BEETHOVEN LUDWIG VAN(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Beethoven, Premier Concerto pour piano

Beethoven, Premier Concerto pour piano
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Beethoven, Première Symphonie

Beethoven, Première Symphonie
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Beethoven, Sonate pour piano no 14 «Clair de lune»

Beethoven, Sonate pour piano no 14 «Clair de lune»
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Beethoven, Sonate pour piano et violon no 9 «À Kreutzer»

Beethoven, Sonate pour piano et violon no 9 «À Kreutzer»
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


17 décembre 1770 Ludwig van Beethoven est baptisé à Bonn ; il est probablement né le 15 ou le 16.

1795 Beethoven compose le Premier Concerto pour piano, en ut majeur, opus 15.

Beethoven, Premier Concerto pour piano

Beethoven, Premier Concerto pour piano

Son

Premier mouvement, Allegro con brio, du Premier Concerto pour piano, en ut majeur, opus.15 Interprétation : Artur Schnabel, piano, London Symphony Orchestra, direction Malcolm Sargent (enregistré en 1932). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

2 avril 1800 La Première Symphonie, en ut majeur, opus 21, est créée au Hoftheater de Vienne sous la direction du compositeur ; elle est dédiée au baron Gottfried van Swieten, auteur des livrets de La Création et des Saisons de Joseph Haydn.

Beethoven, Première Symphonie

Beethoven, Première Symphonie

Son

Premier mouvement, Adagio molto-Allegro con brio, de la Première Symphonie, en ut majeur, opus.21 Interprétation : Orchestre philharmonique de Vienne, direction Carl Schuricht. 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1801 Beethoven compose la Sonate pour piano no 14 « Quasi una fantasia » (« Clair de lune »), en ut dièse mineur, opus 27 no 2.

Beethoven, Sonate pour piano no 14 «Clair de lune»

Beethoven, Sonate pour piano no 14 «Clair de lune»

Son

Premier mouvement, Adagio sostenuto, de la Sonate pour piano no 14 «Quasi una fantasia» («Clair de lune»), en ut dièse mineur, opus.27 n°.2 Interprétation: Yves Nat, piano (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1802-1803 Beethoven compose la Sonate pour piano et violon no 9 « À Kreutzer », en la majeur, opus 47.

Beethoven, Sonate pour piano et violon no 9 «À Kreutzer»

Beethoven, Sonate pour piano et violon no 9 «À Kreutzer»

Son

Premier mouvement, Adagio sostenuto-Presto, de la Sonate pour piano et violon no 9 «À Kreutzer», en la majeur, opus.47 Interprétation : Zino Francescatti, violon, Robert Casadesus, piano (enregistré en 1950). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

6-10 octobre 1802 Beethoven rédige le « Testament de Heiligenstadt », dans lequel il prend conscience de sa surdité naissante.

5 avril 1803 La Deuxième Symphonie, en majeur, opus 36, est créée au Theater an der Wien, à Vienne, sous la direction du compositeur ; elle est dédiée au prince Karl von Lichnowsky. Au cours de ce concert sont également créés le Troisième Concerto pour piano, en ut mineur, opus 37, et l'oratorio Le Christ au mont des Oliviers (Christus am Oelberge), opus 85.

Beethoven, Deuxième Symphonie

Beethoven, Deuxième Symphonie

Son

Troisième mouvement, Scherzo : Allegro, de la Deuxième Symphonie, en majeur, opus.36 Interprétation : San Francisco Symphony Orchestra, direction Pierre Monteux. 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Beethoven, Troisième Concerto pour piano

Beethoven, Troisième Concerto pour piano

Son

Troisième mouvement, Rondo : Allegro, du Troisième Concerto pour piano, en ut mineur, opus.37 Interprétation : Emil Guilels, piano, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, direction André Cluytens (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1804-1805 Beethoven compose la Sonate pour piano no 23 « Appassionata », en fa mineur, opus 57.

Beethoven, Sonate pour piano no 23 «Appassionata»

Beethoven, Sonate pour piano no 23 «Appassionata»

Son

Premier mouvement, Allegro assai, de la Sonate pour piano no 23 «Appassionata», en fa mineur, opus.57 Interprétation : Edwin Fischer, piano (enregistré en 1953). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

7 avril 1805 La Troisième Symphonie « Héroïque » (« Eroica »), en mi bémol majeur, opus 55, est donnée en première audition publique au Theater an der Wien, à Vienne, sous la direction du compositeur ; elle est dédiée au prince Franz Joseph von Lobkowitz, chez qui sa première audition privée eut probablement lieu durant l'été de 1804. La dédicace initiale à Bonaparte a été rayée lorsque Beethoven apprit le couronnement de Napoléon.

