MARE ANDRÉ (1885-1932)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et décorateur français. Mare est peintre avant d'être décorateur, et son goût pour les valeurs traditionnelles et la qualité du travail influencera ses conceptions. Il commence par dessiner des reliures aussi bien que des meubles. Le point de départ de son succès date de son association avec le peintre et architecte Louis Süe (1875-1968) et de la fondation en 1919 de la Compagnie des arts français au faubourg Saint-Honoré. Les deux artistes cherchent, en utilisant toutes les techniques et en faisant appel aux spécialistes de ces matières (Pierre Poisson pour les bronzes, Jean Arthur Fontaine pour la serrurerie, Richard Desvallières pour les fers forgés, André Marty pour les tissus ou Maurice Marinot pour les verres), à créer des intérieurs confortables et accueillants. Leur goût les porte vers les lignes souples, traitées dans des matériaux précieux, loupes, palissandres, rehaussées de bronzes finement ciselés. Ils aiment aussi le bois naturel, vigoureusement sculpté, qui n'est pas sans rappeler parfois le mobilier paysan traditionnel. Les dons de coloriste de Mare se retrouvent dans certains paravents ou papiers peints au dessin stylisé et aux couleurs vives dont il créa les modèles. Les idées de Süe et de Mare s'affirment dans leur livre Architecture, paru en 1921, et surtout dans le pavillon Fontaine et le musée d'Art contemporain dont ils furent chargés à l'Exposition des arts décoratifs de Paris en 1925.

—  Colombe SAMOYAULT-VERLET

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur au Musée national du château de Fontainebleau, professeur à l'École du Louvre

Classification


Autres références

«  MARE ANDRÉ (1885-1932)  » est également traité dans :

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 414 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle »  : […] Le mobilier connaîtra une renaissance stylistique avec ce qu'on appelle l' Art nouveau. L'Angleterre lance le mouvement avec William Morris, qui tire de l'étude du gothique une nostalgie de l'œuvre originale et retrouve une source d'inspiration dans la nature. En Angleterre, l'école de Glasgow avec Mackmurdo et Mackintosh, en France le mouvement Art nouveau (Grasset, Gaillard) et l'école de Nancy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilier/#i_23165

PAPIERS PEINTS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SEGUIN
  •  • 1 187 mots

Dès la seconde moitié du xiv e siècle, en Europe, la technique de la gravure sur bois, en relief, permet de décorer des toiles ou du papier. Au xv e siècle, on sait fabriquer des papiers peints de couleur unie, ou ornés de gravures faites à la planche et imitant les dessins des tissus, ou même, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papiers-peints/#i_23165

STYLE 1925

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 4 659 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « France »  : […] Consacré à l'occasion de l'exposition de 1925, le mouvement traditionaliste recrute ses adeptes parmi les jeunes décorateurs qui rejettent violemment le style 1900. Au salon de 1912, le peintre André Mare présente avec un groupe d'amis peintres – Marie Laurencin, La Fresnaye, Jacques Villon, Desvallières – la Maison cubiste, qui n'a guère de cubiste que le nom. Derrière la façade conçue par Raymo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1925/#i_23165

TAPIS MODERNES ET CONTEMPORAINS

  • Écrit par 
  • Valérie GLOMET, 
  • Michèle HENG
  •  • 4 844 mots

Dans le chapitre « 1925 et les différentes tendances du style Art déco »  : […] Contrairement à l'Exposition de 1900, l'Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de 1925 fut le témoin d'un puissant renouveau dans l'art du tapis. On peut dégager deux grands courants au sein d'une production foisonnante : un style fleuri pratiqué par les décorateurs et une tendance géométrisante plus épurée issue du cubisme. L'intérêt de créateurs venus d'horizons tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapis-modernes-et-contemporains/#i_23165

Pour citer l’article

Colombe SAMOYAULT-VERLET, « MARE ANDRÉ - (1885-1932) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-mare/