HALEY BILL (1925-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pionnier du rock'n'roll dans les années 1950, Bill Haley meurt chez lui, à Harlingen (Texas), d'une crise cardiaque.

Bill Haley and his Comets

Bill Haley and his Comets

Photographie

Bill Haley (1925-1981) et ses Comets, lors d'un récital à Londres en 1957. Ce groupe de rock'n'roll connut la célébrité avec l'enregistrement de Rock around the Clock, en 1954. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Né le 6 juillet 1925 à Highland Park (Michigan), William John Clifton Haley a commencé, très jeune, comme chanteur hillbilly (musique folk du Tennessee et du Kentucky) dans des clubs du New Jersey et de Pennsylvanie. Mais ce n'est qu'en 1953 qu'il connaît le succès avec un morceau de sa composition, Crazy, Man, Crazy, l'un des tout premiers « tubes » du rock'n'roll. Le « sound » Haley est déjà trouvé : accompagné de ses Comets (un saxophone, une batterie, des cordes, et plus tard un accordéon), il mêle le rhythm and blues, le boogie-woogie, la country music et des éléments de dixieland ; la guitare électrique devient l'instrument principal, et les musiciens sont en même temps choristes ; l'accent est mis sur les deuxième et quatrième temps. Rock around the clock, un morceau dont Haley n'est pas le compositeur, ni même le premier interprète, est enregistré en 1954 pour Decca. Ce sera un succès gigantesque, mais pas dans l'immédiat ; il faut attendre le film de Richard Brooks Blackboard Jungle (en français, Graine de violence), en 1955 dont la bande sonore incorpore Rock around the clock, pour imposer ce titre comme une sorte de cri de ralliement des teen-agers. Ceux-ci découvrent en effet dans le rock'n'roll l'expression de leur malaise et de leur violence intérieure, un exutoire par lequel ils peuvent se libérer de leurs frustrations. Entre 1955 et 1960, Haley enregistre d'autres standards : Razzle dazzle ; See you later, alligator ; The Saints ; Skinny Minnie ; Skokiaan, etc.

Il tourne dans le film Rock around the clock (1956), sous la direction de Fred F. Sears.

Son passage dans les villes du monde entier déclenche l'enthousiasme – voire l'hystérie – des jeunes, en même temps que la réprobation des moins jeunes ou des communistes : Pablo Casa [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HALEY BILL (1925-1981)  » est également traité dans :

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chess Records ou l’appropriation de l’espace de studio »  : […] Comme la plupart des entrepreneurs de cette époque qui produisent de la musique noire, les frères Leonard et Philip Chess sont deux immigrants juifs polonais. Ils vont inventer le blues moderne dans leur studio de South Michigan Avenue, à Chicago. Leonard Chess (1917-1969) construit le son du label : pour chaque enregistrement, il incorpore progressivement les instruments, recréant en studio l’amb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/#i_97911

ROCK

  • Écrit par 
  • Stéphane KŒCHLIN
  •  • 547 mots

Au cours des années 1950, le rhythm 'n' blues naît des apports du blues et du rock 'n' roll. Cette musique est alors exclusivement noire . Dans le même temps, en adaptant le blues des Noirs américains, de jeunes Blancs créent deux nouveaux styles, le rockabilly puis le rock 'n' roll, et connaissent un succès considérable. Dans les années 1950, aux États-Unis, les jeunes, libérés de la guerre, veul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rock-and-roll/#i_97911

Pour citer l’article

Michel P. SCHMITT, « HALEY BILL - (1925-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bill-haley/