Beethoven, Troisième Symphonie «Héroïque»

Beethoven, Troisième Symphonie «Héroïque»

Son

Premier mouvement, Allegro con brio, de la Troisième Symphonie «Héroïque», en mi bémol majeur, opus.55 Interprétation : NBC Symphony Orchestra, direction Arturo Toscanini. 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1805-1806 Beethoven compose les Quatuors à cordes « Razoumovski », opus 59 : no 7, en fa majeur ; no 8, en mi mineur ; no 9, en ut majeur.

Beethoven, Septième Quatuor à cordes

Beethoven, Septième Quatuor à cordes

Son

Premier mouvement, Allegro, du Septième Quatuor à cordes, «Razoumovski», en fa majeur, opus.59, no 1 Interprétation : Quatuor Végh (Sándor Végh, premier violon, Sándor Zöldy, second violon, György Janzer, alto, Paul Szabó, violoncelle). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Beethoven, Huitième Quatuor à cordes

Beethoven, Huitième Quatuor à cordes

Son

Quatrième mouvement, Finale : Presto, du Huitième Quatuor à cordes, «Razoumovski», en mi mineur, opus.59, no 2 Interprétation : Quatuor Végh (Sándor Végh, premier violon, Sándor Zöldy, second violon, György Janzer, alto, Paul Szabó, violoncelle). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Beethoven, Neuvième Quatuor à cordes

Beethoven, Neuvième Quatuor à cordes

Son

Deuxième mouvement, Andante con moto quasi allegretto, du Neuvième Quatuor à cordes, «Razoumovski», en ut majeur, opus.59, no 3Interprétation : Quatuor Végh (Sándor Végh, premier violon, Sándor Zöldy, second violon, György Janzer, alto, Paul Szabó,... 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

20 no [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  BEETHOVEN LUDWIG VAN (1770-1827)  » est également traité dans :

BEETHOVEN LUDWIG VAN

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN, 
  • Jean MASSIN
  •  • 4 201 mots
  •  • 2 médias

Si nous ignorions tout de la vie de Beethoven, mais si son œuvre entière nous était parvenue, nous la comprendrions, nous l'aimerions peut-être moins profondément, mais cette œuvre continuerait de nous apparaître comme celle d'un des plus grands musiciens.Inversement, si un cataclysme avait anéanti la totalité de l'œuvre musicale de Beethoven, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-van-beethoven/

FIDELIO (L. van Beethoven)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 822 mots
  •  • 1 média

Unique opéra de Ludwig van Beethoven, Fidelio connut une genèse difficile, qui explique peut-être qu'en dépit de ses traits de génie, certains, mettant en doute le sens dramatique du compositeur, le jugent imparfaitement réussi. Le livret est une traduction et une adaptation par Joseph von Sonnle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fidelio/#i_5003

MORT DE BEETHOVEN

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 225 mots

Le 26 mars 1827, Ludwig van Beethoven meurt à Vienne. Considéré par certains comme le premier des romantiques, par d'autres – de culture germanique – comme un musicien intemporel, une sorte de préromantique dont l'impact s'étend bien au-delà de son temps, Beethoven occupe dans l'histoire de la Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-beethoven/#i_5003

ARRANGEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arrangement et le respect de l'œuvre originale »  : […] On vient d'examiner les arrangements dans lesquels le but principal recherché était de reconstituer, de rendre vie à des œuvres qui, si tout arrangement était interdit, seraient condamnées à disparaître. Par comparaison avec les arts plastiques, nous pouvons dire que les cas que nous avons évoqués sont ceux de la restauration des œuvres dont l'exis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arrangement-musique/#i_5003

ARRAU CLAUDIO (1903-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 924 mots
  •  • 1 média

Un des derniers représentants de la tradition lisztienne, le pianiste américain d'origine chilienne Claudio Arrau naît à Chillán, au Chili, le 6 février 1903 ; sa mère lui donne les bases de sa formation musicale avant de le confier à un professeur du nom de Paoli. Dès l'âge de cinq ans, il commence une carrière d'enfant prodige avec un récital à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudio-arrau/#i_5003

