TRICOT BERNARD (1920-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'intérêt général fut le fil directeur de la vie de Bernard Tricot, qui était né à Aurillac, le 17 juin 1920. Du Conseil d'État au cabinet du président du Conseil, du secrétariat général du ministère des Armées à celui de la présidence de la République, ce haut fonctionnaire de tradition – issu du dernier concours direct d'accès au Conseil d'État d'avant la création de l'E.N.A. – a été un rouage important de la décolonisation et de la République gaullienne.

Reçu auditeur au Conseil d'État en 1945, il traite d'indemnisations de dommages de guerre avant d'être chef de cabinet d'André Marie, éphémère président du Conseil en juillet-août 1948. Le Conseil d'État est sa maison durant quarante-trois ans ; tour à tour rapporteur, commissaire du gouvernement puis président de sous-section au contentieux, il préside la commission du rapport et des études (1978-1980) pour finir conseiller à la section sociale. Son collègue Jacques Rigaud salua son esprit de géométrie : « Il poursuivait son objectif et rien ne l'en faisait dévier. »

En dehors du Conseil, il participa à des événements historiques en « conservateur intelligent » (Léo Hamon). Jurisconsulte du protectorat français en Tunisie, il devint en 1959 le principal collaborateur de René Brouillet au secrétariat général de la présidence de la République pour les affaires algériennes ; il y suivit « les sentiers de la paix » et l'évolution de la pensée du général, de l'Algérie française à la « paix des braves » et à l'autodétermination.

Il seconda ensuite Christian Fouchet à Alger, après les accords d'Évian, de mars à juillet 1962. Délégué du haut-commissaire de la République en Algérie, il fit valoir les nécessités des compromis dans cette période de transition où l'Organisation [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification

Les derniers événements

7-27 août 1985 • FranceMise en cause des services secrets français dans l'attentat contre le navire de Greenpeace

pour lui demander « sans délai une enquête rigoureuse ». Le 8, Laurent Fabius rend publique cette lettre et annonce qu'il a désigné Bernard Tricot, conseiller d'État, ancien secrétaire général de l'Élysée sous la présidence du général de Gaulle, pour mener une enquête administrative et établir [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « TRICOT BERNARD - (1920-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-tricot/