JEAN XXIII, ANGELO RONCALLI (1881-1963) pape (1958-1963)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Bilan

Rien dans la vie antérieure d'Angelo Giuseppe Roncalli ne laissait supposer que son pontificat serait différent du pontificat bienséant, empreint de tradition et statique qu'attendait le Collège des cardinaux lorsqu'il le choisit comme « pape de transition » (papa di passaggio) en octobre 1958. Son prédécesseur brillant et déterminé avait élaboré une politique défensive définissant la position de l'Église à l'égard du monde moderne qui devait, selon les cardinaux, pouvoir être appliquée pendant encore un siècle. Ces derniers avaient par ailleurs toutes les raisons de croire, au vu de son comportement passé, que le cardinal Roncalli vieillissant maintiendrait le statut quo pendant les quelques années qui lui restaient à vivre. L'Église devait ensuite, selon les plans du Sacré Collège, se tourner vers un jeune prélat modelé à l'image de Pie XII. Cependant, après son élection au Saint-Siège, Roncalli mit en pratique un si grand nombre d'idées qu'il avait conçues en privé pendant un demi-siècle passé à servir les autres avec obéissance que l'Église allait en être à jamais bouleversée.

Angelo Roncalli aurait pu vivre et mourir en tant que prêtre d'une paroisse perdue s'il n'avait pas été aussi conformiste pendant toute sa vie, à l'exception de ses dernières années. Issu d'une famille de cultivateurs, il débuta sa carrière ecclésiastique sans aucune connexion de valeur et sans puissant protecteur pour le guider à travers une politique ecclésiastique labyrinthique. Il doit surtout son ascension continuelle au fait d'avoir été prêt à contenir ses préférences personnelles, à suivre les ordres et à se plier à la volonté de ses supérieurs sans se plaindre. Tel était en effet l'idéal clérical qui était enseigné au séminaire de Bergame et qui le guida toute sa vie.

Le successeur de Jean XXIII, Paul VI, initia les démarches officielles qui allaientt conduire à sa canonisation. Si la tradition ancestrale de la canonisation populaire avait encore été en vigueur en 1963, les foules en pleurs qui se rassemblèrent sur la place [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : responsable éditorial pour les religions au New York Times

Classification

Autres références

«  JEAN XXIII, ANGELO RONCALLI (1881-1963) pape (1958-1963)  » est également traité dans :

AGGIORNAMENTO

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 307 mots
  •  • 1 média

Mot italien choisi par le pape Jean XXIII pour désigner l'un des trois objectifs qu'il assignait au concile dont il avait annoncé officiellement, le 25 janvier 1959, la réunion prochaine : la modernisation de l'Église catholique (ou «  aggiornamento  »), son ouverture aux autres Églises (œcuménisme), son ouverture au monde. Le terme avait été choisi à dessein, pour en éviter d'autres, en premier […] Lire la suite

ALFRINK BERNARD JAN (1900-1987)

  • Écrit par 
  • Kees MIDDELHOFF
  •  • 2 114 mots

Archevêque d'Utrecht pendant les tumultueuses années soixante, le cardinal Bernard Jan Alfrink fut l'initiateur de l'idée de collégialité lors du II e  concile du Vatican. Président international de Pax Christi, il restera celui dont l'élimination par Rome fut, selon Hans Küng, le scandale du xx e  siècle. Né, d'un père menuisier, dans un milieu catholique minoritaire de Nijkerk (en dialecte « nou […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réactions à l'encontre des nouveaux venus »  : […] Les régimes autoritaires et conservateurs latino-américains ont bien accueilli ces mouvements, indifférents aux réalités sociales et pour certains anticommunistes militants. Le pentecôtisme a ainsi fortement progressé au Chili après le coup d'État du général Pinochet. Les militaires uruguayens accordèrent quant à eux des facilités à Sun Myung Moon qui cherchait un point d'ancrage en Amérique lati […] Lire la suite

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Église et les juifs après le génocide »  : […] Malgré l'engagement de nombreux catholiques dans la lutte contre le nazisme et le soutien déployé individuellement par certains pour sauver des juifs, les silences de la hiérarchie catholique face au déchaînement de la haine nazie dès 1933, l'existence avérée d'un antisémitisme clérical appuyant activement les nazis (en Allemagne, en Autriche, en Croatie notamment), enfin l'absence de condamnatio […] Lire la suite

CANONIQUE DROIT

  • Écrit par 
  • Patrick VALDRINI
  •  • 8 014 mots

La vie institutionnelle de l'Église catholique est régie par un ensemble de lois promulguées pour la totalité des fidèles de l'Église catholique (droit universel), pour certains territoires (droit particulier), pour certains groupes (droit propre) ou pour des cas particuliers (droit spécial). Les lois universelles sont rassemblées dans deux Codes. L'un, applicable dans toute l'Église latine, a ét […] Lire la suite

CARDINAUX COLLÈGE DES

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 370 mots

Électeurs exclusifs du pape depuis le III e  concile du Latran de 1179 (can. 1), les cardinaux (du latin cardo , gond) sont devenus et demeurent, selon le Code actuel de droit canonique, « le sénat du pontife romain : ils l'assistent comme ses principaux conseillers et aides dans le gouvernement de l'Église » (can. 230). Contrairement à l'épiscopat, au presbytérat ou au diaconat, qui remontent aux […] Lire la suite

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Après le deuxième concile du Vatican »  : […] L'importance du deuxième concile du Vatican dans l'évolution générale du catholicisme est difficile à mesurer. Accueilli en 1958 comme un « pape de transition », Jean XXIII ne tarda pas à donner un style nouveau à l'exercice de l'autorité pontificale. Ses deux encycliques, Mater et Magistra (1961) et Pacem in terris (1962), reprenaient et complétaient les enseignements de Pie XII sur les problè […] Lire la suite

CICOGNANI AMLETO GIOVANNI (1883-1973)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 803 mots

Né le 24 février 1883 dans une famille modeste de Brisighella, en Romagne (Italie), frère cadet du cardinal Gaetano Cicognani, Amleto Giovanni Cicognani fit ses études au séminaire de Faenza avant d'être ordonné prêtre le 23 septembre 1905. Énergique, passionné pour l'étude, imbattable en droit canon, il obtint les grades de docteur en philosophie, en théologie et en droit ecclésiastique. En 1910, […] Lire la suite

DEUXIÈME CONCILE DU VATICAN

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Le 25 janvier 1959, le pape Jean XXIII annonce son intention de réunir un concile œcuménique auquel il assigne deux buts, une adaptation (mise à jour, aggiornamento ) de l'Église à un monde en pleine mutation et le retour à l'unité des chrétiens. Le travail des commissions préparatoires conduit à l'ouverture solennelle du 11 octobre 1962. Sur 2 800 Pères invités (évêques et supérieurs d'ordres), 2 […] Lire la suite

PAPAUTÉ

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 5 492 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la Réforme à l'époque contemporaine »  : […] Pourtant le pouvoir papal, alors détenu par des pontifes plus soucieux de politique et d'humanisme que d'apostolat, devait rencontrer une opposition, partielle de la part du gallicanisme des rois de France et de la Sorbonne, et radicale de la part des différentes réformes du xvi e siècle, allant jusqu'au rejet du pouvoir papal par Luther (1519). Exacerbée dans son antagonisme au pape de Rome par […] Lire la suite

Pour citer l’article

John COGLEY, « JEAN XXIII, ANGELO RONCALLI (1881-1963) - pape (1958-1963) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/angelo-jean-xxiii/