BACKHAUS WILHELM (1884-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 935 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Objectivité plutôt qu'austérité »  : […] Wilhelm Backhaus est apparu très vite comme le plus pur représentant de la grande tradition germanique. D'abord par le répertoire, qui se resserre, au fil du temps, autour de Bach, Mozart, Haydn, Beethoven – dont il donnera, au disque comme au concert, l'intégrale des sonates et des concertos pour piano –, Schubert, Schumann et Brahms, dont il fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-backhaus/#i_5003

BARENBOIM DANIEL (1942- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc MACIA
  •  • 1 777 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'enfant prodige »  : […] Né le 15 novembre 1942 à Buenos Aires (Argentine) de parents juifs d'origine russe, Daniel Barenboim se révèle un musicien très précoce, jouant parfaitement du piano à cinq ans et donnant son premier concert public à l'âge de sept ans. Stimulé par sa mère, elle-même excellente pianiste, il est essentiellement formé par son père. Il le dit lui-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-barenboim/#i_5003

BASSON

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 002 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Œuvres majeures »  : […] Vivaldi laisse trente-neuf concertos pour basson ( fagotto ) et dix-sept concertos pour plusieurs instruments, parmi lesquels le basson. Georg Philipp Telemann (1681-1767), Carl Stamitz (1745-1801) composent pour cet instrument concertos et symphonies concertantes. Wolfgang Amadeus Mozart écrit notamment trois concertos pour basson – deux sont perd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basson/#i_5003

BRENDEL ALFRED (1931- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 741 mots

Dans le chapitre « L'essor discographique »  : […] En 1951, Brendel enregistre, pour un petit label aujourd'hui disparu, S.P.A. (Society of Participating Artists), son premier disque, consacré au Weihnachtsbaum (« L'Arbre de Noël ») de Franz Liszt. C'est le début de l'incroyable aventure discographique de l'un des pianistes les plus enregistrés de l'histoire. Pour S.P.A., il gravera ensuite des di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-brendel/#i_5003

BRENTANO BETTINA (1785-1859)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 803 mots

« Mon âme est une danseuse passionnée ; elle va dansant sur une musique intérieure qu'elle est seule à percevoir », disait d'elle-même cette attirante et inquiétante Bettina, qui pour ses raisonnables détracteurs n'est qu'une extravagante mythomane et, pour ceux qui restent sensibles à ses dons d'enchanteresse, demeure une des plus poétiques intell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bettina-brentano/#i_5003

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 024 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Situation musicale des origines au XIXe siècle »  : […] Si la mosaïque ethnique a façonné les divers aspects de la conscience artistique du pays, les deux groupes prédominants, francophone et anglophone, en ont posé les assises. Dès le XVII e  siècle, une vie musicale intense s'organise en Nouvelle-France grâce à son premier évêque, M gr  François-Xavier de Montmorency-Laval de Montigny, qui suscite la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_5003

CAVATINE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 360 mots

Terme musical, tiré de l'italien cavatina , diminutif de cavata qui désignait au xviii e siècle un petit arioso placé à la fin d'un récitatif (ainsi chez J.-S. Bach, par exemple dans ses Cantates n os 76, 80 et 117). Dans les opéras et les oratorios du xviii e et du xix e siècle, surtout en Italie, la cavatine est un court passage confié à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavatine/#i_5003

CHORALE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Universalis
  •  • 3 108 mots

Dans le chapitre « xixe et xxe siècles »  : […] Un tel chœur dut pourtant attendre le siècle suivant pour se constituer un répertoire propre en dehors du théâtre ou de l'oratorio. La Révolution française donna l'exemple en multipliant les fêtes civiques, souvent en plein air, dont les chœurs étaient l'un des éléments les plus importants. Puis se fondèrent, en Allemagne surtout, des sociétés chor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-chorale/#i_5003

CLASSICISME, musique

  • Écrit par 
  • Sophie COMET
  •  • 1 151 mots

Le terme « classicisme » est un véritable creuset sémantique : d'un point de vue esthétique, il représente une perfection achevée élevée au rang de modèle ; d'un point de vue littéraire et plastique, il correspond à l'Antiquité gréco-latine en tant que fondement de la civilisation et de l'éducation, bien avant de s'attacher aux productions du règne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme-musique/#i_5003

CLASSIQUE MUSIQUE DITE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 920 mots
  •  • 4 médias

