VITTONE BERNARDO (1704 env.-1770)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte italien, né en 1704 à Turin, mort le 19 octobre 1770 à Turin.

Bernardo Antonio Vittone fait des études de peinture à Rome. De retour à Turin en 1733, il étudie les dernières œuvres de l'architecte Filippo Juvarra en cours de construction. En 1737, il publie le traité de Guarino Guarini, Architettura civile.

Figure majeure de l'éphémère floraison de l'architecture piémontaise, Vittone est l'un des architectes les plus originaux et inventifs du tardif baroque dans toute l'Europe. Il crée des effets visuels et architectoniques spectaculaires dans les nombreuses petites églises de plan centré, qu'il réalise à Turin et dans le reste du Piémont, entre 1737 et 1770. Ces églises se caractérisent par une élévation intérieure sur plusieurs niveaux et l'emploi de techniques de voûtement originales. La coupole centrale peut ainsi être composée de deux ou trois voûtes superposées, dont les inférieures sont percées pour laisser apparaître les voûtes supérieures. Bernardo Vittone crée aussi des effets d'imbrication, ou les souligne, par l'emploi illusionniste de la peinture et les jeux d'éclairage obtenus par la disposition ingénieuse des fenêtres. L'église Santa Chiara de Bra (1742) illustre bien le style de Vittone : elle est couverte d'une coupole percée de baies, à travers lesquelles on aperçoit une seconde coupole décorée de scènes peintes et éclairée par des ouvertures dérobées au regard.

Bernardo Vittone aime disposer des petites coupoles secondaires autour d'une coupole centrale plus basse. L'emploi de piliers relativement minces aux formes courbes crée un espace ouvert et accentue l'impression de légèreté, le mouvement aérien et ascendant, de l'élégant décor intérieur. Parmi ses autres chefs-d'œuvre, citons la chapelle de la Visitation de Valinotto (1738), les églises San Bernardino de Chieri (1740) et Santa Chiara à Turin (1742). Ses œuvres tardives, comme les églises Santa Maria Assunta à Grignasco (1750) et San Michele à Rivarolo Canavese, sont de dimensions plus importantes, plus simples et monumentales, mais présentent les mêmes étagements de voûtes et piliers curvilignes et convergents.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  VITTONE BERNARDO (1704 env.-1770)  » est également traité dans :

PIÉMONT

  • Écrit par 
  • Andreina GRISERI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 918 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Du rococo au XXe siècle »  : […] Le passage au xviii e  siècle est marqué en architecture par l'activité à Turin de Garove, de Bertola et de Plantery ; mais le rôle déterminant fut joué par Filippo Juvara (1676-1736), originaire de Messine, qui s'installa à Turin en 1714, après avoir étudié à Rome (1704-1710) ; plusieurs de ses dessins sont conservés à la Bibliothèque nationale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piemont/#i_33215

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'architecture »  : […] Les deux premiers tiers du xviii e  siècle permettent-ils d'observer, en architecture, des phénomènes que l'on puisse mettre en parallèle avec ceux que l'on a notés dans les domaines des arts décoratifs, de la peinture et de la sculpture ? La rocaille est un système de décoration qui ne paraît pas impliquer un parti architectural déterminé ; il fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_33215

Pour citer l’article

« VITTONE BERNARDO (1704 env.-1770) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernardo-vittone/