ANGES & ARCHANGES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Venu du latin angelus, transcription de aggelos qui, en grec profane, désigne un messager, le mot « ange », dans la version des Septante, traduit l'hébreu maleak (« messager » [de Dieu]), terme qui s'applique surtout aux anges, mais aussi quelquefois aux prophètes (Is., xiv, 32) et aux prêtres (Mal., ii, 7). L'Ancien Testament appelle les anges « fils de Dieu » (Job, i, 6), « armée de Yahvé » (Jos., v, 14) ou « armée du ciel » (I Rois, xxii, 19), et « saints » (Dan., viii, 13). Trois d'entre eux y ont un nom : Gabriel, Michel et Raphaël. C'est surtout à la période intertestamentaire, dans la littérature dite apocalyptique, dans les textes de Qumrān et dans le Nouveau Testament que les anges ont pris une importance énorme, sous l'influence de facteurs soit internes, soit externes au judaïsme.

Jusqu'à l'apparition du christianisme, l'importance du monde des esprits et des êtres angéliques ne cessa de croître dans la pensée juive. L'explication de ce phénomène est complexe. Il tient d'abord à l'affirmation de plus en plus nette, dans le judaïsme postexilique, de la transcendance divine. Le monde angélique constituait dès lors l'ensemble des axes et des circuits de communication choisis entre Dieu et l'univers, entre Dieu et les hommes. Par ailleurs, durant la même période, le problème du mal et celui de la souffrance des justes, qui lui est connexe, prirent également un relief grandissant. Sous l'action d'influences étrangères croissantes, le monde des esprits se divisa alors en deux : d'une part, les anges mauvais ou déchus, rebellés contre l'autorité divine, démons constituant l'armée du « royaume de Satan » ; d'autre part, les anges bons et fidèles, formant l'armée du « royaume de Dieu ». Le monde présent est censé être entre les mains des premiers, fauteurs de tous les maux qui s'abattent sur l'homme et sur les autres créatures. Sa fin viendra ; le royaume de Satan sera défait et le royaume de Dieu s'instaurera dans la vie humaine et dans tout l'univers. Tel est, d'ailleurs, le thè [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ANGES & ARCHANGES  » est également traité dans :

AMOUR

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 10 164 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'amour sacré »  : […] L'Amour, n'ayant comme personnage qu'un caractère faiblement marqué, a été très tôt sujet à des dédoublements. Sur ce terrain, les artistes de la Renaissance et de l'époque classique n'avaient qu'à suivre les modèles et les traditions de l'Antiquité. En 1518-1519, Titien peignit pour Alphonse d'Este un tableau, La Fête de Vénus , aujourd'hui au Prado : une effigie de la dées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amour/#i_26260

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 980 mots

Dans le chapitre « La littérature apocalyptique »  : […] Comme repère originel de l'écriture apocalyptique, il faut placer la destruction du Temple de Jérusalem en 587 avant J.-C. et l' Exil à Babylone. Occasion d'un croisement religieux et culturel aux effets imprescriptibles, l'Exil entraîna une renaissance véritable, caractérisée par le maintien de l'essentiel éthique, voire culturel, d'une religion nationale, celle de Moïse, conservée aussi pure que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_26260

AVICENNE, arabe IBN SĪNĀ (980-1037)

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 8 898 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Première Intelligence »  : […] L'univers avicennien ne comporte pas ce que nous appelons la « contingence », dès lors que le possible est fait existant. Si quelque possible est actualisé dans l'être, c'est que son existence est rendue nécessaire en raison de sa cause, laquelle à son tour est nécessitée par sa propre cause. Il s'ensuit que l'idée orthodoxe de «  création » subit ici une altération radicale. Il ne peut s'agir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avicenne/#i_26260

CHÉRUBINS

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 242 mots

Mot français qui correspond à l'hébreu kerubim , pluriel de kerub , l'un et l'autre étant employés dans la Bible. On les rapproche des termes akkadiens karibu ou kuribu , qui désignaient la figuration, en Mésopotamie, de divinités de second rang ( karibu signifie bénir et correspond à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cherubins/#i_26260

COMBAT AVEC L'ANGE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 404 mots

Le livre de la Genèse ( xxxii , 23-33) a conservé le récit d'un combat singulier entre le patriarche Jacob et un être mystérieux qui se révéla comme étant Dieu sans toutefois se nommer expressément. Évoquant ce passage, Osée fait intervenir un ange (« il lutta avec l'ange et eut le dessus », xii , 4 ; le tableau de Delacroix à l'église Saint-Sulp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/combat-avec-l-ange/#i_26260

DAÏMÔN

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 831 mots

« Daïmôn » est un mot grec dont nous avons fait « démon », mot qui connote un seul aspect du « monde daïmonique » : un aspect d'ombre et de tentation. Cette réduction représente un appauvrissement considérable des expériences humaines que recouvre le terme grec. Toute culture a sa daïmonologie, c'est-à-dire une théorie et une expérience de puissances supra ou infrapsychiques (esprits, anges, archo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daimon/#i_26260

