NEUMANN BALTHASAR (1687-1753)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Saint-Paulin, Trèves

Saint-Paulin, Trèves
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Église des Vierzehnheiligen, Allemagne

Église des Vierzehnheiligen, Allemagne
Crédits : Bridgeman Images

photographie


En 1723 arrive à Paris un jeune architecte allemand, inconnu. Il vient soumettre à Robert de Cotte et Germain Boffrand, artistes dont la gloire rayonne sur toute l'Europe, les plans qu'il a contribué à établir pour la construction d'un nouveau palais destiné au prince-évêque de Würzburg. Reçu avec condescendance par l'un, amabilité par l'autre, il repart au bout de quelques mois. Ce sera le seul séjour en France de Neumann. L'épisode est important, car la résidence de Würzburg a occupé Neumann pendant une trentaine d'années. Les travaux de fortifications et d'urbanisme en général constituent une grande part de l'activité de Neumann. Son plus beau titre de gloire aujourd'hui, ce sont pourtant les châteaux et les églises qu'il a édifiés. Il prend place aisément parmi les plus grands architectes que l'Allemagne, et même l'Europe, aient produits.

Travaux militaires et édifices civils

Balthasar Neumann est né à Eger (aujourd'hui Cheb) en Bohême, d'une famille d'artisans modestes. Ses études de géométrie et d'architecture le conduisent à devenir ingénieur militaire et, en 1717, il prend part au siège de Belgrade, que dirige le prince Eugène (c'est en officier que Giambattista Tiepolo le représentera en 1751).

La grande carrière s'ouvre pour lui le jour où Johann Philip von Schönborn, après son accession au trône de prince-évêque de Würzburg, en 1719, l'appelle à seconder Maximilian von Welsch qu'il a chargé de construire une nouvelle résidence. La famille des Schönborn est alors l'une des plus puissantes de l'Empire. La confiance et la familiarité que Neumann sait mériter de la part de ces grands seigneurs, pleins de goût pour les arts, lui valent bien vite des commandes dans toute l'Allemagne. En 1729, il est chargé de la direction et de l'inspection de l'ensemble des activités d'architecture militaire, civile et religieuse dans les deux évêchés de Bamberg et Würzburg.

En 1730, Neumann est [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de lettres, conservateur des objets d'art des églises de la Ville de Paris

Classification


Autres références

«  NEUMANN BALTHASAR (1687-1753)  » est également traité dans :

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Allemagne »  : […] En Allemagne, les évêques de Würzburg demandent à l'ingénieur Balthazar Neumann (1687-1753) la Résidence, vaste et magnifique palais où les influences de Versailles rejoignent celles du style autrichien : les projets ont successivement reçu les conseils de Robert de Cotte et de Boffrand (1723) et ceux de Hildebrandt (1736). Enfin, pour peindre le plafond de l'escalier et décorer la salle impérial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_4862

WELSCH MAXIMILIAN VON (1671-1745)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 660 mots

Architecte allemand. Originaire de Kronach en Franconie, Maximilian von Welsch reçoit à Bamberg une formation d'ingénieur militaire qui le mène au grade de général. En 1704, il entre au service du prince-archevêque de Mayence, l'archichancelier d'Empire Lothar Franz von Schönborn (1655-1729), et il s'établit définitivement dans cette ville. Comme Balthazar Neumann, qui fut également au service de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilian-von-welsch/#i_4862

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges BRUNEL, « NEUMANN BALTHASAR - (1687-1753) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/balthasar-neumann/