GATTI ARMAND (1924-2017)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un théâtre des possibles

Après la guerre, il devient journaliste pour Paris-Match et Le Parisien libéré, reçoit le prix Albert-Londres en 1954 pour un reportage – « Envoyé spécial dans la cage aux fauves » –, coécrit une biographie de Churchill et voyage en Sibérie, en Algérie, au Guatemala et en Chine avec Michel Leiris, Chris Marker et Paul Ricoeur. Mais, très vite, les mots du journalisme se révèlent inappropriés : ils ne cessent de rétrécir le réel, de le recomposer petitement. Jean Vilar (son premier père de théâtre, affirme Gatti) découvre une de ses pièces, Le Crapaud buffle. Elle est créée en 1959, au théâtre Récamier. La critique éreinte le spectacle, le jugeant hermétique et confus. Sur les conseils de Vilar, Gatti persévère, sans se soucier d'adapter son écriture aux normes dramatiques. Pour lui, le temps, l'espace, la psychologie, tels qu'ils sont représentés, ne rendent pas justice à la multiplicité du monde. Ils l'enferment au contraire dans des raisonnements purement logiques et participent de la vision carcérale que chacun a de son existence et de son devenir. Alors, plutôt que de reconstituer la mort des deux anarchistes Sacco et Vanzetti, Gatti convoque le public et demande « si Sacco et Vanzetti mourront une fois de plus ce soir » (Chant public devant deux chaises électriques, 1966). Plutôt que de tenter de retracer la vie de son père, il donne rendez-vous à tous les âges qui ont composé l'existence de l'anarchiste Auguste (La Vie imaginaire de l'éboueur Auguste G, 1963). Bernard Dort, dans Théâtre réel, cerne l'enjeu de ce travail : il s'agit d'un « théâtre des possibles », un théâtre ouvert à l'apparent insensé de la vie et qui ne tente pas de l'ordonner en deçà de ce qu'elle est. Gatti devient metteur en scène : une scène qui, comme chez le metteur en scène communiste Erwin Piscator (son deuxième père de théâtre), ne se résigne pas à reconduire le monde dans ses limites mais, au contraire, cherche à l'élargir à tous les temps et à tous les espaces.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en arts du spectacle à l'université de Strasbourg-II-Marc-Bloch

Classification


Autres références

«  GATTI ARMAND (1924-2017)  » est également traité dans :

DARDENNE JEAN-PIERRE (1951- ) et LUC (1954- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 073 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Écouter, résister »  : […] À quelques kilomètres de Seraing, ville industrielle de la province de Liège où ils tourneront tous leurs longs-métrages, les Dardenne grandissent dans le village d'Engis. Jean-Pierre y vient au monde le 21 avril 1951. Luc naît le 10 mars 1954 dans la commune voisine des Awirs. Il évoque le décor de leur enfance, décisif pour leurs préoccupations futures : « Engis a longtemps été le village le plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dardenne-jean-pierre-et-luc/#i_41847

LA PROMESSE (J.-P. et L. Dardenne)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 327 mots

La Promesse est arrivée sur les écrans comme surgie de nulle part. Ses auteurs, Jean-Pierre et Luc Dardenne semblaient ne se référer à aucune école particulière, ne se réclamer d'aucun maître et atteindre du premier coup une totale maîtrise de leurs moyens et de leur propos. Venue de nulle part ? En réalité, La Promesse vient de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-promesse/#i_41847

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 453 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une autre contestation »  : […] Vers 1960, alors que Beckett et Ionesco commençaient à être joués sur toutes les scènes du monde et faisaient l'objet d'innombrables commentaires, peu ou prou universitaires (américains, notamment), le « nouveau théâtre » des années 1950 était bel et bien mort. Il avait sans doute rempli sa tâche : celle d'un « déconditionnement » de la dramaturgie bourgeoise héritée du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_41847

Voir aussi

Pour citer l’article

Olivier NEVEUX, « GATTI ARMAND - (1924-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-gatti/