ART SOUS L'OCCUPATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Spoliation des œuvres d'art

Spoliation des œuvres d'art
Crédits : Hulton Getty

photographie

Max Jacob

Max Jacob
Crédits : Sasha/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie


La résistance

Le message de ces artistes était certes crypté, obligeant les historiens à reconsidérer la notion courante de « résistance » à l'occupant. Même s'il est impossible d'évaluer avec précision le pourcentage de résistants par catégories socioprofessionnelles, les artistes ne semblent pas s'être distingués par une attitude particulière. En outre, un créateur pouvait procéder à des actions de résistance active et continuer à peindre des choses anodines, tandis que certains pouvaient mener un combat symbolique sans entrer physiquement dans la Résistance. Du refus de s'exprimer (très rare) aux subversions de la norme du moment, toutes les positions étaient permises, tandis que la majorité continua de travailler, tout comme les Français continuaient à vivre, selon ces stratégies d'« accommodement » bien décrites par Philippe Burrin (La France à l'heure allemande. 1940-1944, Seuil, 1995).

Si l'on écarte le « marais », les exilés de l'intérieur ou de l'extérieur refusaient de collaborer à la vie artistique officielle et de voir sombrer la démocratie. André Masson, fort de l'expérience de la Grande Guerre, de la guerre d'Espagne et d'une conscience politique affûtée par le surréalisme, a bien exprimé le sentiment de dégoût qui présidait à l'exil, pour lui, aux États-Unis.

Lorsqu'ils demeuraient en France (souvent faute de pouvoir partir), les artistes modernes continuaient à travailler, malgré des conditions difficiles : restriction matérielle et privation de liberté. Les plus radicaux se voyaient alors cantonnés dans les lieux clandestins de l'avant-garde : à la galerie Jeanne-Bucher, où l'on voyait des Laurens, Léger, Max Ernst, Marcoussis, Reichel, Klee, Miró, De Staël, Domela ou Kandinsky, ce dernier censuré en 1942, ce qui n'empêchait pas la galeriste de continuer à l'exposer mais clandestinement ; à la galerie L'Esquisse, dont les propriétaires étaient résistants et exposaient Domela, Magnelli, De Staël, Kandinsky ; à la galerie de Berri, où l'on voyait des Vantongerloo et l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, enseignante à l'université de Picardie et à l'Institut politique de Paris

Classification


Autres références

«  ART SOUS L'OCCUPATION  » est également traité dans :

LE CORBEAU, film de Henri-Georges Clouzot

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 160 mots

Produit durant la période de l'Occupation, sous contrôle allemand, par la firme Continental, second film d'un jeune réalisateur que vient de révéler le divertissement policier L'assassin habite au 21 (1942), Le Corbeau est un pamphlet, dans lequel une campagne de lettres anonymes fait « tomber les masques ». Henri-Georges Clouzot (1907-1977) venait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-corbeau/#i_97951

FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 154 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La vague des réalismes »  : […] Deux lignes de crête s'imposent au-dessus de ce tout-venant. La première est née du mariage réputé impur du cinéma et du théâtre, qu'ont réussi parallèlement Sacha Guitry (1885-1957) et Marcel Pagnol (1895-1974). Le premier a construit ses films ( Le Roman d'un tricheur en 1936, Les Perles de la couronne en 1937) sur une parole brillante (sa voix) qui st […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/#i_97951

SPOLIATION DES ŒUVRES D'ART, France (1940-1944)

  • Écrit par 
  • Didier SCHULMANN
  •  • 4 764 mots

Dans le chapitre « L'état de la question au cours des années 1990 »  : […] Lorsque, à la fin de l'année 1995, Hector Feliciano publie les résultats de son enquête, que sait-on exactement du « phénomène » de la spoliation des œuvres d'art ? Dans le détail de son déroulement, de son étendue, de ses conséquences et de la façon dont la question a été traitée – et considérée comme étant globalement résolue – à la fin de la guerre, on ne sait plus grand-chose. Le seul ouvrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spoliation-des-oeuvres-d-art-france/#i_97951

PATRIMOINE CULTUREL ET CONFLITS ARMÉS

  • Écrit par 
  • Julien ANFRUNS
  •  • 3 404 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Seconde Guerre mondiale et les exactions à grande échelle contre les biens culturels »  : […] Les crimes commis durant la Seconde Guerre mondiale n’ont en rien épargné les biens culturels. Les exemples à citer seraient trop nombreux ; on retiendra autant les exactions dues à la mise en place, sous le régime nazi, d’un système organisé de spoliation que les destructions issues des affrontements et des bombardements de la guerre. Sur le premier point, on relèvera, entre autres, qu’ au print […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-culturel-et-conflits-armes/#i_97951

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurence BERTRAND DORLÉAC, « ART SOUS L'OCCUPATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-sous-l-occupation/