L'expression « musique classique » recouvre, selon les cas, des réalités fort diverses. La musique « classique » peut s'opposer à la musique dite populaire, légère ou de variété, et comprend alors toute la musique savante (ou sérieuse) européenne, des prédécesseurs de Pérotin aux successeurs de Pierre Boulez. On peut distinguer dans ce contexte de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-dite-classique/#i_5003

CONCERTO

  • Écrit par 
  • Ida GOTKOVSKY
  •  • 1 179 mots

Dans le chapitre « Le concerto romantique »  : […] Vers la fin du xviii e  siècle, alors que la symphonie prend naissance en Allemagne, le concerto grosso tombe en désuétude et le concerto de soliste commence une nouvelle carrière. Avec Mozart, le dialogue entre le soliste et l'orchestre prend un tour lyrique et presque dramatique ; l'instrument solo devient un personnage. Beethoven, lui, poussera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto/#i_5003

CONTREBASSE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 041 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Œuvres majeures »  : […] Les premières pièces concertantes pour contrebasse apparaissent dans la seconde moitié du xviii e  siècle. C'est le Concerto pour contrebasse en ré majeur de Joseph Haydn (perdu) qui semble avoir été le premier de l'histoire de la musique (1763), précédant de peu le Double Concerto pour alto et contrebasse de Carl Ditters von Dittersdorf (1767). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrebasse-en-bref/#i_5003

CONTREPOINT

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 645 mots

Dans le chapitre « Déclin du contrepoint »  : […] Après des œuvres aussi définitives, on peut dire que, dans la perspective de la musique tonale, le genre est épuisé. Il n'y a plus rien de nouveau à en tirer du point de vue technique. Ce qui ne veut pas dire qu'un Mozart et surtout un Beethoven ne pourront pas y recourir pour donner des accents nouveaux à un moyen d'expression si riche en ressour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrepoint/#i_5003

DIABELLI ANTON (1781-1858)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

Le nom de l'éditeur de musique et compositeur autrichien Anton Diabelli est attaché à l'une de ses valses, qui est à l'origine du chef-d'œuvre de l'art de la variation que constituent les Trente-Trois Variations sur un thème de valse de Diabelli , pour piano, opus 120, de Ludwig van Beethoven (1819-1823). Né le 6 septembre 1781, à Mattsee, près de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-diabelli/#i_5003

FUGUE

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  • , Universalis
  •  • 3 488 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De Bach à nos jours »  : […] Après Bach et Haendel ( Lessons pour clavecin), la fugue, qui a trouvé son équilibre classique, rencontre en Joseph Haydn et Wolfgang Amadeus Mozart des artisans attentifs. Trois quatuors de Haydn et le Requiem de Mozart sont là pour prouver que ce genre réputé intellectuel est capable de renfermer beaucoup de tendresse et de lyrisme. Avec Ludwi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fugue/#i_5003

FURTWÄNGLER WILHELM (1886-1954)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 264 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une approche structurelle »  : […] Le nom de Furtwängler reste indissociable du grand répertoire romantique allemand, de Beethoven à Wagner et Richard Strauss. Mais il est aussi un étonnant mozartien, surtout à l'opéra, où son sens dramatique donne à Don Giovanni ou à La Flûte enchantée une profondeur auparavant insoupçonnée. Cette prédilection romantique ne le rend pas insensible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-furtwangler/#i_5003

HABENECK FRANÇOIS ANTOINE (1781-1849)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 172 mots

Violoniste et chef d'orchestre français né à Mézières, Habeneck a comme père un musicien de Mannheim qui s'est mis au service de l'armée française. Premier prix du Conservatoire de Paris en 1804, membre des orchestres de l'Opéra-Comique et de l'Opéra, il dirige de 1806 à 1815 les Concerts français patronnés par le Conservatoire (il se hasarde à y p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-antoine-habeneck/#i_5003

HOFFMANN ERNST THEODOR AMADEUS (1776-1822)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET, 
  • Marc VIGNAL
  •  • 1 944 mots

Dans le chapitre « Le musicien »  : […] L'activité musicale de Hoffmann, compositeur et critique musical qui s'était adjugé le prénom d'Amadeus en hommage à Mozart, mérite mieux qu'une mention courante en marge de sa création littéraire. Exceptionnellement doué pour les arts, il accepte, en 1808, après des études de droit, une situation de chef d'orchestre au Théâtre national de Bamberg, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-theodor-amadeus-hoffmann/#i_5003

