BILLET DE BANQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rectangle de papier illustré portant l'indication d'une valeur monétaire, émis par la banque centrale ou nationale d'un pays, et destiné à servir d'instrument pour le paiement.

Connu en Chine dès le viiie siècle, l'usage du billet de banque ne s'introduisit en Europe qu'au xviie siècle, d'abord en Allemagne, puis surtout en Grande-Bretagne après la création de la Banque d'Angleterre en 1694. En France, après l'échec de la tentative de Law en 1720 et la faillite des assignats pendant la Révolution, le véritable billet de banque ne commença à circuler qu'en 1803 après la fondation de la Banque de France. Avec le développement du système bancaire et la création des banques centrales, tous les pays ont, depuis, suivi cet exemple.

Premier billet de banque anglais

Premier billet de banque anglais

Photographie

Le premier billet de 100 livres émis par la Banque d'Angleterre en 1713. La banque avait été fondée en 1694 par un groupe de marchands londoniens. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le billet de banque était à l'origine un titre de créance sur la banque d'émission, remboursable à vue, par cette dernière, en métal précieux, le plus souvent en or, mais parfois aussi en argent. Les billets étaient donc gagés sur l'encaisse métallique détenue par les banques d'émission, qui devait par conséquent avoir une valeur égale à celle des billets en circulation. Mais il devint très tôt évident que les banques centrales, appuyées par la puissance publique, pouvaient sans inconvénient procéder à des émissions d'une valeur très supérieure à celle de leur encaisse, et transformer ainsi le billet en un puissant instrument de crédit.

Avec quelques interruptions dues à des crises financières (brèves en France et en Angleterre, plus longues en Russie), les billets de banque restèrent, jusqu'à la guerre de 1914, un peu partout convertibles en or. Après cette date, la convertibilité, dont le public ne faisait que très exceptionnellement usage, fut supprimée. Les billets avaient désormais cours forcé et les monnaies d'or, jusqu'alors couramment utilisées, disparurent de la circulation pour n'y plus revenir depuis. Les banques c [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : licencié en droit, diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, professeur à la faculté libre, autonome et cogérée d'économie et de droit, Paris

Classification


Autres références

«  BILLET DE BANQUE  » est également traité dans :

INTRODUCTION DU PAPIER-MONNAIE

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 198 mots

Encore moins que pour la monnaie métallique, il ne saurait être question de dater cet événement de façon précise et définitive. L'introduction du papier-monnaie a toujours été le symptôme d'une crise des échanges liée à une raréfaction momentanée des espèces métalliques. L'usage du billet était à chaque fois annoncé à titre d'essai et pour une durée limitée. La Chine fut la plus innovante en ce do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-du-papier-monnaie/#i_19622

AN ENQUIRY INTO THE NATURE AND EFFECTS OF THE PAPER CREDIT OF GREAT BRITAIN, Henry Thornton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 1 029 mots

Dans le chapitre « Le prêteur en dernier ressort »  : […] À la veille des guerres napoléoniennes, la Grande-Bretagne est dotée d'un système de crédit et de banque évolué et hiérarchisé. Le papier commercial émis par les marchands constitue la base du système. À un deuxième niveau, les banques de province escomptent ce papier commercial, en octroyant des crédits garantis par celui-ci, gèrent des dépôts et émettent des billets. À l'échelon supérieur, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/an-enquiry-into-the-nature-and-effects-of-the-paper-credit-of-great-britain/#i_19622

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Free Banking Era (1838-1863) »  : […] Le système monétaire des États-Unis se décentralise avec l'expansion géographique. L'essentiel de l'émission de papier-monnaie est effectué par les banques à charte d'État qui exercent leur activité sur un seul ou plusieurs comtés et qui sont surveillées avec plus ou moins de rigueur par les autorités locales. Mais même ce type de surveillance est contesté et les partisans de la liberté bancaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_19622

DURAND ASHER BROWN (1796-1886)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Peintre, graveur et illustrateur américain, né le 21 août 1796 à Jefferson Village (New Jersey), mort le 17 septembre 1886 à Jefferson Village. En 1812, Asher Brown Durand commence sa formation auprès d'un graveur. En 1823, sa réputation est assurée grâce à l'une de ses gravures reproduisant la célèbre toile de John Trumbull, The Declaration of Independence (« La Déclaration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asher-brown-durand/#i_19622

ÉCONOMIE SOUTERRAINE

  • Écrit par 
  • Philippe BARTHÉLÉMY
  •  • 7 256 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les méthodes indirectes »  : […] Elles sont généralement classées en fonction des variables étudiées pour repérer les activités cachées. Approches monétaires . Elles reposent sur un postulat : les transactions souterraines sont réglées en liquide. Dès lors, une anomalie constatée dans l'utilisation des billets de banque, non expliquée par une cause bien identifiée, est attribuée à l'économie souterraine. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-souterraine/#i_19622

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les réserves d'or »  : […] En 1914, le maintien de l'étalon or est considéré comme essentiel pour fixer des limites à l'émission et à la circulation, c'est-à-dire des règles de discipline monétaire. Les banques fédérales émettent des billets ( federal reserve notes ) qui ont cours légal et sont convertibles en or. Les pièces d'or, les gold certificates (contrepartie de l'or remis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_19622

FIDUCIAIRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 217 mots

Qualificatif qui figure dans la raison sociale de nombreuses entreprises spécialisées dans la tenue et la vérification des comptabilités, dans la rédaction des déclarations fiscales, dans l'étude et la mise en place des systèmes comptables, dans le conseil juridique, dans l'organisation de la gestion par des méthodes modernes faisant appel aux techniques du machinisme comptable et de l'informatiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fiduciaire/#i_19622

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La diversification des formes monétaires »  : […] La diversification des formes monétaires et la multiplication de leur quantité en circulation sont des soucis constants en période de croissance économique. La disette relative de numéraire est perçue comme préjudiciable aux « besoins légitimes des affaires », d'autant plus que les paiements au comptant se multiplient. Très tôt, on développe, avec plus ou moins de succès, l'émission de papier-monn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_19622

MONNAIE - Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 794 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La monnaie de papier »  : […] On a vu, aux xiv e et xv e  siècles, apparaître en Italie une monnaie de papier constituée par des lettres de change. C'est au début du xvii e  siècle que les banques commerciales d'Amsterdam (1609) et de Hambourg (1619) commencèrent à émettre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-histoire-de-la-monnaie/#i_19622

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le billet convertible »  : […] Le Lord Liverpool's Coinage Act du 22 juin 1816 limite le pouvoir libératoire des pièces d'argent et ordonne la reprise de la frappe de l'or, qui était suspendue depuis 1797. En 1817, la Monnaie met à nouveau en fabrication des souverains, au cours de 20 s. et au poids de 5 d. 3 grains troy, restaurant ainsi le pair métallique auquel Newton avait stabilisé la livre un siècle plus tôt. Le billet r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/#i_19622

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 672 mots

Dans le chapitre « Du yen flottant au contrôle des changes »  : […] En janvier 1932, le yen est coté 34 cents à New York et perd 57 p. 100 de sa valeur par rapport à 1929. Le gouvernement, jouant de la dépréciation du yen, amorce une véritable politique de relance qui conduit à une reprise relative de la croissance et des exportations. En 1932, le contrôle des changes est instauré, mais il n'est mis en œuvre que l'année suivante et la spéculation sur le change ye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yen/#i_19622

Pour citer l’article

Georges BLUMBERG, « BILLET DE BANQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/billet-de-banque/