ARACHNIDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Exuviation

L’épiderme de la plupart des arachnides est recouvert d’une cuticule plus ou moins épaisse (base de chitine solidifiée en couches superposées par des sels minéraux et des protéines). Cet exosquelette est relativement imperméable en dehors des zones d’échanges respiratoires. La présence de ce revêtement implique un accroissement de la taille du corps par étapes régulières. C’est le phénomène de mue ou exuviation, c’est-à-dire dire le rejet de l’ancienne carapace ou exuvie et la reconstitution d’un nouveau tégument. Juste après cette mue, l’animal est assez vulnérable, le temps que le durcissement de sa nouvelle cuticule s’effectue. Les jeunes arachnides augmenteront donc progressivement de taille et atteindront le stade adulte après des mues successives, dont le nombre dépend de l’espèce et du sexe.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Médias de l’article

Argyronète

Argyronète
Crédits : D. Kucharski; K. Kucharska/ Shutterstock

photographie

Arachnides : classification

Arachnides : classification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Arachnides

Arachnides
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Opilion

Opilion
Crédits : A. Hakola/ Shutterstock

photographie

Afficher les 10 médias de l'article





Écrit par :

  • : docteur en sciences biologiques, maître de conférences au Muséum national d'histoire naturelle, Paris, enseignant-chercheur

Classification


Autres références

«  ARACHNIDES  » est également traité dans :

ACARIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CONNAT, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 633 mots
  •  • 4 médias

Le terme acarien fait souvent penser aux êtres minuscules qui vivent dans la poussière des habitations et sont responsables de nombreuses allergies. En fait, ce groupe zoologique comprend un très grand nombre d'espèces dont les tailles varient de quelques dixièmes de millimètres (pour le sous-groupe des acariformes) à plus de 1 centimètre pour les tiques (encore appelées ixodes) gorgées de sang ( […] Lire la suite

ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 5 363 mots
  •  • 7 médias

Les araignées (qui constituent l'ordre des Aranéides) sont des animaux à huit pattes capables de sécréter des fils de soie qui peuvent servir, pour certaines espèces, à tisser des toiles. Elles appartiennent au groupe des arachnides comme les scorpions, les acariens, les opilions et les pseudo-scorpions. Ce ne sont pas des insectes (qui sont des animaux à six pattes) mais, tout comme eux, les ara […] Lire la suite

CHÉLICÉRATES

  • Écrit par 
  • Roland LEGENDRE, 
  • Max VACHON
  •  • 2 476 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Composition du sous-embranchement »  : […] Tels que nous venons de les définir, les Chélicérates comprennent à la fois des formes actuelles (marines ou terrestres) et des formes fossiles (marines ou saumâtres). Certains d'entre eux sont connus depuis le Cambrien, c'est-à-dire depuis plus d'un demi-milliard d'années. L'ensemble des spécialistes considère généralement que les Chélicérates sont formés de deux classes, celle des Mérostomes et […] Lire la suite

EXCRÉTION

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 257 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les produits terminaux du catabolisme azoté »  : […] Les réactions du catabolisme cellulaire conduisent, d'une part, à la formation d'eau, de gaz carbonique et, d'autre part, à celle de divers composés azotés (fig. 1) . Ceux-ci sont les seuls que l'on doive envisager dans le cadre de l'excrétion au sens strict. La dégradation des acides aminés et des bases pyrimidiques produit de l' ammoniac par des réactions de désamination (fig. 2) . Ces réaction […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Christine ROLLARD, « ARACHNIDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arachnides/