KEMPFF WILHELM (1895-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 647 mots

Dans le chapitre « Rigueur et recréation »  : […] Kempff s'était imposé comme l'un des plus grands interprètes beethovéniens de son temps. Il rappelait volontiers la filiation qui le reliait à Beethoven : « J'ai été élève de Barth qui avait eu comme maître Hans von Bülow dont on sait qu'il bénéficia de l'enseignement de Liszt, lui-même de Carl Czerny qui eut le privilège de travailler sous la dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-kempff/#i_5003

LIED

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 3 230 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Des troubadours à Schubert »  : […] C'est un fait d'histoire que la poésie ne se récitait pas, mais se chantait, aussi bien dans l'Antiquité qu'au Moyen Âge. Les premiers troubadours n'ont jamais fait autre chose que de donner à la musique populaire ses lettres de noblesse en créant, dans son sillage, des chansons de plus en plus raffinées à l'usage des châtelaines et châtelains, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lied/#i_5003

LYRISME MUSICAL

  • Écrit par 
  • Étienne SOURIAU
  •  • 2 856 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Arguments historiques »  : […] En fait, on voit dans l'histoire de la musique combien la théorie et la pratique de l'expression des sentiments intimes par l'enthousiasme créateur tiennent peu de place. Les primitifs semblent toujours avoir conçu des données musicales organisées (airs, réalisations instrumentales ou vocales déterminées et dénommées) comme des objets sui generis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyrisme-musical/#i_5003

MARKEVITCH IGOR (1912-1983)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 167 mots
  •  • 1 média

Les compositeurs qui mènent aussi une carrière de chef d'orchestre — ou inversement — voient toujours une partie de leurs activités souffrir de la notoriété acquise dans l'autre domaine. La vie d'Igor Markevitch pourrait se résumer en trois parties, selon la forme A-B-A du menuet (ou du scherzo) de la sonate classique : la première consacrée à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor-markevitch/#i_5003

MÉLODIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 131 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tonalité et l'hégémonie du mode d'ut »  : […] Dans l'affaire, la mélodie trouve bien, en principe, le champ libre, mais dans les limites étroites du mode d' ut . Et c'est pourquoi la mélodie classique se montre sous un jour absolument différent. Astreinte à prendre appui sur la tonique et la dominante, autorisée à de brèves digressions dans les tons voisins, sans cesse tentée par l'énoncé pur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melodie/#i_5003

MÉLODRAME, musique

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 473 mots

Dans la tragédie grecque, le mélodrame (de mélos , chant, et drama , acte) désigne le dialogue chanté entre le coryphée et un personnage. Le mot reparaît à la fin du xviii e  siècle pour désigner un genre musical nouveau, non plus un dialogue chanté mais « un genre de drame dans lequel les paroles et la musique, au lieu de marcher ensemble, se font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melodrame-musique/#i_5003

MOSCHELES IGNAZ (1794-1870)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 441 mots

Né à Prague d'une famille juive, le petit Moscheles est l'élève au conservatoire de cette ville, du fameux Dionys Weber, connu pour son hostilité envers Beethoven : c'est à l'insu du professeur que l'adolescent se procure diverses partitions du maître de Bonn, dont celle de la Sonate pathétique . De 1808 à 1820, Moscheles réside surtout à Vienne, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-moscheles/#i_5003

OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini

  • Écrit par 
  • Jean-Vincent RICHARD
  •  • 9 136 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « La naissance de l'opéra allemand »  : […] Ludwig van Beethoven (1770-1827) ne saurait être considéré comme l'une des figures essentielles de cette épopée lyrique. Cependant, malgré bien des défauts, son Fidelio (1805) établit, à double titre, un passage symbolique entre les deux siècles : par son livret, profondément idéaliste et à cet égard véritablement romantique, qui exalte la libe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-peri-a-puccini/#i_5003

OUVERTURE, musique

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 782 mots

Sous son acception la plus générale, l'ouverture désigne le morceau d'orchestre joué à rideau fermé avant une représentation d'opéra, voire avant tout spectacle (ouverture écrite par Beethoven pour son ballet Prométhée ). Le premier exemple connu en est sans doute la petite fanfare intitulée toccata précédant l' Orfeo de Monteverdi (1607) : penda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouverture-musique/#i_5003

