APOLLINAIRE DE LAODICÉE (310 env.-env. 390)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Originaire de Laodicée en Syrie, Apollinaire reçut une formation philosophique et rhétorique qui lui permit de jouer dans l'Église un rôle important comme porte-parole auprès des païens et comme théologien. Lorsqu'il fut élu à l'épiscopat en 361, l'empereur Julien commençait son œuvre de restauration religieuse et allait interdire bientôt aux chrétiens l'enseignement des lettres classiques (loi scolaire de 362). En collaboration avec son père, qui était grammairien, Apollinaire entreprit de fournir aux chrétiens une littérature de remplacement ; pour cela, il transposa les sujets bibliques dans des modèles classiques (épopée biblique en vingt-quatre chants, théâtre, poésie, dialogues socratiques). Il réfuta également, dans deux apologies disparues, les traités de Porphyre (Contre les chrétiens) et de Julien (Contre les galiléens).

Mais Apollinaire, défenseur du dogme de Nicée, est surtout connu comme l'initiateur d'une théorie christologique importante, condamnée comme hérétique au concile de Constantinople (381). Selon cette doctrine, il n'y a pas dans le Christ de principe humain de vie et d'activité, puisque cette fonction est remplie directement par le Verbe ; le Verbe entre donc en contact avec la chair humaine selon le rapport même de l'âme et du corps. Apollinaire conçoit le Verbe et le corps comme les deux parties d'un composé. Ces conceptions, qui ne font qu'expliciter la tendance générale de la théologie du schéma Verbe-chair à faire abstraction de l'âme du Christ, sont déterminées par un souci sotériologique. Admettre dans le Christ l'existence d'une âme humaine serait lui reconnaître la possibilité de pécher, et par là compromettre le salut. Il est nécessaire que le Verbe, et non un homme, soit le sujet des actes de salut. Seule l'union directe du Verbe et de la chair permet de concevoir le Christ comme impassible et invincible dans la tentation. Supposer une humanité complète (âme rationnelle et corps) ouvre la porte à la menace constante d'une division. L'unité du Christ exige que ses éléments constituants n'a [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  APOLLINAIRE DE LAODICÉE (310 env.-env. 390)  » est également traité dans :

ANTIOCHE

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 2 585 mots

Dans le chapitre « Christologie »  : […] D'autre part, la christologie antiochienne présente des traits très accusés. S'opposant expressément à la théologie d' Apollinaire de Laodicée, qui refusait au Christ une âme humaine, elle insiste sur la pleine réalité de l'humanité du Christ et de sa psychologie, vue dans une perspective d'histoire du salut. Mais l'insuffisance de sa métaphysique de la personne l'empêche de faire pleinement droit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antioche/#i_3697

GRÉGOIRE DE NAZIANZE saint (330 env.-env. 390)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 582 mots

Dans le chapitre « Le théologien du paradoxe trinitaire »  : […] La pensée théologique de Grégoire de Nazianze s'exprime, dans ses discours, sous une forme plus hymnique que dialectique ; ici encore, on peut reconnaître l'influence du genre littéraire du « discours sacré », en même temps que le reflet d'un tempérament foncièrement poétique. Si la part du raisonnement y est réduite, du moins les formules bien frappées et lourdes de sens y abondent et elles servi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nazianze/#i_3697

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 815 mots

Dans le chapitre « Le Christ et Dieu »  : […] Le second problème fondamental qui s'est posé aux Pères de l'Église fut celui des rapports entre le Christ et Dieu. Sur ce point, la réflexion théologique, à l'époque patristique, a été entraînée sur une voie qui l'a conduite aux spéculations métaphysiques les plus complexes. Les écrits néo-testamentaires avaient opposé le Christ selon l'esprit au Christ selon la chair, le Christ selon l'esprit re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patristique/#i_3697

Pour citer l’article

Richard GOULET, « APOLLINAIRE DE LAODICÉE (310 env.-env. 390) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollinaire-de-laodicee/