires, mais la réparation et la construction navales, y compris la Direction des constructions navales (D.C.N., rattachée au ministère de la Défense), comp [...]

Brest

Photographie : Brest

La ville de Brest dispose de trois ports maritimes: le port de plaisance, le port de commerce et le port militaire, regroupant la plus grande partie des effectifs de la marine nationale (Finistère, France). 

Crédits : Leonard de Selva/ Corbis

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Bretagne : carte administrative

Bretagne : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Brest

Brest
Crédits : Leonard de Selva/ Corbis

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Rennes-II-Haute-Bretagne

Classification

Autres références

«  BREST  » est également traité dans :

CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL DE BREST

  • Écrit par 
  • Luc GUIHARD
  •  • 1 630 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] Ce projet de conservatoire a été initié au sein de la Société pour l'étude et la protection de la nature en Bretagne (S.E.P.N.B.), appelée depuis 1998 Bretagne vivante, par quelques militants qui dressaient le constat de la disparition des plantes sauvages sans que rien ne soit entrepris pour les préserver. La création d'un jardin botanique à vocation scientifique et éducative entièrement consac […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le climat océanique »  : […] Le climat océanique s'étend largement en France ; sa pénétration est favorisée par la disposition même du relief, qui incline vers l'Océan les plaines soutenues par des montagnes, dont les pentes dissymétriques s'élèvent graduellement d'ouest en est. L'océan Atlantique, prolongé par la Manche et la mer du Nord, exerce son influence de deux manières : d'une part, par contiguïté (cette énorme masse […] Lire la suite

Les derniers événements

23 février 2022 France. Nomination de trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel.

Présentée par le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand (LRM), Véronique Malbec, directrice de cabinet du garde des Sceaux, est toutefois questionnée par certains membres de la commission des lois du Palais-Bourbon sur son rôle, en tant qu’ancienne procureure générale de la cour d’appel de Brest, dans le classement sans suite de l’affaire des Mutuelles de Bretagne dans laquelle Richard Ferrand était impliqué. […] Lire la suite

12 juillet 2019 France. Lancement du premier sous-marin nucléaire de la classe Suffren.

Le coût de ce programme s’élève à 9,1 milliards d’euros, hors rénovation d’infrastructures à Brest et à Toulon. […] Lire la suite

13 octobre 2017 France. Classement de l'affaire impliquant Richard Ferrand.

Le parquet de Brest annonce le classement sans suite de l’affaire des Mutuelles de Bretagne dans laquelle était impliqué Richard Ferrand, président du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale. Le dossier concernait l’opération immobilière avantageuse réalisée en 2011 par la compagne de Richard Ferrand grâce à la garantie apportée par les Mutuelles de Bretagne dont le député du Finistère était alors directeur général. […] Lire la suite

1er -20 juillet 2017 France. Conséquences sur le gouvernement des enquêtes visant Richard Ferrand et le MoDem.

Le 1er, à la suite des informations publiées par la presse, le parquet de Brest annonce l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les avantages dont auraient bénéficié des proches du ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand (La République en marche, LRM) lorsque celui-ci était directeur général des Mutuelles de Bretagne, entre 1998 et 2012. […] Lire la suite

24-31 mai 2017 France. Mise en cause du ministre Richard Ferrand.

Le 24, l’hebdomadaire Le Canard enchaîné révèle que la compagne du ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand a bénéficié d’un montage permettant à la société civile immobilière qu’elle avait créée pour l’occasion d’acheter des bureaux, à Brest, en 2011, grâce à un prêt financé par les loyers versés par les Mutuelles de Bretagne dont le ministre était alors le directeur général. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean OLLIVRO, « BREST », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/brest/