PAËR FERDINANDO (1771-1839)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

L' Italien Ferdinando Paër fut, avec Domenico Cimarosa et Niccolò Antonio Zingarelli, l'un des principaux compositeurs d'opéras-comiques de son temps. Né le 1 er  juin 1771, à Parme, Ferdinando Paër fait créer en 1791, dans sa ville natale, son premier ouvrage, Orphée et Eurydice , qui est en fait un drame en français et en prose avec musique ( ope […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinando-paer/#i_5003

PANHARMONICON

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots

Instrument inventé par Johann Nepomuk Maelzel (1772-1838), l'inventeur du métronome. C'est une sorte d'orchestre composé de quarante-deux automates. C'est à l'instigation de Maelzel et avec sa collaboration, que Beethoven écrivit La Bataille de Vittoria , dont la première version fut composée pour cet instrument insolite, avant d'être orchestrée. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panharmonicon/#i_5003

PATHÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 421 mots

Est pathétique ce qui, par le spectacle ou l'expression du malheur ou de la souffrance, excite les passions et les émotions vives telles que tristesse, indignation, horreur, pitié, terreur. C'est dans ce sens que Beethoven intitule Sonate pathétique une œuvre où il tente à bon escient d'ingérer les valeurs dramatiques dans le langage instrumental […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pathetique/#i_5003

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 365 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La littérature pour piano »  : […] La plupart des compositeurs se sont tournés vers le piano, cet instrument privilégié, en faisant appel à ses ressources les plus variées, de la musique de chambre au concerto, du récital à l'accompagnement, sans oublier la musique à deux pianos ou pour piano à quatre mains. Sa richesse polyphonique lui permet de recréer un univers harmonique auque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_5003

PROMÉTHÉE, mythe moderne

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 1 268 mots

Il est plus significatif qu'étonnant de constater la mise en sommeil à peu près totale du mythe de Prométhée dans les arts et les lettres de l'âge médiéval. Les premières allusions au vieux titan grec apparaissent aux xvi e et xvii e siècles (Calderón écrit en 1669 La Estatua de Prometeo ) et vont se multipliant au xviii e . La figure de Prométhé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/promethee-mythe-moderne/#i_5003

QUATUOR À CORDES

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE
  •  • 3 064 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le quatuor classique »  : […] Attribuer à Joseph Haydn, comme le font les manuels élémentaires d'histoire de la musique, la « création » du quatuor à cordes , c'est simplifier les choses à l'excès. Si, pour ce qui est de la sonate, on est d'accord sur l'époque et le lieu d'origine et sur les premiers pionniers (Tarquinio Merula, Salomone Rossi, Biagio Marini, Giovanni Battista […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatuor-a-cordes/#i_5003

SCHUPPANZIGH IGNAZ (1776-1830)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 324 mots

Violoniste et altiste autrichien né à Vienne, Schuppanzigh se consacre entièrement à la musique à partir de 1792 et donne peut-être, en 1794, des leçons d'alto puis de violon au jeune Beethoven (de six ans son aîné). Il compte bientôt parmi les virtuoses les plus recherchés à Vienne et dirige, en 1798 et en 1799, les fameux concerts de l'Augarten. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-schuppanzigh/#i_5003

SONATE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 3 548 mots

Dans le chapitre « Constitution d'une forme musicale »  : […] La naissance de la forme dite sonate se fit, au cours du xviii e  siècle, progressivement, et en profitant de l'apport de nombreux musiciens, parmi lesquels on peut citer Pergolèse, Haendel et Jean-Sébastien Bach, les fils de Bach, Pietro Antonio Locatelli, Franz Xaver Richter, les musiciens de l'école de Mannheim, Johann Stamitz, Luigi Boccherini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate/#i_5003

LE STYLE CLASSIQUE (C. Rosen)

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 1 584 mots

Le style classique, tel que l'envisage Charles Rosen, dans Le Style classique. Haydn, Mozart, Beethoven (Gallimard, 1978, initialement paru aux États-Unis en 1971, sous le titre The Classical Style ), « c'est d'abord un tournant dans l'évolution » de la musique ? cinquante ans de musique occidentale qui précipitent, par le fait de trois compositeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-style-classique/#i_5003

SYMPHONIE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD
  •  • 3 095 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apothéose de la symphonie »  : […] À quelques rares exceptions près, la musique instrumentale avait toujours été considérée jusque vers la fin du xviii e  siècle comme d'essence inférieure à la musique vocale, tant il était admis que la musique, pour être réellement expressive, ne pouvait se passer d'un support littéraire. Les pièces instrumentales en question n'étaient le plus souv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie/#i_5003