DJINNS

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 289 mots

Ce sont, pour le Coran, des êtres corporels, formés de feu, invisibles pour nous, créés par Dieu comme les anges et les hommes. Les djinns constituent avec ces derniers les deux charges ( al-thaqalān ) de la Terre. Ils ont leurs prophètes pris parmi eux (Coran, vi , 130). Mais ils doivent obéir à la Loi révélée à Mahomet : en ce sens, ils sont musulm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djinns/#i_26260

FÊTE DES SAINTS ARCHANGES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 207 mots

Fête chrétienne, la fête des saints archanges est fixée le 29 septembre, jour de la Saint-Michel, pour les Églises d'Occident et le 8 novembre pour les Églises orthodoxes d'Orient. Dans l'Église catholique romaine, cette fête célèbre trois archanges, Michel, Gabriel et Raphaël, tandis que dans l'Église anglicane elle est dédiée à l'archange Michel et à tous les anges. Saint Michel étant, selon la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete-des-saints-archanges/#i_26260

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dieu, ses envoyés, les livres sacrés, les anges »  : […] Par sa très forte insistance sur ce point de sa doctrine, l'islam apparaît avant tout comme la religion de l'unicité de Dieu ( dīn al- tawḥīd ). Il parle de Dieu et à Dieu pour le louer, comme pour lui demander pardon et aide ; le fidèle se plaît à rappeler les œuvres de Dieu (création, secours à ses envoyés, miracles), comme il aime énumérer les «   nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_26260

MICHEL saint, archange

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 313 mots

Dans la tradition chrétienne et juive, Michel (en hébreu, mi-ka-El , « qui est comme Dieu ? ») est le plus grand des anges, lesquels sont classés selon une hiérarchie ordonnée. Le Livre de Daniel est le seul livre de l'Ancien Testament qui le connaisse ( x , 13, 21 ; xii , 1) ; Michel y apparaît avec les fonctions et les qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel/#i_26260

PARACLET

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 806 mots

Terme qui, par le relais de la Vulgate ( paracletus ), s'est introduit tel quel dans les traductions modernes de la Bible. Le substantif grec, original, paraklêtos (du verbe parakalein , « appeler auprès de soi », « inviter », « consoler »), est particulier, dans le Nouveau Testament, aux écrits johanniques. Les premiers commentate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paraclet/#i_26260

PAUL APOCALYPSE DE

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 479 mots

On trouve dans les premiers siècles chrétiens plusieurs apocalypses attribuées à Paul. Épiphane ( Panarion , XXXVIII, ii ) signale une Ascension de Paul , dont il ne reste rien, mais qui pourrait être l' Apocalypse de Paul , conservée par le Codex V de la bibliothèque gnostique de Nag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-de-paul/#i_26260

SATAN

  • Écrit par 
  • Hervé ROUSSEAU
  •  • 2 880 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Satan dans l'économie du salut »  : […] Réfléchissant sur ces données scripturaires, les théologiens ont donné des interprétations variées, parmi lesquelles on ne peut retenir ici que la doctrine dite traditionnelle. Il existe, selon celle-ci, des esprits purs, les anges, créatures de Dieu ; les uns sont bons, les autres mauvais. Étant créés par un Dieu qui est essentiellement bon, les anges mauvais ne peuvent être tels par nature : il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satan/#i_26260

SÉRAPHINS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Êtres célestes hybrides et ailés, ayant des caractéristiques humaines, animales ou propres aux oiseaux, les séraphins sont décrits dans la littérature juive, chrétienne et islamique ; ils servent à porter ou à garder le trône de la divinité. Dérivés de la mythologie et de l'iconographie proche-orientale, ces êtres célestes remplissent d'importantes fonctions liturgiques et jouent un rôle d'interce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seraphins/#i_26260

SOHRAWARDĪ ou SUHRAWARDĪ SHIHĀBODDĪN YAHYĀ (1155-1191)

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET
  •  • 5 029 mots

Dans le chapitre « Les œuvres »  : […] Sohrawardī est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages qui se répartissent en trois ensembles : tout d'abord, ce que l'on pourrait appeler les Sommes, ou grands traités dogmatiques : Le Livre des élucidations inspirées de la table et du trône , Le Livre des carrefours et entretiens , Le Livre des résistances . La partie métaphysique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sohrawardi-suhrawardi/#i_26260

SUBSTANCE

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 5 343 mots

Dans le chapitre « Saint Thomas d'Aquin »  : […] C'est le Moyen Âge, trahissant Aristote, qui allait faire de la théorie de la substance une dogmatique et une piété. On le voit particulièrement bien chez Thomas d'Aquin (même s'il eût été utile de se référer à Avicenne et à Averroès, à Suarez et à Siger de Brabant). Pour saint Thomas, en effet, la substance est bien définie comme ce qui subsiste par soi, mais cette doctrine traditionnelle est des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/substance/#i_26260

Pour citer l’article

André PAUL, « ANGES & ARCHANGES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anges-et-archanges/