VINCENT GENE (1935-1971)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Bien qu'il n'ait pas fréquenté les studios Sun de Sam Phillips, l'homme à la casquette bleue est l'un des grands pionniers du rock'n'roll. Réponse du label Capitol à l'ascension irrésistible d'Elvis Presley, Gene Vincent a laissé une œuvre brute et dévastatrice, dominée par les solos de certains des meilleurs guitaristes du rockabilly : Cliff Gallup puis Johnny Meeks.

Vincent Eugene Craddock naît le 11 février 1935 à Norfolk, en Virginie. Ayant perdu une jambe à la suite d'un accident de moto, Vincent tente de vivre de sa passion pour la musique. Le succès immédiat de son premier disque en 1956 – Be-Bop-A-Lula, une composition de lui-même d'après un personnage de bande dessinée – le propulse presque instantanément des orchestres de bals locaux aux grandes scènes nationales, au cinéma (il fait une apparition remarquée dans The Girl Can't Help It – La Blonde et moi –, de Frank Tashlin, 1956) et sur les plateaux de télévision. En quelques mois, il aligne succès sur succès (Bluejean Bop !, Crazy Legs, Rocky Road Blues, Race With the Devil), aujourd'hui considérés comme des classiques du rock'n'roll.

Comme son ami Eddie Cochran, Gene Vincent jouit d'une grande réputation en Grande-Bretagne. C'est ensemble qu'en 1960 ils effectuent la tournée qui sera fatale à Cochran, victime, le 16 avril, d'un accident de voiture dont réchappe Gene Vincent, atteint cependant de multiples fractures qui le laissent considérablement diminué. Démoralisé, en proie à de vives souffrances, il se tourne vers l'alcool et la drogue ; durant les années 1960, il disparaît de la scène américaine.

Cependant, sa popularité est intacte en Europe et c'est pour ses fans d'outre-Atlantique qu'il effectue un come-back qui vaut en 1969 le bon album I'm Back and I'm Proud (réédité en 1 CD par le label See For Miles). Mais il décède de ses excès alcooliques à l'âge de trente-six ans, le 12 octobre 1971, à Los Angeles (Californie). Sa figure a acquis une aura de légende et il continue d'être adulé par des fans nombreux et fidèles dans le monde entier. Son œuvre est bien représentée dans le coffret de six CD Gene Vincent Box Set (Capitol).

—  Gérard HERZHAFT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « VINCENT GENE - (1935-1971) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gene-vincent/