Symphonie n° 7, BEETHOVEN (Ludwig van)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 549 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Héritier du classicisme, qu'il transcende en annonçant le romantisme - il est sans doute le premier compositeur à exprimer en termes «modernes» la mission de l'artiste -, Beethoven demeure cependant inclassable tant son génie s'est exprimé dans tous les genres et dans toutes les formes, tant ses innovations concernent toutes les composantes de la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-n-7-beethoven-ludwig-van/#i_5003

TEMPO

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Évolution du tempo dans la musique européenne »  : […] Dans la musique proportionnelle, il n'y avait pas d'indication de tempo, mais une tradition fixant la valeur des différentes espèces de notes ( integer valor ). Du xiii e  au xvi e  siècle, cette valeur a considérablement varié, ce qui complique fort la détermination du juste tempo dans les transcriptions d'œuvres écrites en notation proportionnell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tempo/#i_5003

THÈME, musique

  • Écrit par 
  •  • 1 037 mots

Un thème est un motif mélodique ou rythmique ou mélodico-rythmique, parfois harmonique, suffisamment typé pour être facilement reconnaissable, et suffisamment riche pour être développé, varié, transposé ou transformé. Ce terme fut précédé de bien d'autres vocables au cours de l'histoire : cantus ( firmus ), ténor ou teneur, phrase, idée musicale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theme-musique/#i_5003

TONAL SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 5 259 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Évolution et désagrégation »  : […] La description qui précède s'applique à un système tonal considéré pour ainsi dire comme un archétype. À aucun moment de l'histoire on ne pourrait le saisir ainsi dans son idéalité pure, parce qu'il s'est constitué petit à petit, vers le xvi e  siècle, à une époque où n'existait que des tempéraments inégaux ; il a connu une longue évolution et il n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-tonal/#i_5003

TRIO

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 682 mots

Au sens le plus général en musique, pièce écrite à trois parties harmoniques réelles, vocales ou instrumentales. À partir de la seconde moitié du xviii e  siècle, pièce écrite pour trois instruments, même si l'un d'eux (piano) comprend plusieurs parties harmoniques. Au Moyen Âge et à la Renaissance, beaucoup de messes polyphoniques (dont une des tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trio/#i_5003

TROMBONE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 844 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] Le trombone est à l'honneur dans la polyphonie médiévale, qui lui confie un rôle de soutien dans les messes et les motets. Beaucoup de compositeurs de l'époque baroque – Claudio Monteverdi, Jean-Baptiste Lully, Georg Friedrich Haendel, Jean-Sébastien Bach – utilisent le trombone. Puis l'instrument tombe en désuétude à l'époque classique : Joseph Ha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trombone/#i_5003

VIGANO SALVATORE (1769-1821)

  • Écrit par 
  • Jane PATRIE
  •  • 205 mots

Né à Naples, neveu de Boccherini, le danseur et chorégraphe Salvatore Vigano parcourt l'Europe après avoir débuté à Rome. Il monte à Vienne et présente, notamment, Les Créatures de Prométhée ( Die Geschöpfe des Prometheus ) le 26 mars 1801, sur une musique de Beethoven ; celui-ci semble n'avoir été qu'à demi satisfait de leur collaboration : « J'ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-vigano/#i_5003

VIOLON, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 267 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Œuvres majeures »  : […] Le recueil de 12 sonates opus 5 pour violon et basse continue d'Arcangelo Corelli publié en 1700 va influencer considérablement l'évolution de l'écriture pour le violon. Corelli fixe par ailleurs la forme du concerto grosso, dont va naître le concerto de soliste. Peu après, Vivaldi développe une virtuosité extrême dans ses concertos pour violons et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violon-en-bref/#i_5003

WEINGARTNER FELIX (1863-1942)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 816 mots

Ce chef d'orchestre et compositeur d'origine autrichienne a joué un rôle déterminant dans l'évolution de la direction d'orchestre en opérant un retour au texte et à la rigueur après les excès des chefs post-romantiques. Né à Zara, en Dalmatie (aujourd'hui Zadar, en Croatie), le 2 juin 1863, de mère allemande et de père autrichien, Felix Weingartner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-weingartner/#i_5003

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « BEETHOVEN LUDWIG VAN - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/beethoven-reperes-chronologiques/